Orchidées d’Europe et de Méditerranée

LIVRE/ Les éditions Biotope publient la version française de l'ouvrage « Field Guide to the Orchids of Europe and the Mediterranean » édité par le Jardin botanique royal de Kew. Les auteurs proposent une synthèse exhaustive des orchidées européennes, d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Chaque taxon fait l'objet d'une monographie (présentation illustrée de nombreuses photos, carte de répartition européenne). Cet ouvrage constitue une nouvelle référence pour les Orchidées d'Europe.

Couverture du livre Orchidées d'Europe et de Méditerranée

Ce guide photographique est le compagnon indispensable pour toutes celles et ceux qui souhaitent découvrir la richesse des orchidées à travers l’Europe et le bassin méditerranéen.

Conçu par des spécialistes reconnus, ce guide d’identification est très accessible et facile d’utilisation. Il permet d’aborder la diversité et la grande variabilité florale qui font la richesse et l’intérêt des orchidées d’Europe. Il couvre 30 genres et plus de 300 espèces et sous-espèces, toutes traitées et illustrées par plus de 2000 illustrations.

Les plus de cet ouvrage :

  • Présentation de toutes les espèces et sous-espèces présentes en Europe (jusqu’à l’Oural) et dans le bassin Méditerranéen (Afrique du Nord et Moyen-Orient compris) :
  • Approche scientifique moderne de la taxonomie des orchidées par des spécialistes mondiaux sous l’égide du Jardin botanique royal de Kew ;
  • Carte de répartition pour toutes les espèces et des sous-espèces ;
  • Iconographie abondante permettant d’illustrer l’incroyable variabilité des orchidées ;

L'auteur

Rolf Kühn est membre de la Fondation Suisse d’Orchidées à l’Université de Bâle (Suisse). Il se consacre depuis 40 ans à la recherche et l’étude des orchidées sauvages dans leurs milieux à travers l’Europe et le bassin méditerranéen.
Henrik Pedersen est professeur émérite au Muséum national d’Histoire naturelle du Danemark où il occupait précédemment les postes de professeur et de conservateur. Il étudie les Orchidées d’Europe et d’Asie et il est auteur et co-auteur de plusieurs livres sur les orchidées dont « Ophrys: the bee orchids of Europe » (Kew Publishing, 2007) et « Orchids » (William Collins, 2017), deux ouvrages non traduits en français.
Phillip Cribb est un spécialiste Mondial de la taxonomie et de la conservation des orchidées. Il est membre de la commission Orchidées au sein de la Royal Horticultural Society. Il a été conservateur adjoint de l’Herbier, et conservateur de l’Herbier d’orchidées des Jardins botaniques royaux de Kew.

Informations pratiques

Titre de l'ouvrage : Orchidées d'Europe et de Méditerranée
Auteurs : Rolf Kühn, Henrik Pedersen & Phillip Cribb
Éditions, date de publication : Editions Biotope ; 2020
Nombre de pages : 430 pages, format 16,5 x 25 cm
ISBN : 9782366622461
Prix : 39 € TTC

Comment se procurer l'ouvrage ?

Chez votre libraire habituel, ou directement auprès de l’éditeur : https://bit.ly/2SOgbCT

7 commentaires

  1. Il n’y a pas de clés de détermination dans la version anglaise!
    Ce livre n’est pas plus qu’une très jolie illustration de la diversité des orchidées d’Europe mais est totallement inutile pour déterminer (avec du rigeur scientifique) des espèces voisines. Comme souvent « la beauté » est plus importante que la qualité scientifique.

    1. C’est le cas de beaucoup de « guides » de poche qui promettent au débutant une « détermination facile ». Beaucoup sont la traduction d’ouvrages anglo-saxons, réalisée par des spécialistes français.
      BIOTOPE éditait dans les années 2000 une série d’excellents guides de détermination réalisée par les meilleurs spécialistes.
      Certains d’entre eux se vendent aujourd’hui près de 400 euros.
      Pour un neveu qui adore regarder le tour de France et toutes les courses cyclistes, et qui passe beaucoup trop de temps devant un écran, j’ai trouvé sans surcote le « guide des poissons de France ».
      Je regrette qu’on menace les loisirs populaires et qu’en même temps on ne fasse rien pour faciliter l’accès à la culture.

  2. Bonjour, je veux bien croire que vous ne pouvez rien contre le « marché noir » (c’est un vilain mot, mais je ne trouve pas le terme exact : spéculation ?) qui se développe autour de ces références en état de pénurie, les titres concernés n’ont pas vraiment de substitut. Et que les raisons pour lesquelles ils ne sont plus au catalogue des éditions BIOTOPE sont bien identifiées : passage en auto-édition notamment.

  3. Le mot de « marché noir » est d’autant plus inapproprié que la spéculation dont sont victimes tous les livres récents qui marchent (un LAFRANCHIS se vend aujourd’hui aussi cher qu’un DUHAMEL du MONCEAU ! c’est à dire que les plus fortes surcotes observées concernent les livres spécialisés récents et pas les antiquités) semble être une pratique anglo-saxonne qui a tendance à faire des émules auprès de « petits malins » chez nous sur les sites de vente entre particuliers. Chacun pourra constater sur le site de référence VIALIBRI que c’est le fait de librairies spécialisées basées en Grande Bretagne et aux Etats Unis qui doivent suivre les cotes des livres (avis) et racheter des fins de stocks.

  4. Un exemple pour illustrer cette absurdité :

    Le projet participatif « Papillons des Pyrénées » a conduit à l’édition, grâce à un financement participatif, d’un livre en 2 volumes parus en 2017 et 2018. On les trouve aujourd’hui à 220 euros au lieu de 74 à l’achat.

Répondre à Jean-Yves Kernel Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *