5 vacataires : Traitement d’échantillons de mousses pour l’UMS PatriNat

L'UMS Patrimoine Naturel (PatriNat) recherche cinq vacataires en appui technique et scientifique « Traitement d’échantillons de mousses » en vacation d'un ou deux mois (mai - juin et juillet 2021).

Contexte

Préambule

L’UMS 2006 Patrimoine Naturel (UMS PatriNat) – co-habilitée par le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), l’Office français de la biodiversité (OFB) et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) – a pour mission de produire une expertise scientifique et technique en faveur de la conservation de la biodiversité.

Au sein du MNHN, l’UMS PatriNat est rattachée à la Direction Générale Déléguée Recherche, Expertise, Valorisation et Enseignement du Muséum (DGD REVE), et a pour objectif de fournir, en lien fort avec les activités de recherche, une expertise scientifique sur la biodiversité et géodiversité de France métropolitaine et ultra-marine, sur les thématiques terrestres et marines, pour l’environnement passé et actuel. Cette expertise et l’ingénierie associée porte sur la connaissance du patrimoine naturel, dont les systèmes d’informations et à l’application de ces connaissances pour l’appui aux politiques et programmes de conservation de la biodiversité.

Contexte

Le dispositif BRAMM (Biosurveillance des Retombées Atmosphériques Métalliques par les Mousses) est un dispositif français de surveillance de la qualité de l’air à partir des mousses terrestres. Il permet de cartographier, à l’échelle nationale (France métropolitaine), les niveaux de concentrations en contaminants (éléments métalliques et azote) accumulés dans des mousses prélevées en milieu rural et forestier. En effet, de par leur contact quasi exclusif avec le milieu aérien et leur importante capacité d’accumulation des contaminants, les mousses sont couramment utilisées en bio-surveillance de la qualité de l’air, en tant que bio-accumulateur. La concentration d’un élément dans une mousse permet d’estimer le niveau d’exposition du brin de mousse vis-à-vis des contaminants atmosphériques. Les cartes de distribution spatiale des concentrations mesurées dans les mousses fournissent une information relative sur les niveaux de dépôt en France et permettent d’identifier des zones susceptibles d’être contaminées et pouvant présenter un risque potentiel pour la santé humaine ou celle des écosystèmes. Le suivi temporel réalisé permet de dresser des tendances d’évolution sur 20 ans pour les dépôts métalliques en pollution de fond. Il contribue ainsi à guider les politiques mises en œuvre en matière de réduction des émissions et d’en évaluer les efforts de réduction. Le dispositif BRAMM est aussi la participation française à un programme européen de suivi des métaux dans les mousses dans le cadre de la convention de Genève sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance (UNECE-LRATP).

La France a mené 5 campagnes de mesure (1996, 2000, 2006, 2011 et 2016), portant sur environ 500 sites de collecte répartis sur l’ensemble du territoire métropolitain. Lors de la campagne 2016, vingt-six éléments (Al, As, C, Ca, Cd, Co, Cr, Cu, Fe, Hg, K, Mg, Mn, Mo, N, Na, Ni, P, Pb, Pd, Pt, Rh, S, Sb, V, Zn) ont été analysés dans 445 échantillons de mousses.

La 6eme campagne de prélèvement de mousses aura lieu en mai – juin 2021 et portera sur les mêmes sites que la campagne 2016. En plus, d’analyser les teneurs en 26 éléments, nous tenterons d’évaluer l’impact physiologique de ces contaminants sur les mousses par une étude métabolomique des mousses. Un inventaire du microbiome associé aux mousses (micro-eucaryotes, cyanobactéries) par séquençage haut débit sera également réalisé.

Missions

Des échantillons de mousses sont régulièrement envoyés au Muséum pour y être préparés avant analyse. Cette opération consiste à éliminer les débris de litière et les autres mousses présentes dans l’échantillon. Cette mission implique le port de gants en nitrile non talqués.

Profil recherché

Condition administrative à remplir

  • Ne pas être étudiant (contrat de vacations).

Qualifications requises

  • Notions de bryologie ;
  • Travail en équipe.

Poste et conditions

  • Type de contrat : Contrat de vacations
  • Durée : 240 heures de vacations du 10 mai au 30 juin 2021 ou 120 heures de vacations du 1 au 30 juillet 2021
  • Rémunération : Salaire d’environ 11 euros net de l’heure (13.5 euros brut) + remboursement à hauteur de 50% des frais de transport
  • Lieu : Muséum national d’Histoire naturelle, Site du Jardin des Plantes, 75005 Paris

Modalités de candidature

Le dossier de candidature est à envoyer par courriel avant le 27 mars 2021 à : caroline.meyer@mnhn.fr avec la mention « candidature vacations traitement BRAMM mai/juin 2021»

Ce dossier comprendra :

  • un curriculum vitae détaillé
  • une lettre de motivation.

Pour toute précision, les candidats sont invités à prendre contact au préalable avec :

Caroline MEYER : caroline.meyer@mnhn.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *