logo Parc Naturel Régional Perigord Limousin

Stage : Cartographie des végétations aquatiques et espèces patrimoniales associées du site Natura 2000 « La Vallée de la Nizonne »

Le Parc Naturel Régional Périgord-Limousin propose un stage de 6 mois : Cartographie des végétations aquatiques et espèces patrimoniales associées, synthèse de la mise à jour de la cartographie des habitats et de certains éléments du document d’objectif du site Natura 2000 « La Vallée de la Nizonne »

Contexte

D’une surface de 3391 ha, situé en limite des départements de la Dordogne et de la Charente, le site Natura 2000 « Vallée de la Nizonne » englobe le cours de la Nizonne ainsi que les basses vallées de deux de ses affluents, la Belle et la Pude. Il concerne 20 communes (12 en Dordogne et 8 en Charente), dont 6 d’entre-elles sont situées sur le territoire du Parc Naturel Régional Périgord-Limousin.

Situées sur socle sédimentaire, principalement calcaire, la vallée de la Nizonne constitue avec ses habitats ouverts ou forestiers, humides ou secs (prairies humides ou pelouses sèches, mégaphorbiaies, roselières, bas-marais, tourbières, boisements alluviaux,…), une mosaïque de milieux très contrastée, encore relativement bien conservée et d’une grande richesse écologique.

Depuis 2003, année de la proposition d’intégration de ce site au réseau Natura 2000, l’état a confié au Parc Naturel Régional Périgord-Limousin l’élaboration de son document d’objectif (validé en 2005), puis son animation. Les inventaires de terrain (réalisés en 2001-2002) avaient confirmé les intérêts écologiques de cette vallée puisque 14 habitats et 20 espèces animales y furent classés d’Intérêt Communautaire. Mais l’ancienneté, la non complétude de la cartographie et le manque de données phytosociologiques sur lesquelles doivent reposer la reconnaissance des habitats, ont motivé la DREAL Nouvelle-Aquitaine et le Conservatoire Botanique National Sud-Atlantique (CBN SA) pour retenir ce site comme site test de la méthode de mise à jour des cartographies d’habitats en Nouvelle-Aquitaine.

La démarche d’actualisation progressive de la cartographie des habitats, par grands types de milieux, repose sur une typologie d’habitats complète et actualisée par des phytosociologues (élaborée ici par le CBN SA). Le PNR Périgord Limousin, en tant qu’animateur du site, a la charge de cartographier les habitats, avec l’appui technique du CBN.

Une première phase de mise à jour de la cartographie a eu lieu en 2018 pour les habitats de coteaux calcaires (Marty M., 2018). Une seconde a eu lieu en 2019 sur les habitats de milieux alluviaux ouverts (Aurand T., 2019). La troisième phase réalisée cette année a concerné les forêts alluviales (Vérité V., 2020). Aujourd’hui le site est cartographié à plus de 70 %, il reste environ 900 ha à couvrir.

Afin de finaliser la mise à jour de cette cartographie, il est proposé de poursuivre le terrain en 2021 avec comme les années précédentes, le soutien d’un/une stagiaire. Le ou la stagiaire recruté(e) se concentrera sur la recherche des végétations aquatiques, la synthèse des cartographies réalisées depuis 2018 et la mise à jour de certains éléments du document d’objectif du site, qui en découle. L’objectif de Natura 2000 étant de maintenir en bon état de conservation des espèces et habitats d’IC, aussi dans le cadre de la mise à jour de la cartographie des habitats, il est demandé d’évaluer l’état de conservation des milieux cartographiés ainsi que de relever les espèces à enjeux de conservation (végétales et animales) qui pourraient être observées sur le terrain. Une comparaison avec l’ancienne cartographie des habitats est également attendue. Des propositions de mesures de gestion sur des secteurs priorisés pourront être présentées dans l’objectif de conserver et restaurer les habitats d’intérêt communautaire étudiés.

Missions

Au sein du Pôle Transition Écologique et Énergétique du PNR Périgord-Limousin et en appui rapproché de l’animatrice Natura 2000 du site et du CBN SA, la mission proposée est la suivante :

  • Mise à jour de la cartographie des habitats de végétations aquatiques du site et évaluation de leur état de conservation :
  • Pré-cartographie par la délimitation de zones à vérifier sur le terrain sur la base d’une interprétation du SCAN 25, de la BD Ortho, de la localisation des relevés phytosociologiques et des données de présence d’espèces caractéristiques notamment ;
  • Préparation d’un kit cartographique embarqué dans une tablette tactile de terrain ;
  • Reconnaissance des espèces caractéristiques des différents habitats et définition des indices d’état de conservation, pour être rapidement opérationnel pour la reconnaissance et l’évaluation des habitats ;
  • Cartographie et évaluation des habitats sur le terrain pour une restitution sous forme de cartes thématiques (Habitats d’Intérêt Communautaire – HIC, Végétations au niveau des associations / alliances, Habitats EUNIS, État de conservation des HIC, Espèces végétales d’Intérêt Communautaires et/ou Espèces végétales à enjeux de conservation,…) ;
  • Prospection et suivi d’espèces patrimoniales ;
  • Complément typologique éventuel dans le cas de la rencontre de nouvelles végétations (réalisation de relevés phytosociologiques) ;
  • Suite à l’analyse de l’état de conservation de ces habitats, propositions de gestion à mettre en place, et d’outils appropriés (techniques et financiers), sur des secteurs à prioriser, éventuellement, recherches cadastrales et contact avec les propriétaires, création d’une base de données.
  • Éventuellement, aide au complément de la cartographie des habitats sur les autres milieux rencontrés (coteaux secs, zones alluviales ouvertes, prairies de fauches notamment et quelques boisements) ;
  • Synthèse de la mise à jour des cartographies réalisées depuis 2018.
  • Mise à jour de certains éléments du document d’objectif du site qui en découlent (notamment mise à jour et compléments des fiches habitats, proposition d’évolution des enjeux et objectifs de conservation,…)

Profil recherché

  • Bon niveau de pratique de la botanique (usage des flores notamment)
  • Notion de base en phytosociologie et en écologie des communautés
  • Utilisation des outils de cartographie (Q gis)
  • Autonomie, pratique du terrain, rigueur scientifique et capacité d’analyse et de rédaction
  • Aptitudes relationnelles et au travail en équipe
  • Un profil de niveau Master 2 est recherché prioritairement.

Poste et conditions

  • Durée du stage : 6 mois, à partir de mars-avril à fin août – septembre 2021
  • Poste basé à la maison du Parc – La Barde 24450 La Coquille, avec possibilité de télétravail selon les circonstances.
  • Permis B + voiture personnelle indispensable avec possibilité d’utiliser un véhicule de service selon les disponibilités (ce stage comporte une part importante de terrain avec des déplacements réguliers à prévoir sur le site Natura 2000 « Vallée de la Nizonne »).
  • Indemnités dans le cadre du plafond légal et remboursement de frais kilométriques au tarif administratif.

Modalités de candidature

Demande (Lettre de motivation + Curriculum Vitae ) à adresser

  • par courrier à :
    Monsieur le Président
    Parc naturel régional Périgord-Limousin
    La Barde – 24450 La Coquille
  • ou par courrier électronique à
    c.rouaud@pnrpl.com

 

Pour tout renseignement, contactez :
Cécilia ROUAUD – animatrice Natura 2000
05 53 55 36 00 ou 06 85 96 63 00
c.rouaud@pnrpl.com
http://www.pnr-perigord-limousin.fr

Date limite de candidature : 09 décembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *