La Ramonde des Pyrénées, Iconographie

A travers mon blog, je propose des promenades dans l'iconographie ancienne d'espèces emblématiques comme Ramonda myconi, qui déroutait autrefois les botanistes.
Ramondie Dodart

« Voici une petite plante assez particulière endémique des Pyrénées, qui déroute par son allure sans doute parce qu’il s’agit d’une très rare représentante européenne de la famille frileuse des Gesneriacées (dans nos intérieurs figurent les Gloxinia, Saintpaulia, Streptocarpus). Alors que certaines fleurs montagnardes sont dites des ‘reliques’ de la dernière glaciation de l’ère quaternaire, la Ramonde des Pyrénées (Ramonda myconi (L.) Rchb.), encore plus ancienne serait bizarrement au contraire un vestige de l’ère tertiaire caractérisée par une chaleur quasi-tropicale ; elle aurait donc réussi à survivre au passage de la dernière glaciation. »

Extrait du blog

9 commentaires

  1. Vivant dans le Béarn, mes terrains de prédilection sont les Pyrénées Occidentales.
    La Ramonde est assez facile à voir, en particulier dans le Cirque de Gavarnie, dès la sortie du village.

    1. Bonjour Didier
      Moi aussi j’habite en Béarn,
      Moi aussi je recherche les petits trésors botaniques qui se cachent dans notre région.
      Mais j’ai ( ou plutôt j’avais) aussi la chance de voyager pour rechercher les plantes de part le monde.
      Je ne suis qu’une botaniste amateur.

    2. Merci Didier! C’est bien de le savoir car là où je l’avais vue, elle était assez hors d’atteinte mais surplombant joliment un petit torrent; et puis maintenant, je suis mieux équipée question zoom photo!

    1. C’est vrai que sur le blog votre commentaire n’apparaît pas et je ne sais pas bien pourquoi…par contre j’ai vérifié et vous êtes bien inscrite sur la newsletter! merci pour votre intérêt! et non, je n’ai activé aucune modération pour les commentaires.

  2. Puisque vous avez pris connaissance d’un des messages, j’écris donc pour la troisième fois .
    C’est Marcel Saule, grand botaniste pyrénéen ( grande flore illustrée des Pyrénées) qui m’a montré la ramonda pour la première fois, il y a plus de 40 ans, dans le Cirque de Gavarnie.
    Depuis j’ai toujours autant de plaisir à la retrouver en Aragon.
    J’ai eu la chance de rencontrer Haberlea rhodopensis en Bulgarie; je peux vous envoyer des photos.
    que vous pouvez voir sur mon album photos(http://josette-puyo.magix.net/) dans le diaporama Promenades botaniques en Bulgarie.

    1. Merci pour la balade, Josette! Je me suis permis de poser ce lien sur votre promenade en Bulgarie sur le Blog près d’Haberlea rhodopensis; vous avez vu des plantes magnifiques et cela me fait bien envie d’y aller!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *