Plantes alimentaires

LIVRE NUMÉRIQUE / Plantes alimentaires, un album photo présentant une sélection de photos prises au Jardin botanique de Montréal. Chaque photo est accompagnée d’une ou de plusieurs références à des notices historiques ou ethnobotaniques.

Plantes alimentaires, un album photo présentant une sélection de photos prises au Jardin botanique de Montréal, notamment dans le jardin des plantes utiles, le jardin fruitier, l’arboretum et la serre des plantes tropicales alimentaires. Les espèces plus ou moins méconnues ont été souvent choisies en priorité. Chaque photo est accompagnée d’une ou de plusieurs références à des notices historiques ou ethnobotaniques.

2 commentaires

  1. Bonjour, je m’interroge quant à trouver ici quelques plantes considérées comme dangereuses parmi ce beau recueil de plantes « alimentaires ». Certaines sont réellement toxiques, leur ingestion n’est tolérable que dans un cadre pharmacologique précis. L’usage culinaire de la fougère grand aigle, par exemple n’est pas sans risque et obéit alors à des préparations très particulières. Selon Pierre Lieutaghi, c’est une plante toxique susceptible d’entraîner des troubles nerveux, des hémorragies intestinales et d’induire des tumeurs cancéreuses. Peut-être une précaution d’usage en entête ?

    1. Bonjour monsieur Parent,
      Merci pour votre courriel élogieux sur mon album photo. Par ailleurs, votre commentaire sur la toxicité de certaines plantes conforte cette remarque que j’ai insérée dans les Références :
      « Ces ressources documentaires indiquent les différents usages des plantes alimentaires, tout en signalant que plusieurs d’entre elles ont aussi servi à des fins médicinales. Par ailleurs, les éléments toxiques contenus dans certaines plantes alimentaires sont soulignés. Ces ressources documentaires portent uniquement sur la botanique des plantes et non sur l’art culinaire (aucune recette). »
      À titre d’exemple, la Fougère-aigle de l’Est avec les symboles qui réfèrent à ces notices historiques ou ethnobotaniques :
      Fougère-aigle de l’Est (Eastern Bracken Fern), Pteridium aquilinum var. latiusculum, Dennstaedtiaceae ● ⁜ □ ⁘
      http://monde.ccdmd.qc.ca/ressource/?id=114538
      ● — « Cette plante a un folklore riche qui se confond avec la pratique médicale ancienne (propriétés anthelminthiques et astringentes). Les jeunes pousses, tendres comme des asperges, ont été mises à usage alimentaire, de même que le rhizome amylacé. » (Marie-Victorien, Flore laurentienne, 1935 et 1964, p. 125)
      https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96038585
      ⁜ — « Although croziers are eaten in many temperate cultures, bracken has been shown to contain thiaminase (and other compounds with mutagenic and carcinogenic properties). » (Carol A. Jacobs et James H. Peck, Flora of North America, volume 2, 1993)
      http://floranorthamerica.org/Pteridium_aquilinum
      □ — « Iroquois Drug, Veterinary Aid / Rhizomes, raspberry leaves and wheat flour given to cows at birthing. » (Jacques Rousseau, Le folklore botanique de Caughnawaga, 1945, p. 34, dans Native American Ethnobotany Database)
      http://naeb.brit.org/uses/search/?string=Pteridium+aquilinum+var.+latiusculum
      ⁘ — « Les jeunes crosses sont consommées cuites ou crues en salade dans ce nombreux pays. […] Les jeunes feuilles et les rhizomes servent aussi d’aliment pour le bétail. […] Le fait que les crosses soient consommées n’empêche pas que cette espèce soit maintenant connue pour consentir des substances cancérogènes. » (Michel Chauvet, Encyclopédie des plantes alimentaires, 2018, p. 798)
      Merci d’avoir pris le temps de m’envoyer un courriel et de rappeler que certaines plantes alimentaires, consommées autrefois comme aujourd’hui, sont maintenant connues pour contenir des éléments toxiques.
      Cordialement,
      Claude Trudel
      Montréal
      Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *