Un⋅e chargé⋅e de mission «Analyse de données» pour l’UMS PatriNat

L'UMS PatriNat recherche un.e chargé.e de mission "analyse de données dans le cadre de l'évaluation de la séquence ERC" en CDD 12 mois.

Contexte

L’UMS 2006 Patrimoine Naturel (UMS PatriNat) – co-habilitée par le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), l’Office français de la biodiversité (OFB) et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) a pour mission de produire une expertise scientifique et technique en faveur de la conservation de la biodiversité.

Au sein du MNHN, l’UMS PatriNat est rattachée à la Direction Générale Déléguée Recherche, Expertise, Valorisation et Enseignement du Muséum (DGD REVE), et a pour objectif de fournir, en lien fort avec les activités de recherche, une expertise scientifique sur la biodiversité et géodiversité de France métropolitaine et ultra-marine, sur les thématiques terrestres et marines, pour l’environnement passé et actuel. Cette expertise et l’ingénierie associée porte sur la connaissance du patrimoine naturel, dont les systèmes d’informations et à l’application de ces connaissances pour l’appui aux politiques et programmes de conservation de la biodiversité.

CONTEXTE
En réponse au phénomène désormais bien documenté d’érosion de la biodiversité, la France s’est dotée depuis 2016 d’un objectif réglementaire d’absence de perte nette de biodiversité, soutenu par l’application de la séquence Eviter-Réduire-Compenser (ERC) les atteintes à la biodiversité dont la mise en oeuvre a largement évolué depuis son apparition dans le droit français en 1976.

40 ans après la loi de protection de la nature qui en a introduit la démarche, les mesures d’évitement, de réduction et surtout de compensation doivent désormais être géolocalisées et les données librement accessibles sur Géoportail. En se dotant d’un tel outil, les services de l’état souhaitent pouvoir contrôler plus précisément la mise en oeuvre des mesures prescrites.
Dans le cadre de ses missions de Recherche et d’Expertise, l’UMS PatriNat cherche à évaluer la mise en oeuvre de la séquence, notamment en étudiant comment les mesures compensatoires géolocalisées sont susceptibles de générer un gain écologique équivalent aux pressions causées par l’artificialisation des sols. Par ailleurs, le service est engagé dans un projet de recherche pluriannuel visant à proposer une démarche d’évaluation de la capacité de résilience des systèmes socio-écologiques face aux dynamiques d’artificialisation.

Missions

Le/la chargé(e) de mission aura pour objectif de contribuer à l’évaluation de la mise en oeuvre de la séquence ERC au niveau national. Sous la supervision du chef de projet « Recherche et Expertise de la séquence ERC et du ZAN » et sous la responsabilité hiérarchique du chef d’équipe Espaces et partenariats, sa mission principale s’articulera notamment en trois parties :

  • L’analyse du contexte géographique des mesures compensatoires
    Disposant des données (y compris géolocalisées des mesures compensatoires au niveau national, le/la chargé(e) de mission identifiera les meilleures couches d’occupation du sol et étudiera les usages en matière de choix de localisation des mesures compensatoires. En comparant ces usages avec les dynamiques d’artificialisations des sols, il/elle participera à la construction d’hypothèses sur la contribution des mesures compensatoires à l’atteinte des objectifs d’absence de perte nette de biodiversité et de zéro-artificialisation-nette des sols. Ces analyses seront valorisées par la publication d’un rapport ou article scientifique

 

  • La participation au projet de recherche visant à évaluer la capacité de résilience des systèmes socio-écologiques
    Afin de débuter le projet de recherche pluriannuel sur la capacité de résilience des systèmes socio-écologique, un stage a été engagé pour conduire une étude bibliographique sur le principe d’une revue systématique de l’émergence du concept de résilience écologique, son utilisation dans les différents domaines scientifiques et sa compatibilité avec une approche sociale reposant sur les usages d’un territoire. Le/la chargé(e) de mission travaillera parallèlement à identifier et rassembler les données de biodiversité mobilisables pour conduire les analyses prévues pour les années suivantes du projet de recherche.

 

  • Appuyer les missions d’expertise sur la séquence ERC notamment dans le cadre des partenariats
    Le/la chargé(e) de mission contribuera à répondre aux besoins de la cellule « partenariats biodiversité » ou d’une autre équipe du service en matière d’expertise sur la séquence ERC ou l’artificialisation des sols. En relation avec son chef de projet, il/elle pourra être amené à participer à des réunions avec les partenaires ou à conduire des analyses supplémentaires à celles précédemment citées.

Le/la chargé(e) de mission sera amené à rédiger des rapports rendant compte des analyses qu’il/elle aura réalisé et des expertises conduites. Il/elle devra également avoir une bonne aptitude à la restitution synthétique de ses recherches, lectures et être force de proposition dans la conduite de l’évaluation de la séquence ERC. Certaines étapes de la mission seront valorisées par la rédaction d’articles dans des revues scientifiques et/ou techniques.

PARTENAIRES
En interne : autres équipes de PatriNat, UMR CESCO, autres service de l’OFB
En externe : CEREMA, Chercheurs du projet ZIZANIE (ITTECOP), MTE

Profil recherché

CONDITIONS ADMINISTRATIVES REQUISES
Être titulaire de :

  • Au minimum un diplôme de master 2 ou d’ingénieur spécialisé en écologie
  • Une expérience d’au moins 2 ans en gestion/analyse de données sera appréciée

QUALIFICATIONS REQUISES

  • Bonne connaissance des politiques publiques visant à lutter contre l’érosion de la biodiversité et de leurs outils d’application (ERC notamment)
  • Bonnes connaissances générales en écologie et fonctionnement des écosystèmes
  • Bonne maîtrise des outils SIG (QGIS) et d’analyses statistiques (R)
  • Bonnes capacités de lecture (y compris en anglais), d’analyse et de restitution
  • Bonnes capacités rédactionnelles
  • Bon esprit d’analyse et de synthèse de sujets complexes
  • Connaissances naturalistes générales appréciées
  • Rigueur et méthode
  • Capacité à travailler en équipe et en relation avec de nombreux partenaires

Poste et conditions

  • Type de contrat : CDD
  • Durée : 12 mois à temps complet
  • Rémunération : en fonction du niveau d’études et de l’expérience
  • Date de la prise de fonction : à partir de mi-mai 2021
  • Lieu : UMS PatriNat, Muséum national d’Histoire naturelle, Brunoy (91)

Modalités de candidature

Veuillez déposer votre dossier de candidature via la plateforme de recrutement avant le 1 mars 2021 en cliquant sur le lien ci-après : https://apps.mnhn.fr/Candidature/?tk=23664987

Ce dossier comprendra :

  • un curriculum vitae détaillé et une synthèse de tous les travaux susceptibles d’éclairer le jury
  • un essai de deux pages maximum expliquant sous quelles conditions selon vous la séquence ERC peut concourir à l’atteinte de l’objectif d’absence de perte nette de biodiversité
  • (optionnel) une lettre de motivation

Pour toute précision, les candidat(e)s sont invités à prendre contact au préalable par mail avec Brian PADILLA (brian.padilla@mnhn.fr) et Katia Herard (katia.herard@mnhn.fr)
Un entretien oral (éventuellement possible par visio-conférence) sera organisé pour les candidat(e)s sélectionné(e)s.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.