L’herbier d’Henri Lecoq, histoire, constitution, étude

LIVRE/ Le nouveau volume des catalogues consacrés aux collections du muséum Henri Lecoq arrive.

Ce neuvième opus, consacré à l’herbier d’Henri Lecoq, présente cette riche collection et son importance dans les travaux de ce botanistes du XIXe siècle. On y découvrira non seulement comment Lecoq constitua son herbier et dans quel but, mais aussi les travaux de recherches, de restauration, d’inventaire et de valorisation effectués depuis la mort de Lecoq jusqu’à aujourd’hui.
La liste des collecteurs et celle des excursions de Lecoq complètent la description.
L’ouvrage, richement illustré, est le fruit de plusieurs années de travail sur l’herbier.

L'auteur

Elisabeth Cartoux est responsable et gestionnaire des collections de botanique du muséum Henri-Lecoq, du patrimoine graphique ainsi que de la bibliothèque scientifique.

Informations pratiques

Titre de l'ouvrage L'herbier Henri-Lecoq (volume IX des Collections du museum Henri-Lecoq)
Auteur(s) Elisabeth Cartoux
Éditions, date de publication Edité par le Muséum Henri Lecoq (Clermont Auvergne Métropole)
Nombre de pages, format 92 pages couleurs, 17 x 24 cm
ISBN 9791093754048
Prix indicatif 9€

Comment se procurer l'ouvrage ?

On peut acheter l’ouvrage  au Muséum Henri Lecoq, 15 rue Bardoux, 63000 Clermont-Ferrand

ou le commander à accueil.museum@clermontmetropole.eu (9€ + frais envoi postal)

4 commentaires

  1. Bonjour.
    Je n’ai pas encore lu ce dernier et neuvième « opus » sur l’herbier du fondateur du Muséum. Mais je sais par avance que je vais me régaler, me délecter même de cet ouvrage. La « politique » éditoriale de ce Muséum, avec l’aide de la ville, pour permettre aux historiens des sciences, au grand public et aux simples admirateurs des sciences de la nature, de découvrir les collections, est tout simplement unique en France, et une initiative hautement utile pour l’histoire même de cette institution. Si seulement bien d’autres muséums français pouvaient s’en inspirer. Ces petits fascicules, sorte de synthèse de tout ce qu’il y a à connaitre sur l’histoire d’une collection, très bien documentés, illustrés de belles photos significatives, sont de vrai petits bijoux, qui constituent au fil du temps, une archive précieuse reflétant petit à petit l’extraordinaire richesse historique et patrimoniale de ce Muséum. J’ai toujours envie d’applaudir lorsque je vois un nouveau fascicule, car ils sont la matérialisation du respect qu’ont les dirigeants, conservateurs, et personnes publiques de la ville, pour ce fabuleux patrimoine, trop longtemps délaissé dans certaines structures à un époque, et fort heureusement « cocoonés » désormais, un peu partout en France. L’édition de ces documents est un bonheur pour tout ceux qui s’intéressent à l’histoire des sciences et de l’histoire naturelle particulière. Merci à tous ceux qui participent à ce travail.

  2. Bonjour Elisabeth,
    J’ai bien reçu ce jour, le volume sur l’herbier d’Henri Lecoq que vous avez eu la gentillesse de faire parvenir à l’herbier de l’université de Montpellier .
    Avant de m’y plonger avec grand plaisir, pour en apprendre toujours un peu plus sur les collections, je tiens à vous remercier pour ce beau travail.
    CL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *