Les plantes indigènes pour un jardin nature

LIVRE/ Quelles sont d’après vous les 3 plus belles plantes vivaces indigènes herbacées de notre flore nationale ? et plus largement vos 50 incontournables du jardin ? Que vous puissiez ou pas répondre, le nouveau livre de Dominique Brochet sur les jardins de plantes indigènes devrait vous permettre d’élargir grandement cette liste de Belles indigènes puisque plus de 2000 espèces y sont citées avec leurs caractéristiques et de nombreuses photos. En prélude à cette sorte de catalogue, l’auteur présente quelques notions et aspects qui devraient permettre de réconcilier botaniste-naturaliste et jardinier pratique ou esthète.

couverture plantes indigesnes pour un jardin nature
Si le bonheur est dans le pré, le jardin est sa demeure. Y accueillir plutôt les plantes dites du bon Dieu, en tout cas de la nature et de son évolution est forcément une démarche logique.
Les végétaux horticoles classiques sont davantage conçus pour nous séduire, comme les bonbons ou les boissons sucrés. De séduire à contenter il y a un (grand) pas, d’autant que comme pour la nourriture ou l’architecture, chaque région, chaque climat a ses spécificités et bien sûr ses contraintes, notamment pour le jardinier devenu écologue et économe.
Les plantes de chez nous sont donc peut être plus modestes mais moins indigestes et meilleures pour la santé de nos jardins.
Faire, si ce n’est créer, un beau jardin composé de plantes indigènes, est possible, c’est même en théorie la solution la plus facile si on considère qu’on va accueillir une flore plutôt que planter un massif.
Mais quelles sont donc ces plantes de chez nous ? Ont-elles toujours été là ?
Les migrations, les importations, les protections sont-elles des phénomènes de tous temps ?
Plus simplement, il n’existait pas de livre recensant l’immense gamme botanique locale mise à la disposition du jardinier du 3 ème millénaire, gamme qui sans l’aide de ce jardinier, va vite se réduire, faute d’être utilisée. Plus qu’un livre de jardinage avec ses trucs et astuces, voici le catalogue quasi complet de ce que notre pays compte de jolies plantes indigènes : 200 fiches recensant des centaines d’espèces présentées en les identifiant suivant sols et exigences climatiques.
Reste à semer ces jolies indigènes et faire éclore les pépinières botaniques pour que ces belles inconnues emplissent nos paradis.

L'auteur

Dominique Brochet Lanvin connaissait le nom, latin y compris, des arbres champenois l’entourant, avant d’avoir 10 ans. Sa curiosité fut satisfaite lors d’études supérieures horticoles dans les Hauts de France. L’installation avec son épouse Edith la dunkerquoise, en tant que pépiniéristes, fut envisagée entre cette patrie maritime et celle d’adoption de Dominique, la Savoie. Synthétisant botanique et horticulture, la gamme végétale de nos jeunes jardiniers botanistes fut forcément large et variée.
Au début du millénaire, leur jardin de la Presle près de Reims, a abrité, en plus des collections nationales de saules, spirées et rosiers arbustifs, un jardin de plantes indigènes ou natives typé « Grand Est ».
Pour Dominique, ancien président de la SAJA (Société des Amateurs de Jardins Alpins), la culture des plantes alpines est une vraie passion et nos réservoirs ; alpin, pyrénéen et corse semblent inépuisables en termes de séduction et de variabilité.
Au pied de ces montagnes, la Méditerranée renforce encore cette étonnante diversité.
C’est donc en jardinier botaniste mais aussi en géographe parfois décalé que Dominique Brochet nous présente cet ouvrage pétri d’écologie, d’horticulture et de régionalisme.

Informations pratiques

Titre de l'ouvrage : Les plantes indigènes pour un jardin nature
Auteur(s) : Dominique Brochet
Éditions, date de publication : Ed. de Terran , 10 mars 2021
Nombre de pages, format ...366 p. 16 x 21 cm
ISBN : 978-2-35981-138-4
Prix indicatif : 28 €

Comment se procurer l'ouvrage ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *