Vu sur la toile #68

Découvrez les articles, vidéos et podcasts qui ont attiré notre attention ces dernières semaines. À la une cette semaine : "Pourquoi planter des arbres à grande échelle pourrait être contre-productif pour l'environnement" à lire sur le site de GEO.

À la une : "Pourquoi planter des arbres à grande échelle pourrait être contre-productif pour l'environnement" par GEO

 » Deux nouvelles études se sont penchées sur l’impact de la plantation de nouvelles forêts. Elles révèlent que si ces initiatives ne sont pas bien pensées, elles peuvent avoir des effets contre-productifs sur la biodiversité et la lutte contre le changement climatique.

350 millions d’arbres plantés en un jour en Ethiopie, plus de 66 millions mis en terre en douze heures en Inde, 440 millions à venir en Irlande d’ici 2040, un milliard pour l’Australie d’ici 2050… Depuis plusieurs années, les initiatives se multiplient à travers le monde pour permettre aux forêts de regagner le terrain qu’elles ont perdu. De même que de retrouver leurs bénéfices.

On le sait aujourd’hui, les forêts jouent un rôle crucial dans l’environnement. Elles apportent des ressources naturelles, constituent un habitat précieux voire indispensable pour la biodiversité et influencent également le climat en stockant le dioxyde de carbone contenu dans l’atmosphère. Planter des arbres à grande échelle pourrait ainsi, selon certains, représenter une arme efficace pour lutter contre le changement climatique.

Peut-être, à condition de ne pas le faire n’importe comment. C’est ce qu’indiquent deux nouvelles études parues cette semaine dans la revue Nature Sustainability. L’une d’elle s’est intéressée à de vastes plantations réalisées au Chili tandis que la seconde s’est penchée sur des zones reboisées à grande échelle dans le nord de la Chine.

Les deux recherches ont abouti à une conclusion similaire : lorsque les projets d’afforestation ne sont pas correctement pensés, les nouvelles forêts installées peuvent faire plus de mal que de bien à leur environnement et à la biodiversité.

Des forêts naturelles converties en plantations au Chili

« Si les politiques visant à inciter les plantations d’arbres sont mal conçues ou mal appliquées, il y a un risque élevé non seulement de gaspiller l’argent public mais aussi de libérer davantage de carbone et de perdre de la biodiversité », a expliqué Eric Lambin, chercheur à l’université de Stanford et co-auteur de la première étude. « C’est exactement l’opposé de ce à quoi visent ces politiques ».

Pour arriver à cette conclusion, ce spécialiste et ses collègues se sont donc intéressés à l’exemple du Chili et plus précisément à une politique de subventions adoptée dans les années 1970 par le gouvernement chilien. Connue sous le nom de décret-loi 701, celle-ci visait à encourager les propriétaires terriens privés à planter des arbres pour lutter contre l’érosion des sols.

Appliquée jusqu’en 2012, cette politique a permis la mise en place de nombreuses plantations mais pas sans conséquences, ont révélé les chercheurs. Si la réglementation interdisait par exemple l’utilisation des subventions pour des terres déjà forestées, une application laxiste de la loi et des limitations budgétaires ont permis et incité à contourner les interdictions, conduisant à la conversion de forêts naturelles en plantations. »

Extrait de l’article de GEO

Tous les articles botaniques du moment

Les Vu sur la toile précédents

  • Vu sur la toile #67

    Découvrez les articles, vidéos et podcasts qui ont attiré notre attention ces dernières semaines. À la une cette semaine : "Sciences participatives : les chercheurs ont besoin de notre aide", …
  • Vu sur la toile #66

    Découvrez les articles, vidéos et podcasts qui ont attiré notre attention ces dernières semaines. À la une cette semaine : "Emmy, 5 ans : Comment choisit-on le nom d’une plante …
  • Vu sur la toile #65

    Découvrez les articles, vidéos et podcasts qui ont attiré notre attention ces dernières semaines. À la une cette semaine : "Plantes carnivores : la faim justifie les moyens", une émission …

2 commentaires

    1. C’est vraiment étrange parce qu’à moins que vous ayez des propos répréhensibles par la loi (sexisme, racisme etc.) ou dégradant à l’encontre d’une personne nous ne pratiquons aucune modération ni censure sur Tela Botanica.

      Il arrive par contre parfois qu’un commentaire contenant plusieurs liens externes soit considéré comme « spam » par notre site mais j’ai vérifié et je n’ai trouvé pas de trace de votre envoi 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *