Stage : Indicateur de qualité écologique en Martinique

L’UMS PatriNat propose un stage de 6 mois de niveau Master 2 « Stratégie d’adaptation au contexte ultra-marin et test d’un outil d’évaluation de la biodiversité : l’Indicateur de Qualité Ecologique en Martinique ».

Contexte

L’UMS 2006 Patrimoine Naturel (UMS PatriNat) – co-habilitée par le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), l’Office français de la biodiversité (OFB) et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) – a pour mission de produire une expertise scientifique et technique en faveur de la conservation de la biodiversité.

Au sein du MNHN, l’UMS PatriNat est rattachée à la Direction Générale Déléguée Recherche, Expertise, Valorisation et Enseignement du Muséum (DGD REVE), et a pour objectif de fournir, en lien fort avec les activités de recherche, une expertise scientifique sur la biodiversité et géodiversité de France métropolitaine et ultra-marine, sur les thématiques terrestres et marines, pour l’environnement passé et actuel. Cette expertise et l’ingénierie associée porte sur la connaissance du patrimoine naturel, dont les systèmes d’informations et à l’application de ces connaissances pour l’appui aux politiques et programmes de conservation de la biodiversité.

L’Indicateur de Qualité Ecologique (IQE) et sa version allégée, l’Indicateur de Potentialité Ecologique (IPE), sont des outils de suivi temporel de la biodiversité développés pour répondre à des besoins de gestionnaires de sites en France métropolitaine. Leur conception s’inscrit dans la tendance des New Public Management (NPM) dont l’objectif est de veiller à la préservation et à l’amélioration de l’état écologique de socioécosystèmes (Berkes et Folke 1998). Fondés sur une méthodologie semi-standardisée, ces outils d’évaluation permettent aujourd’hui de structurer les démarches en faveur de la biodiversité pour un grand nombre d’opérateurs, de gestionnaires ou propriétaires de foncier.

L’UMS Patrimoine Naturel, en collaboration avec l’UMR Laboratoire Caribéen des Sciences sociales (LC2S) et l’entreprise Caraib Moter (Eurovia), projette désormais de mesurer l’acceptabilité et l’adaptabilité de cet indicateur à l’Outre-Mer. L’objectif est in fine de tester, sur le moyen à long terme, le déploiement de l’IQE au sein des territoires ultra-marins français et plus particulièrement, de la région martiniquaise.

Missions

Encadré par l’équipe « Espaces et Partenariats » de l’UMS PatriNat et par le LC2S, le/la stagiaire sera ainsi amené(e) à :

  • Rencontrer et échanger avec les acteurs locaux (services de l’Etat, instances scientifiques et industrielles) afin non seulement de participer à la phase d’acceptabilité sociétale du projet mais également de recueillir les informations nécessaires à la bonne mise en œuvre de la phase d’adaptation de l’outil à proprement parler ;
  • Réaliser une revue bibliographique intégrant :
  • Une recherche des outils et méthodes préexistantes quant à l’évaluation globalisée de la biodiversité en contexte industrielle dans le domaine ultra-marin ;
  • Une synthèse des outils règlementaires et d’évaluation des pressions sur la biodiversité locale (g. Listes rouges UICN) ;
  • Une analyse d’analogie entre les données d’entrée utilisées dans le cadre méthodologique actuel de l’IQE et les données d’entrée mobilisables pour la Martinique ;
  • Sur la base de la méthodologie IQE existante et de l’analyse bibliographique précédemment réalisée, proposer une liste argumentée de critères pouvant constituer un socle adaptatif de la méthodologie IQE en Outre-mer ;
  • Apporter son concours à l’identification des limites actuelles de ce premier cadre méthodologique et proposer des pistes d’amélioration.

Partenaires internes : Equipe Espaces et Partenariats

Partenaires externes : CNRS LC2S, Caraib Moter (Eurovia)

Profil recherché

Conditions administratives requises :

  • Être étudiant en Master 2

Qualifications requises :

  • Très bonnes capacités relationnelles, capacité d’adaptation, d’écoute et de travail en équipe ;
  • Connaissances naturalistes générales avec capacités d’identifications Faune/Flore/Habitats ;
  • Connaissance des fonctionnalités écosystémiques et de l’évaluation de la conservation des Habitats/Espèces (Expérience des socio-écosystèmes caribéens fortement appréciée) ;
  • Maîtrise des outils cartographiques et des outils d’analyse spatiale (Arcgis, Qgis) ;
  • Maîtrise des outils informatiques de base (Word, Excel, Powerpoint) ;
  • Connaissance des questions liées à la biodiversité en général et intérêt pour le lien entre écologie et monde industriel ;
  • Bonnes capacités rédactionnelles ;
  • Autonomie, rigueur scientifique et esprit de synthèse.

Poste et conditions

  • Durée et période de stage : 6 mois ‐ à partir du 15 février 2021
  • Convention de stage
  • Gratification : selon réglementation en vigueur
  • Lieu du stage : Site du MNHN, Brunoy (Essonne) avec déplacement professionnel en Martinique (sous réserve de la situation liée au contexte sanitaire).

Modalités de candidature

Le dossier de candidature est à envoyer avant le 20 décembre 2020 à  jlaignel@mnhn.fr ET jr.grosdesormeaux@gmail.com avec la mention suivante : Candidature Stage  « IQE Martinique ». Ce dossier comprendra :

  • un curriculum vitae détaillé et tous les travaux susceptibles d’éclairer le jury ;
  • une lettre de motivation.

La sélection des dossiers de candidature sera suivie d’un entretien individuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *