Les « bonnes » « mauvaises » herbes

Cet article a été supprimé suite à une réclamation.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Malva sylvestris L. par Daniel Barthelemy CC BY-SA, Tela Botanica

9 commentaires

  1. Le statut des herbes est le résultat d’une histoire et d’une construction sociale. Ainsi l’usage ou non de la fauche tardive dans les parcs et jardins nous enseigne que la priorité n’ a pas toujours été donnée à la biodiversité dans les travaux d’entretien des champs ou des jardins !

    1. Pensez vous vraiment que dans les champs ou les jardins (potagers où d’agrément) la priorité soit à la biodiversité ? Même si c’est un élément qu’il faut essayer de prendre en compte.

  2. Cet article mélange tous les concepts en ne les traitant que partiellement et approximativement. Je ne vois pas très bien où l’auteur veut en venir car il ne maîtrise pas son sujet. C’est le cas du desherbage chimique. Quant au desherbage manuel, est on vraiment obligé de recourir au paillage ? Quant à la dangerosité ou à l’utilité je ne vois pas en quoi, où est le problème ?

  3. Je suis choquée de lire de la pub à peine déguisée pour OR BRUN dans un article de Tela Botanica. Oui, dans les régions qui s’y prêtent, on peut utiliser des paillages, mais pas nécessairement achetés en jardinerie : pensez broyat pour vos bordures fleuries (offert par l’arboriculteur local qui veut s’en débarrasser) et sous les arbustes, foin, paille, tontes séchées (voir même adventices s’ils ne sont pas montés en graine), matières compostées dans les régions plus pluvieuses, au potager.

    Quand au « désherbage chimique », il devrait être mentionné tout à la fin et déconseillé, par apparaître en tête d’article.

    1. J’adhère complètement à l’idée qu’il est possible de réaliser un paillage maison ! En broyant en hiver la taille d’une haie de charme ! J’utilise personnellement la taille de la lavande pour pallier mon massif de rosiers… mais je n’ose pas dire qu’elle est la marque du broyeur de végétaux que j’utilise… et pourtant ils ne sont pas tous équivalents !

    2. Bonjour,
      cela m’a aussi interpelée, après une brève recherche, il semblerait que l’auteur ait reçu un prix de cette entreprise/marque :
      « Nommé jardinier en Or 2019, chez Or Brun, le passionné partage sa récompense avec l’entreprise partenaire, et sa fille Lyse Leymonie, gérante de […] qui a incité son papa à s’inscrire au concours national. »

      … un début d’explication peut-être…

      source : https://actu.fr/normandie/saint-hilaire-petitville_50485/manche-ce-jardinier-sest-hisse-la-5e-place-concours-national-jardins-potagers_30024518.html

  4. Ps: Pour les plantes aux racines particulièrement longues comme le pissenlit ou chardon, il y a beaucoup plus efficace que le louchet/bêche : la griffe rotative. C’est radical, et on retire toute la racine facilement.

  5. Bonjour,
    Cet article fait suite à un appel à rédaction qui propose également d’exprimer son point de vue comme c’est le cas ici. Nous vous assurerons qu’il n’y a pas de volonté de Tela Botanica de faire une quelconque promotion commerciale 🙂

    N’hésitez pas à nous proposer des articles complémentaires sur ce sujet, nous les publierons avec grand plaisir.
    Au plaisir de vous lire,
    Esther pour Tela Botanica

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *