Stage : Mise en œuvre de mesures de compensation & Mares communales

Le Conservatoire d'espaces naturels Isère propose un stage de 6 mois de mars à août 2021 sur l'identification de sites pertinents pour la mise en ouvre de mesures compensatoires et la création d'un réseau de mares communales

Contexte

Ces deux actions importantes s’inscrivent dans le cadre d’un contrat vert et bleu visant, sur la vallée de la Bourbre, la plaine de l’Est lyonnais et les terres froides, à mettre en œuvre des actions et faire émerger des démarches opérationnelles en faveur de la préservation et de la remise en bon état des continuités écologiques.

  1. Le focus sur des terrains sans enjeux économiques devrait faciliter l’acceptation locale des mesures compensatoires. Pour la profession agricole, la consommation de leur outil de travail (la terre) est donc double (utilisation pour le projet puis à des fins de compensation) alors qu’il existe bon nombre de friches urbaines, agricoles, industrielles ou sites naturels dégradés : décharges sauvages, anciennes décharges, remblais…
  2. La création ou la restauration de mares sur les fuseaux et corridors du SRCE doit permettre d’augmenter leur densité sur les sites d’enjeux stratégiques et ainsi de reconstituer une trame humide en ‘pas japonais’ favorable à la biodiversité locale.

Missions

  1. Finaliser le catalogue des fiches sites et l’atlas cartographique des sites susceptibles d’accueillir des mesures compensatoires :
  • Identifier et centraliser le foncier pouvant être mobilisé pour des mesures compensatoires,
  • Mener des diagnostics de terrain (continuités terrestres et aquatiques, point noir, piège à faune…),
  • Hiérarchiser les réponses des porteurs de foncier en fonction des enjeux patrimoniaux et en lien avec les corridors biologiques prioritaires.
  1. Mettre en œuvre la création ou restauration de mares pré-identifiées :
  • Réaliser les diagnostics des terrains (amphibiens, odonates principalement),
  • Hiérarchiser les projets en fonction des enjeux patrimoniaux identifiés,
  • Finaliser les projets de création ou restauration de mares (rédaction cahier des charges travaux…) en lien étroit avec les collectivités.

Profil recherché

  • Bac+3 (licence Pro) ou au-delà,
  • Connaissances naturalistes requises (sur des groupes comme Amphibiens, Libellules, Flore, Habitats),
  • Maîtrise des SIG (QGis…),
  • Qualités rédactionnelles,
  • Goût pour la concertation,
  • Permis B indispensable, véhicule personnel souhaité

Poste et conditions

Salaire/Indemnisation :

  • Indemnisation légale : 12,5 % du plafond horaire de la Sécurité sociale, équivalent à 30 %du SMIC.
  • Tickets restaurants et remboursement des frais kilométriques.

Moyens mis à disposition

  • Ordinateur, GPS,
  • Smartphone avec logiciel de saisie de terrain,
  • Manuels techniques et scientifiques

Lieux de travail

  • Travail de bureau : Siège du Conservatoire à Saint-Egrève
  • Travail de terrain : Déplacements sur une partie des 73 Communes du bassin versant de la Bourbre (Isère)

Modalités de candidature

Candidature (CV & LM) à renvoyer par mail avant le 27/11/2020 à : contact@cen-isere.org, anais.bavarot@cen-isere.org

 

Retour le 04/12/2020 et entretien la semaine suivante

Pour toute information complémentaire :

Contacter Jean-Luc GROSSI : 04 76 48 24 49 ou contact@cen-isere.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *