Stage : Protocole de suivi des prés salés et fourrés halophiles en tant qu’indicateurs d’élévation du niveau de la mer

Le Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée propose un stage de 6 mois.

Contexte

Dans un contexte de changement climatique, le territoire du Parc est confronté à l’élévation du niveau de la mer Méditerranée. Des signes attestent de modifications des milieux et de la salinisation de certains sols (visibles sur des parcelles agricoles par exemple) ; pour autant, il n’existe pas, à ce jour, d’indicateur précis de suivre l’élévation de la mer sur les zones humides littorales et retro-littorales.

En 2018, le PNR a engagé une action pluri et transdisciplinaire qui aborde la question de la prise en compte et de l’adaptation au changement climatique, et spécifiquement celle de l’élévation du niveau de la mer, sous l’angle des sciences dures et des sciences humaines, de l’étude scientifique et de l’approche sensible, intime et symbolique.

Le stage proposé concerne l’élaboration (et mise en œuvre en année 1) d’un protocole de suivi des effets de l’élévation du niveau de la mer sur les zones humides littorales et lagunaires sur le territoire du Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée.

Missions

Les fourrés halophiles et prés salés méditerranéens sont des milieux halophiles supportant différents temps d’inondation et taux de salinité. Ces 2 habitats naturels se développent sur des espaces où ils sont souvent en contact, voire en mosaïque en fonction du temps et hauteurs d’inondation et de la salinité ; les fourrés halophiles supportant des salinités et des temps d’inondation par l’eau salée plus importants que les prés salés.

  • L’objectif principal du stage est de mettre au point un protocole de suivi par transects de l’évolution de ces milieux sur des secteurs choisis pour leur fonctionnement hydrologique le plus naturel possible (terrain à prévoir pour définir précisément la localisation des transects).
  • Les transects ainsi identifiés serviront de test et d’année 1 de mise en œuvre du suivi.
  • Il est aussi demandé de définir la périodicité des suivis de ces transects.

Profil recherché

  • Bac+5, formation en écologie méditerranéenne
  • Connaissance des écosystèmes littoraux méditerranéens, flore et faune méditerranéenne
  • Connaissances en botanique
  • Connaissances en statistiques et analyses de données
  • Maîtrise des outils cartographiques (logiciel QGis)
  • Travail en équipe, force de proposition, autonomie.
  • Permis VL nécessaire.
  • Ordinateur portable nécessaire.

Poste et conditions

Durée : 6 mois

Responsables du stage :

  • Kattalin Fortuné-Sans (PNR NM), responsable du pôle Lagunes et Zones humides
  • Antoine Segalen (PNR NM), gestionnaire des Marais du Narbonnais
  • John Thompson (CEFE CNRS), membre du Conseil scientifique et de prospective du PNR NM
  • Patrick Grillas (Tour du Valat), membre du Conseil scientifique et de prospective du PNR NM
  • Olivier Argagnon (CBN Med)

Indemnités de stage, selon barème en vigueur.

Modalités de candidature

Kattalin Fortuné-Sans, responsable du pôle Lagunes et Zones humides, 04 68 44 17 60,  k.fortune@pnrnm.fr

Candidatures à adresser par courriel à Kattalin Fortuné-Sans, k.fortune@pnrnm.fr

Date limite de réception des candidatures : le 29/02/2020
Période du stage : mars à août 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *