logo association francaise de l'éclairage afe

Stage : Synthèse bibliographique sur l’effet de la lumière clignotante sur la biodiversité

L'Association française de l’Éclairage en lien avec le MNHN propose un stage de 6 mois.

Contexte

L’Association française de l’éclairage (AFE) est une association loi 1901 à but non lucratif qui œuvre, depuis 85 ans, pour un éclairage intérieur et public responsable, soucieux de ses effets sur l’Homme et sur l’environnement.

L’UMS 2006 Patrimoine Naturel (UMS PatriNat) – co-habilitée par le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), l’Office française de la biodiversité (OFB) et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) – a pour mission de produire une expertise scientifique et technique en faveur de la conservation de la biodiversité.

L’impact de l’éclairage artificiel nocturne sur la biodiversité prend une place de plus en plus importante au sein des préoccupations environnementales. La connaissance scientifique s’étoffe, la règlementation se consolide et les acteurs opérationnels s’activent pour diminuer les impacts de l’éclairage sur la faune et la flore.

De plus en plus de facteurs et de dimensions sont désormais pris en compte dans la gestion de l’éclairage : la quantité de lumière et également sa composition (spectres et température de couleur), l’orientation des luminaires, la dimension spatiale (localisation des points lumineux) ou encore la temporalité de l’éclairage (horaires, coupure en cœur de nuit). Toutefois, il semblerait que l’impact du caractère clignotant ou dynamique de la lumière n’ait pas fait l’objet de réflexion pour le moment.

Pourtant, la technologie LED a permis différentes formes de lumières clignotantes : on/off, variation d’intensité, flash, lumière stroboscopique, défilement d’images ou de texte, changements de couleurs, etc. Ces éclairages dynamiques se sont fortement développés ces dernières années (en particulier pour les publicités et enseignes lumineuses) et on peut supposer que cela va s’accentuer encore nettement dans les années qui viennent. Or, des études montrent que le clignotement induit des effets propres sur le vivant. Cela est connu depuis longtemps sur les plantes dans le domaine de l’horticulture et des travaux récents commencent aussi à s’y intéresser sur la faune sauvage. De plus, même si la lumière est en apparence continue pour l’homme, elle peut être perçue comme clignotante pour d’autres animaux car cela dépend de la fréquence de fusion critique propre à chaque espèce.

Dans ce contexte, l’Association française de l’éclairage (AFE) et l’UMS PatriNat ont souhaité entreprendre ensemble un travail exploratoire pour mieux comprendre les effets du clignotement sur la biodiversité.

Missions

Le/la stagiaire réalisera une synthèse bibliographique sur l’impact de la lumière clignotante sur les animaux (non-humains) et sur la flore.

Ce travail permettra de disposer de l’état des connaissances existantes, à partir des études menées in-situ comme ex-situ, par groupe biologique et par type d’impact engendré sur la biodiversité. Il identifiera ainsi les manques et les points sur lesquels une connaissance est éventuellement suffisante pour envisager des analyses statistiques.

Pour réaliser ce travail, le stagiaire sera amené à s’appuyer sur la méthode des « cartes et revues systématiques » proposée par la Collaboration for Environmental Evidence (http://www.environmentalevidence.org/). Une recherche bibliographique sera réalisée via différentes sources de littérature (ex : Web of Science Core Collection, Scopus et Google Scholar). Les publications seront ensuite triées selon des critères pré-définis. Le corpus obtenu sera organisé en extrayant différentes métadonnées de chaque publication (espèce concernée, type d’impact mis en évidence, etc). Les résultats (effet +, -, non significatif) seront extraits de chaque étude, organisé dans un tableau et synthétisé sous forme narrative. Selon les volumes d’articles restants, des analyses statistiques pourront être effectuées.

Seront produits :

  • un rapport expliquant la méthode employée, synthétisant les résultats obtenus ;
  • un tableau Excel comportant l’ensemble des publications recueillies et triées et leurs métadonnées.

Selon les résultats obtenus, un article pourra être envisagé dans une revue académique et/ou opérationnelle.

Enfin, via le réseau AFE, un travail d’enquête pourra être mené auprès des collectivités et des acteurs de l’éclairage afin d’évaluer leur prise en compte de l’aspect « clignotement » dans leur approche de la gestion de l’éclairage nocturne, notamment vis-à-vis des impacts environnementaux.

Encadrement : Le stagiaire sera co-encadré par l’AFE et l’UMS PatriNat (Cellule des revues systématiques au sein de l’équipe « Ecosystèmes et Réseaux »)

Partenaires (à titre indicatif) : autre personnels de l’UMS PatriNat, Bibliothèque du MNHN, Réseau AFE, Association des concepteurs lumière (ACE), Cerema, INRAE, …

Profil recherché

Être actuellement en formation diplômante de niveau Master 2 dans le domaine de l’écologie.

Qualification requises :

  • Aimer le travail bibliographique (recherche de documentation, lecture d’articles, traitement de documents, …)
  • Très bon niveau d’anglais
  • Très bonnes qualités rédactionnelles et de synthèse

Poste et conditions

  • Type de contrat : convention de stage
  • Durée : 6 mois
  • Rémunération : selon réglementation en vigueur
  • Date de prise de fonction souhaitée : à partir de Février-Mars 2021
  • Lieu : Paris : Jardin des plantes et locaux de l’AFE (Espace Hamelin – Paris 16e)

Modalités de candidature

Le dossier de candidature est à envoyer par mail avant le 13/12/2020 à romain.sordello@mnhn.fr avec la mention « Stage Clignotement ».

Ce dossier comprendra :

  • un curriculum vitae détaillé et tous les travaux susceptibles d’éclairer le jury ;
  • une lettre de motivation.

Pour toute précision, les candidats sont invités à prendre contact au préalable avec Marie-Pierre Alexandre, directrice générale de l’AFE ; 06 37 35 12 60 ; mpalexandre@afe-eclairage.fr ou Romain Sordello, coordinateur de la cellule « Revues systématiques » de l’UMS PatriNat ; 01 40 79 39 49 ; romain.sordello@mnhn.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *