Stage : Caractériser et suivre l’impact des nuisances lumineuses sur la biodiversité

L’Unité Mixte de Service Patrimoine naturel propose un stage de 6 mois « caractériser et suivre l’impact des nuisances lumineuses sur la biodiversité »

Contexte

L’UMS Patrimoine naturel (UMS Patrinat) – co-habilitée par le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), l’Office français de la biodiversité (OFB) et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) – a pour mission de produire une expertise scientifique et technique en faveur de la conservation de la biodiversité.

Au sein du MNHN, l’UMS Patrinat est rattachée à la Direction Générale Déléguée Recherche, Expertise, Valorisation et Enseignement du Muséum (DGD REVE), et a pour objectif de fournir, en lien fort avec les activités de recherche, une expertise scientifique sur la biodiversité et géodiversité de France métropolitaine et ultra-marine, sur les thématiques terrestres et marines, pour l’environnement passé et actuel. Cette expertise et l’ingénierie associée porte sur la connaissance du patrimoine naturel, dont les systèmes d’informations, et à l’application de ces connaissances pour l’appui aux politiques et programmes de conservation de la biodiversité.

Depuis plus de 10 ans, l’UMS Patrinat s’est engagée, au travers de conventions d’expertise et de recherche, pour une meilleure prise en compte de la biodiversité sur les emprises foncières et les territoires d’implantation de plusieurs partenaires privés et publics. Ce stage s’inscrit dans le cadre du partenariat EDF/MNHN où le MNHN accompagne l’entreprise dans la définition, la mise en oeuvre et le suivi de sa stratégie en faveur de la biodiversité

Les impacts des nuisances lumineuses sur les espèces et les milieux naturels sont connues et bien documentées même si les études dans ce domaine restent à poursuivre. La problématique est complexe et n’est à ce jour pas suffisamment prise en compte par les gestionnaires.

L’objectif de la démarche mise en place par EDF est d’accompagner ses sites pour une meilleure prise en compte des enjeux de pollution lumineuse par la mise en place d’un plan de gestion de l’éclairage adapté aux enjeux de biodiversité des sites et de leur territoire. Ce dernier doit tenir compte de prescriptions réglementaires et intégrer des actions volontaires plus ambitieuses.

Le stage a pour objectif de définir la démarche et les protocoles à mettre en oeuvre pour identifier les groupes d’espèces ou habitats sensibles aux nuisances lumineuses sur les sites, les caractériser, et suivre l’impact des actions mises en oeuvre pour les réduire.

Un site pilote a été retenu comme support de développement. La démarche proposée devra ensuite pouvoir être reproductible sur d’autres sites.

Ce site fera l’objet, en parallèle du stage, d’un diagnostic éclairage pour faire l’inventaire des sources lumineuses, de leurs caractéristiques techniques (température de couleur, niveau de répartition du flux lumineux, etc.) et temporelles (extinctions, etc.). Ce bilan, réalisé par EDF, a pour objectif de vérifier la conformité des installations d’éclairage du site avec les prescriptions de l’arrêté ministériel du 27 décembre 2018 relatif aux nuisances lumineuses, qui a pour objectif de réduire l’incidence de la pollution lumineuse sur la biodiversité.

Ce diagnostic éclairage sera couplé à une analyse des usages et à un diagnostic biodiversité. Ce dernier doit permettre d’identifier les enjeux de biodiversité du site et de son territoire afin de définir les groupes d’espèces et les milieux naturels sensibles aux nuisances lumineuses. Ce diagnostic permettra de sensibiliser les acteurs de l’éclairage et de définir des actions complémentaires aux prescriptions réglementaires à mettre en place (lorsque l’extinction de l’éclairage sur les secteurs de forte sensibilité n’est pas possible) afin d’adapter l’éclairage aux enjeux de biodiversité identifiés.

Missions

Le/la stagiaire sera placé(e) sous l’autorité hiérarchique du responsable de l’équipe « Espaces et partenariats », sous l’autorité opérationnelle conjointe du Chef de projet « Enjeux territoriaux ». En outre, il/elle sera en interaction avec l’expert “pollution lumineuse” de l’UMS PatriNat (équipe “Ecosystèmes & Réseaux”).

Le/la stagiaire aura pour mission notamment de :

  • de réaliser un état de l’art sur les impacts des nuisances lumineuses sur la biodiversité ainsi que des méthodes d’évaluation et de suivi de ces dernières ;
  • suivre l’avancement et les conclusions du diagnostic éclairage ;
  • faire le bilan des données de biodiversité mobilisables sur le site d’étude et son territoire (inventaires faune et flore, cartographie des habitats) afin d’identifier les enjeux de biodiversité ;
  • de mettre en exergue les lacunes de connaissance et de réaliser les inventaires complémentaires sur des groupes taxonomiques cibles le cas échéant ;
  • de proposer sur la base du diagnostic éclairage, des usages et du diagnostic biodiversité, des recommandations pour éviter ou réduire l’impact des nuisances lumineuses du site d’étude sur la biodiversité locale ;
  • d’utiliser ce cas d’étude pour proposer une démarche générique transposable aux autres sites d’EDF : identifier les groupes d’espèces ou habitats sensibles aux nuisances lumineuses sur les sites (protocole à mettre en place, paramètres biologiques et écologiques à étudier, …), les caractériser, et suivre l’impact des actions mises en œuvre pour les réduire.

Profil recherché

Être étudiant(e) en 2nde année de Master en sciences de l’environnement, écologie, gestion des milieux naturels.

Connaissances/compétences :

  • Connaissances des méthodes et protocoles d’inventaire naturalistes ;
  • Bonnes connaissances générales en écologie et sur les enjeux de la pollution lumineuse ;
  • Connaissances naturalistes notamment de la faune nocturne ;
  • Pratique du SIG et maîtrise des outils bureautiques (Excel, Powerpoint, Word) ;

Savoir être:

  • Autonomie, rigueur scientifique, esprit de synthèse ;
  • Connaissances en écologie de la conservation ;
  • Bonne capacité rédactionnelle ;
  • Capacité d’écoute et de travail en équipe.

Poste et conditions

  • Durée : six mois en 2021
  • Localisation : 4 Avenue du Petit château ‐Brunoy (91)
  • Rémunération : selon réglementation en vigueur

Modalités de candidature

Le dossier de candidature est à envoyer par courriel avant le 11/12/2020 à :

Cindy FOURNIER, chef de projet « enjeux territoriaux » (cindy.fournier@mnhn.fr) & Romain SORDELLO, coordinateur de la cellule « Revues systématiques » (romain.sordello@mnhn.fr)

Ce dossier comprendra un curriculum vitae détaillé, une lettre de motivation et tous les travaux susceptibles d’éclairer le jury. La sélection des dossiers sera suivie d’un entretien individuel.

Pour toute information, vous pouvez contacter Cindy FOURNIER au 0160479202 (cindy.fournier@mnhn.fr).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *