Les humains ont inventé l’expression « mauvaise herbe »…

Dans le cadre de notre appel à rédaction d’articles sur le thème des herbes folles, Nathalie Fougeras nous propose de découvrir un extrait poétique de son livre "La maison des Belettes" où elle parle de sa vision de la nature sauvage.
bestiaire 11
Dessin de ©Nathalie Fougeras, tous droits réservés.

Les humains ont inventé l’expression « mauvaise herbe »...

« Les humains ont inventé l’expression « mauvaise herbe » pour désigner une variété considérable de plantes sauvages poussant spontanément dans les jardins. Des espèces systématiquement supprimées, inlassablement arrachées, tondues, brûlées ou pulvérisées de substances mortelles, dépossédant ainsi la faune de pollen et de graines, nous privant par la même occasion du spectacle grandiose de leurs floraisons. Un tapis de berces, de boutons d’or, de bugles au bleu violacé, d’arums ou de pâquerettes, des coussins de violettes, des bouquets de myosotis et d’ancolies, d’euphorbes ou d’anémones.

Couper les plantes sauvages, c’est éteindre des ciels entiers d’étoiles. Un anéantissement de constellations aux formes, aux odeurs et aux couleurs infinies, un appauvrissement considérable pour la Nature. Détruire ces fleurs, c’est aussi effacer de notre propre mémoire les scènes radieuses de notre enfance, les courses à perdre haleine en plein champ, les souvenirs de vacances à la campagne. Un « jardinage » absurde, un fauchage tragique de ce que la Nature sait créer de plus subtil. Un renoncement définitif à la poésie… ».

Extrait de « La maison des Belettes » de Nathalie Fougeras, un manifeste poétique et graphique pour la nature sauvage. Éditions Les rêves de l’Ourse – 2021

Proposez votre article !

Cet article a été rédigé par Nathalie Fougeras suite à l’appel à articles sur le thème “Les herbes folles du milieu urbain au monde rural”. Il est extrait de son livre La maison des Belettes qui est un manifeste poétique et graphique pour la nature sauvage paru aux éditions Les rêves de l’Ourse en 2021.

Si le thème vous intéresse, nous vous invitons à consulter les conditions de participation en cliquant sur le lien ci-dessous et à nous transmettre vos articles à l’adresse suivante : appel_article@tela-botanica.org ! Au plaisir de vous lire !

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *