Vu sur la toile #51

Découvrez les articles, vidéos et podcasts qui ont attiré notre attention ces dernières semaines. À la une cette semaine : "Le pouvoir des plantes mellifères", un article à lire sur France Inter.
Bleuet-par-Laurent-Lemetais
Bleuet

À la une : "Le pouvoir des plantes mellifères", à lire sur France Inter

« L’appellation « mellifère » est donnée aux plantes riches en ressources pour les insectes pollinisateurs. Les gens découvrent petit à petit ce terme qui peut changer beaucoup de choses. Actrice du renouvellement de la biodiversité, elles sont indispensables pour nos insectes, et facilement accessibles.

Que sont les plantes mellifères ?

Elles sont ce petit geste du quotidien qui, à grande échelle, peut aider à renouveler la biodiversité. Ce même geste qui vous fera vous sentir utile pour la planète, en plus de renouer vos liens avec les abeilles et les mouches, ces insectes si nécessaires.

L’appellation « mellifères » est donnée aux fleurs produisant de grandes quantités de nectar et de pollen de bonne qualité et accessibles par les abeilles et autres espèces butineuses, comme les mouches ou les papillons. De nombreuses plantes sont riches en ressources mais elles ne sont pas pour autant accessibles. Plusieurs caractéristiques de la morphologie de l’abeille, par exemple, l’empêchent d’atteindre l’entièreté des richesses de certaines fleurs.

Pourquoi est-ce nécessaire ?

Les insectes de la famille apidae ont grand mal à trouver de quoi butiner à certaines périodes de l’année. Si l’été, elles n’ont pas de soucis à se faire, dès que les conditions météorologiques se dégradent, c’est une autre affaire. Elles s’éloignent moins de la ruche et font face à des difficultés pour trouver une source de nourriture.

La reine, pour démarrer sa ponte, a besoin de pollen en abondance. Au printemps, s’il n’y a pas de pollen à proximité et que la météo n’est pas propice, la colonie ne démarrera pas à temps. D’où la nécessité de planter à proximité des ruches.

Le temps n’est pas l’unique problème que peuvent rencontrer les insectes butineurs. Aujourd’hui, ils sont confrontés aux pesticides, aux jardins trop bien entretenus et à la disparition de la flore sauvage. Ils ont donc bien du mal à trouver un endroit où s’installer.

Toutes ces conditions créent un manque de pollinisation chez les fleurs. Pour la plupart ce processus est nécessaire pour la production de graine ou de fruit. Donc si la pollinisation n’a pas lieu, dû au manque d’insectes pollinisateurs, la production de fruit et de graine sera affectée, ce qui altère leur écosystème. »

Extrait de l’article sur France Inter

Tous les articles botaniques du moment

Tour d’horizon des articles, podcasts et vidéos glanés sur la toile par Tela Botanica autour des thématiques botanique et biodiversité :

Les Vu sur la toile précédents

  • Vu sur la toile #50

    Découvrez les articles, vidéos et podcasts qui ont attiré notre attention ces dernières semaines. À la une cette semaine : "Réchauffement climatique : dans l'Himalaya, la végétation gagne de l'altitude", …
  • Vu sur la toile #49

    Découvrez les articles, vidéos et podcasts qui ont attiré notre attention ces dernières semaines. À la une cette semaine : "Votez pour élire l'arbre européen de l'année 2020", un article …
  • Vu sur la toile #48

    Découvrez les articles, vidéos et podcasts qui ont attiré notre attention ces dernières semaines. À la une cette semaine : "Floraison anticipée : l'hiver particulièrement doux menace-t-il les plantes ?" …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *