Pourquoi réaliser des associations de cultures ?

Les associations culturales consistent en un rapprochement d’une plante avec une autre afin qu’au moins une des deux en profite. Cette méthode répond à bien des enjeux qui sont tous contemporains, mais lesquels ?

Les associations de cultures sont un outil particulièrement efficace, même si la technique est loin d’être maîtrisée dans tous les cas de figure. Associer différentes cultures, hormis une bonne dose de bon sens, nécessite de glaner un maximum de connaissances sur les plantes que l’on va faire cohabiter afin qu’aucune plante ne nuise à l’autre.

Ce que vous allez apprendre :

  • En quoi consiste l’association de cultures
  • Comprendre les associations culturales à travers des exemples
  • Ce que l’on peut attendre de cette technique
  • Les éventuels désavantages de la méthode
associations-de-cultures
Les associations de culture, un vrai jeu ! © Anthony Séjourné

« Notre sort est indissociable de celui de l’environnement.
Arrêtons de nous croire au-dessus ou en dehors. »
— Pierre Rabhi —

Plusieurs niveaux d’associations de cultures

Les interactions entre les plantes se jouent à bien des niveaux que l’on ne peut de loin pas tous aborder ici. Il est cependant possible de classer ces interactions, dans le cadre de l’association culturale, en quatre familles :

  • Les plantes compagnes

    La plante compagne favorise la croissance sans forcément jouer un autre rôle. Cela peut aller dans un seul sens ou, plus rarement, dans les deux sens.

  • Les plantes amies

    Que ce soit pour maximiser l’utilisation de l’espace ou parce qu’elles peuvent s’apporter l’une l’autre une solution à des besoins en nutriments, certaines plantes peuvent se côtoyer avec plaisir. Mais le rôle de ces interactions positives ne se limite pas qu’à cela, comme vous le verrez plus bas dans cet article.

  • Les plantes protectrices

    Certaines plantes repoussent les ravageurs de cultures et ceci à travers plusieurs mécanismes différents, comme la terre de diatomée qui les repousse en les desséchant. D’autres plantes attirent les ravageurs à elles aidant par la même à épargner les plantes cultivées. Enfin toute une catégorie de plantes attirent de plusieurs façons possibles les auxiliaires de cultures qui eux aussi limiteront l’impact des ravageurs.

  • Ennemie

    Une plante « ennemie » est une plante qui va freiner voir empêcher la croissance d’une ou plusieurs autres plantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *