10 questions et réponses autour des plantes

Focus sur 10 questions et réponses autour des plantes glanées au fil des publications du réseau Tela Botanica ces dernières années. Pourquoi il n’y aurait pas de plantes sans microbes ? Comment les plantes ressentent-elles si précisément la gravité ? Peut-on cultiver des plantes sur Mars et sur la Lune ? Pourquoi le figuier mâle se parfume en femelle ?
Merci - Carnet de voyage (8)

Pourquoi il n’y aurait pas de plantes sans microbes ?

« Dans le cadre d’un colloque organisé par le New Phytologist à Nancy Marc-André Selosse a présenté une conférence de vulgarisation sur : “Jamais seules – Pourquoi il n’y aurait pas de plantes sans microbes“ (en français, diapos en anglais). Elle résume une vision nouvelle par les microbes et leurs interactions avec les plantes développée dans l’ouvrage du même auteur « Jamais seul ! ». »

Lire l’article complet ci-dessous.

Comment les plantes ressentent-elles si précisément la gravité ?

« Des chercheurs du CNRS, de l’Inra et de l’Université Clermont Auvergne ont expliqué ce curieux paradoxe en observant que ces grains sont agités en permanence dans les cellules végétales, ce qui confère au système granulaire des propriétés proches de celles d’un liquide, comme dans un niveau à bulle. Si l’on penche une plante, celle-ci corrigera sa croissance pour pousser à nouveau à la verticale. Mais comment l’a-t-elle senti ? Grâce à des « inclinomètres » cellulaires : des cellules remplies de grains d’amidon microscopiques, les statolithes. »

Lire l’article complet ci-dessous.

Pourquoi le figuier mâle se parfume en femelle ?

« Comme beaucoup de ses congénères, Ficus carica dépend d’une espèce unique, une mini-guêpe nommée Blastophaga psenes, pour assurer la pollinisation. Il s’agit en fait d’un échange de bons procédés : en « récompense » du transport de pollen, le blastophage a le droit de pondre dans les figues… mais uniquement dans celles que fabriquent les figuiers mâles. Ces derniers jouent en effet le rôle de pouponnières à guêpes avec leur floraison de printemps. Alors que les figuiers femelles ne sont pas encore entrés en action, les mâles donnent leurs premières figues de l’année (celles-ci étant avant tout des sacs à fleurs). »

Lire l’article complet ci-dessous.

  • Pourquoi le figuier mâle se parfume en femelle ?

    "Chérie, ne fais rien, je m'occupe de tout" est sûrement un des mensonges les plus répandus dans l'espèce humaine. En revanche, c'est une vérité chez le figuier méditerranéen, le seul …

Comment les fleurs diffusent leur parfum dans l’air ?

« Les plantes produisent des composés odorants majoritairement depuis les pétales des fleurs. Les chercheurs pensaient jusqu’à présent que ces molécules sortaient de manière passive et étaient simplement diffusées dans l’air. L’étude à laquelle ont participé des équipes de recherche de l’UCL, de Purdue University(USA) et de l’Université d’Amsterdam (Pays-Bas) démontre qu’un transporteur actif ABC est nécessaire pour envoyer ces molécules dans l’air. »

Lire l’article complet ci-dessous.

  • Comment les fleurs diffusent leur parfum dans l'air ?

    Beaucoup de fleurs répandent un doux parfum qui non seulement attire les insectes pollinisateurs, mais aussi les êtres humains qui les utilisent pour créer des senteurs largement utilisées en cosmétique. …

Comment les racines des plantes perçoivent les inondations et y répondent ?

« Des chercheurs du CNRS et de l’Inra ont découvert un mécanisme permettant à la plante d’ajuster son statut hydrique et sa croissance en fonction des conditions d’inondation des sols.

Publiés le 15 septembre 2016 dans la revue Cell, leurs travaux décrivent comment les racines perçoivent de manière conjointe la teneur en potassium et en oxygène du sol afin de moduler leur capacité à absorber l’eau. Outre leur importance fondamentale, ces résultats permettent d’envisager une optimisation de la tolérance des plantes cultivées aux inondations. »

Lire l’article complet ci-dessous.

Peut-on cultiver des plantes sur Mars et sur la Lune ?

« « Quand les humains s’installeront sur la Lune ou sur Mars, il faudra qu’ils y mangent. La nourriture pourrait y être envoyée. Une autre solution consisterait à cultiver des plantes sur place, de préférence sur les sols de là-bas. ». Après tout, le colon doit savoir gagner son indépendance, au moins alimentaire, non ? Des chercheurs néerlandais ont donc voulu déterminer si l’on pourrait faire pousser quelque chose sur la Planète rouge et sur notre satellite. Pour ce faire, ils ont entrepris la première culture à grande échelle de végétaux sur des reconstitutions de sols martien et lunaire. »

Lire l’article complet ci-dessous.

La Bourse à pasteur est-elle une plante carnivore ?

« Et voilà la bourse à pasteur Capsella bursa-pastoris (L.) Medik. qu’on qualifie de mauvaise herbe parce qu’elle pousse un peu partout. Cette courageuse fleurit presque toute l’année. Ses feuilles ont un goût de chou, son lointain cousin. Et ses curieuses graines en cœur aplati dégagent un arôme de moutarde. Ces graines, leur forme fait penser au porte-monnaie évidemment vide d’un ecclésiastique… d’où son nom de bourse à pasteur. »

Lire l’article complet ci-dessous.

  • La Bourse à pasteur est-elle une plante carnivore ?

    La Salamandre, notre célèbre revue naturaliste nous révèle cette semaine un secret extraordinaire : la Bourse à pasteur (Capsella bursa-pastoris (L.) Medik. pour les intimes) serait une plante carnivore ! …

Qu'en est-il de la biodiversité floristique des friches urbaines ?

« Les friches urbaines sont des milieux particulièrement variés, abritant une biodiversité en milieu urbain qui relève du prodigieux. Elles sont un lieu de vie et de passage abritant plantes, animaux, champignons, bactéries ainsi que leurs interactions et favorisent le déplacement de ces espèces sur les territoires urbains. Au-delà d’une biodiversité plus grande que dans bien d’autres milieux, les friches sont aussi des lieux qui attirent tout un cortège de plantes, notamment celles que l’on ne trouve habituellement pas en milieu urbain, qu’il convient de prendre en compte dans les plans de gestion. »

Lire l’article complet ci-dessous.

Le chardon « Centaurea benedicta » est il un vrai chardon?

« Qui, parmi les botanistes, ne s’est jamais retrouvé dans cette situation, au milieu d’un pré, remplis d’herbes hautes et fleurs en tout genre où l’un de vos compère vous dit « regarde ce chardon, tu le connais-toi? » en indiquant vaguement une direction. Et là vous vous retrouver à regarder dans cette direction et ne pas savoir de quelle plante il est question. Pas parce que vous ne connaissez pas ces plantes, mais parce que vous ne savez pas ce que votre camarade comprend par « Chardon ». Est-ce lui ? est-ce ce Carduus, est-ce ce cabaret des oiseaux? ce panicaut… ? »

Lire l’article complet ci-dessous.

Les plantes entendent-elles ?

« Depuis quelques décennies, cette vision des choses a évolué et les chercheurs ont pu constater que la communication chez les plantes pouvait prendre plusieurs formes et se faire sous terre, par le biais des racines, comme dans les parties aériennes, les plantes disposant par exemple de récepteurs pour les composés organiques volatils émis par d’autres plantes. Elles sont ainsi capables de repérer leurs apparentés, ce qui leur évite de les prendre pour des concurrentes et de dépenser inutilement des ressources à lutter contre elles.  »

Lire l’article complet ci-dessous.

  • Les plantes entendent-elles ?

    La notion de communication dans le monde végétal a longtemps été tenue pour marginale (voire inexistante) quand elle n'a pas été raillée. Depuis quelques décennies, cette vision des choses a …

Vos questions et réponses

Vous souhaitez vous aussi partager vos connaissances sur des questions botaniques ou apporter des éléments de réponses complémentaires aux questions ci-dessus ? Proposez une actualité sur Tela Botanica !

Pour écrire votre article, connectez vous à votre compte Tela Botanica et rendez-vous sur l’onglet « Actualité », « Proposer une actualité ». Sélectionnez la bonne catégorie afin de rédiger votre information. Indiquez le titre, l’introduction et le corps de l’article puis insérez une ou plusieurs images pour l’illustrer. Vous pouvez ensuite prévisualiser votre article et le valider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *