Les effets du changement climatique sur les arbres

ARTE diffuse en ce moment deux documentaires sur les effets du changement climatique sur les arbres. Et vous, avez vous constaté les effets du climat sur les arbres près de chez vous ?

ARTE Regards - Les effets du changement climatique sur les arbres

L’émission « ARTE Regards – Les effets du changement climatique sur les arbres » est disponible en ligne sur le site d’Arte TV du 15/01/2020 au 14/04/2020.

Résumé de l’émission :

« L’été dernier, en Allemagne, la disparition des épicéas et des pins a pris une ampleur dramatique. Forestiers, propriétaires forestiers et scientifiques, pourtant rarement unanimes, s’accordent sur un constat : la forêt allemande n’a jamais été aussi mal en point depuis la situation critique des années 1980. Dans les pays voisins, ce n’est pas plus réjouissant…

Sécheresse, tempêtes et ravageurs s’attaquent aux arbres. Y a-t-il des solutions pour les sauver ? Comment réussir la conversion vers une forêt mixte qui résiste au changement climatique ? »

Attention, la plateforme Arte est uniquement disponible pour certaines zones géographiques.

Xenius - Des arbres menacés par le réchauffement climatique

L’émission « Xenius – Des arbres menacés par le réchauffement climatique » est disponible en ligne sur le site d’Arte TV du 19/01/2020 au 18/04/2020.

Résumé de l’émission :

« Les forêts pâtissent de plus en plus des effets du changement climatique, de la sécheresse et des attaques d’insectes ravageurs. Ce phénomène touche tout particulièrement les conifères. Les présentateurs de Xenius se rendent dans le nord-ouest du Bade-Wurtemberg, où ils analysent des prises de vues réalisées à l’aide d’un drone et examinent de près le tronc d’un épicéa attaqué par des coléoptères. »

Attention, la plateforme Arte est uniquement disponible pour certaines zones géographiques.

Suivez les effets du climat sur les arbres avec l'Observatoire des Saisons

Vous avez vous aussi remarqué des effets du changement climatique sur les arbres autour de vous ? Les noisetiers sont par exemple déjà en fleur depuis plusieurs semaines et les amandiers ne devraient pas tarder. Vous pouvez informer les chercheurs de vos observations grâce à l’Observatoire des Saisons !

Rejoignez-nous sur la page Facebook ou le groupe Facebook pour postez vos questions et vos photos !

Le programme regroupe déjà plus de 4500 observateurs et a permis de collecter plus de 20 000 données sur la phénologie !

Pour en savoir plus

6 commentaires

  1. Habitant les Hautes Alpes, et militant pour défendre les variétés anciennes d’arbres fruitiers, je viens vous signaler que sur le verger conservatoire de Charance, au dessus de Gap, une bonne quinzaine de pommiers sont morts à cause de la canicule l’an dernier et faute d’irrigation.
    Il faut savoir que ces vergers sont gérés par la ville de Gap….

  2. Bonsoir,
    Oui la sécheresse des deux dernières années a entraîné la mort d’arbres de notre jardin, de la famille des cupressus. Trois d’entre eux âgés d’une trentaine d’années ont disparu. Dans la forêt proche, forêt mixte de régénération naturelle; les frênes sont gravement atteints, sans doute de maladie mais cette maladie peut fort bien avoir pour élément déclencheur la chaleur et la sécheresse.
    Localisation : 02160 Paissy
    Jean-Pierre Boureux

    1. Bonsoir, sont-ce bien des Cyprès (Cupressus) et non des Cupresso-Cyparis ?
      Ces derniers (dont le bois ne vaut pas grand chose) ont été surtout plantés en haie.
      Ils sont tous en train de mourir de maladie.
      Perso, cela ne me gène pas, c’est une véritable engeance, interdite entre autres en Angleterre dans plusieurs cas. Elle génère bien trop de déchets verts utilisée en haies.
      Si, par contre, ce sont de vrais Cyprès, en fait Cupressus Macrocarpa (dont le bois est d’une durabilité exceptionnelle), cela peut être un signe très inquiétant.

    2. Je pense que dans le cas que vous mentionnez, c’est l’inverse qui se passe : la maladie affaiblit le végétal, l’arbre en l’occurrence, et un stress hydrique lié à la température potentialise le stress pathologique.

  3. Juste une réflexion au passage : on parle toujours des arbres menacés par le réchauffement du climat, jamais des arbres favorisés.
    Comme quoi les infos qui font peur sont toujours bien plus « vendables ».
    A quand un article de Tela sur les espèces favorisées par le réchauffement ?

Répondre à Boureux Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *