Comparaison de trois joncs : Jonc épars, Jonc aggloméré et Jonc glauque

Les joncs sont des plantes ignorées des promeneurs et observateurs de la nature. Elles n’ont pas beaucoup d’attrait extérieur et en plus elles se ressemblent ! Regardez-les de plus près et vous les trouverez intéressantes. Roland Gissinger vous présente les trois espèces les plus communes d'Alsace bossue sur le blog de l'ANAB.

Un texte décrivant la tige, les fleurs et les fruits de chaque espèce accompagné de nombreuses photographies, à découvrir sur le blog de l’Association Nature Alsace Bossue (ANAB).

Extraits

Origine du nom :  du latin  « juncus » qui signifie les joncs, et est issu lui-même peut être de « jungere », lier,  car les joncs étaient liés entre eux pour faire des toitures étanches. Le second nom vient de « effusus »qui signifie « diffus, éparpillé »,  « glomeratus », « compact, aggloméré » et « inflexus », « plié, courbé »..

Tiges et racines: tige cylindrique remplies de moelle à allure de mousse légère. Le Jonc arqué (Juncus nflexus)  se reconnait facilement par son originale moelle interrompue (voir photo).

Feuilles: : les feuilles sont réduites à des écailles brunes à la base de la tige

Tiges Comparaison Jonc épars (Juncus effusus), Jonc aggloméré (Juncus conglomeratus), Jonc glauque (Juncus inflexus)
Tiges Comparaison Jonc épars (Juncus effusus), Jonc aggloméré (Juncus conglomeratus), Jonc glauque (Juncus inflexus) (photos : Roland Gissinger - Anab)

3 commentaires

Répondre à Henri Michaud Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.