Un·e chargé·e d’études conservation pour le CBNBP

Le Conservatoire botanique national du Bassin parisien (CBNBP) recherche un.e botaniste - chargé.e d’études conservation "semences prairiales pour la restauration écologique" pour son Pôle Conservation en contrat de droit public d’une durée initiale de 1 an.

Contexte

Le Conservatoire botanique national du Bassin parisien est un service scientifique du Muséum national d’Histoire naturelle. Son agrément porte sur les régions Bourgogne, Centre, Champagne-Ardenne et Ile-de-France. Le Conservatoire botanique a parmi ses missions l’inventaire de la flore sur son territoire et la conservation (in et ex situ) des espèces protégées en voie de disparition.

Missions

Sous la direction du Responsable du Pôle Conservation, le-la Chargé-e d’études aura à réaliser les tâches suivantes :

  1. Finaliser une liste d’espèces indigènes franciliennes pour la renaturation/réhabilitation écologique des prairies.
  2. Définir des indicateurs permettant de caractériser la potentialité des prairies à servir de zones sources pour la récolte de matériel végétal (semences/foin vert).
  3. Réaliser/Participer à une revue systématique et à une définition des itinéraires techniques de collecte, de tri, de conservation, de multiplication, d’épandage et de semis de mélanges de semences ou de foin vert.
  4. Mettre en place des protocoles de suivis des prairies sources et de suivis des parcelles renaturées.
  5. Réaliser les visites initiales de parcelles avant travaux de restauration (caractérisation des végétations en place, évaluation des potentialités de restauration et des trajectoires écologiques idéales). Réaliser les inventaires botaniques et phytosociologiques.
  6. Définir les cortèges floristiques cibles.
  7. Identifier et caractériser (flore et végétation)  les parcelles de prairies pouvant jouer le rôle de zones sources pour la récolte de semences/foin vert (utilisation des indicateurs pour une recherche SIG à partir de l’utilisation de bases de données, enquêtes auprès des acteurs locaux).
  8. Négocier avec les usagers/propriétaires la sécurisation des usages dans les prairies identifiées comme zones sources.

Profil recherché

Master 2 couvrant tout ou partie du champ de compétences, ou justifier d’une expérience suffisante dans le domaine de la botanique de terrain.

Être titulaire d’un permis B.

  • Bonne connaissance de la flore du domaine biogéographique concerné
  • Compétences avérées en phytosociologie
  • Bonnes connaissances de la législation en matière de protection des espèces végétales
  • Connaissances en génie écologique, en gestion des agrosystèmes et des acteurs du monde agricole
  • Connaissances informatiques de base (bureautique et SIG, bases de données…)
  • Capacités rédactionnelles, esprit de synthèse et force de proposition
  • Aptitude à travailler en équipe et en autonomie
  • Goût du contact humain/relationnel
  • Aptitude au travail en extérieur comme en bureau

Poste et conditions

  • Semaine : pas de contrainte horaire particulière.
  • Nombreux déplacements à prévoir sur toute la région Île-de-France, occasionnellement sur tout le territoire métropolitain.
  • Contrat de droit public d’une durée initiale de 1 an, renouvelable en fonction du devenir du projet.
  • Cadre d’emploi : catégorie A (niveau ingénieur).
  • Le contrat proposé ne constitue pas un engagement à caractère permanent et ne confère en aucun cas le droit à une intégration dans le cadre des personnels statutaires de l’État.
  • Rémunération : base de 2 000€ brut/mois, à négocier selon expérience.
  • Date de prise de fonction souhaitée : courant septembre 2020.

Modalités de candidature

Candidatures (CV + lettre de motivation) à envoyer avant le 21/08/2020.

Pour tout renseignement complémentaire, s’adresser à Philippe BARDIN, responsable du Pôle Conservation (bardin@mnhn.fr, 01 40 79 56 25).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *