logo UMR Silva

Stage : Modélisation des refuges de biodiversité face au changement climatique

L'UMR Silva propose un stage de 6 mois.

Contexte

L’augmentation actuelle de l’érosion de la biodiversité semble marquer la 6ème extinction de masse des espèces. Les effets combinés du changement climatique et de la destruction des habitats menacent la survie de nombreuses populations de végétaux, pouvant entraîner la disparition de nombreux services fournis par les écosystèmes.

Les leçons tirées des changements climatiques passés ont cependant montré que les espèces sont capables de faire face au changement climatique, en modifiant leur répartition par exemple. Pendant les périodes où le climat était inadapté à leur survie, des espèces végétales ont survécu dans de petites zones qui leur ont servi de refuge. Aujourd’hui, il existe de nombreuses preuves que les espèces déplacent leur distribution vers les pôles et/ou vers les sommets en réponse au réchauffement climatique. Nous nous attendons donc à ce que les montagnes (de par la diversité des conditions climatiques qu’on y rencontre) abritent de nombreux refuges pour les espèces au cours du 21ème siècle alors que le climat ne devrait cesser de se réchauffer.

Missions

Le stage de recherche a pour objectif d’identifier de potentiels refuges pour la biodiversité végétale face aux futurs changements climatiques attendus dans les Pyrénées, une chaîne de montagne caractérisée par deux flores distinctes. Pour ce faire, le ou la candidate modélisera la répartition de la biodiversité végétale et effectuera des analyses spatiales pour identifier les potentiels refuges de la biodiversité au 21ème siècle. Ces analyses permettront d’apporter de premières réponses à la question : les refuges climatiques Pyrénéens permettront-ils de préserver la biodiversité du sud de l’Europe au 21ème siècle ?

OBJECTIFS ET ACTIVITÉS DU STAGIAIRE

Q1 – Quelle part de la diversité végétale Pyrénéenne actuelle sera menacée par le changement climatique attendu au 21ème siècle ?
Le stagiaire homogénisera et nettoiera les données d’occurrence des plantes provenant de différentes sources. Puis, le stagiaire ajustera des modèles de niche écologique pour identifier les conditions environnementales où les espèces sont présentes. Ces modèles seront ensuite projetés sous l’effet du changement climatique attendu au 21ème siècle selon plusieurs scénarios climatiques et de dispersion (éventuellement en utilisant une approche de modélisation dynamique, à partir du modèle simRShift par exemple).

Q2 – Dans quelle mesure le topoclimat et le microclimat atténuent-ils l’effet du changement climatique sur les espèces végétales ?
Le stagiaire projettera les modèles de distributions des espèces sous l’effet de conditions climatiques actuelles et futures (issues de scénarios) incorporant les effets du topoclimat (résolution spatiale de 100 à 200 m) et du microclimat (résolution de 25 m), et comparera les prédictions.

Profil recherché

Etudiant(e) en Master 2 ou cycle ingénieur avec comme compétences :

  • Bonne connaissance du langage de programmation R et de la modélisation
  • Expérience avec les systèmes d’information géographique (SIG) et les analyses spatiales.

Poste et conditions

  • Stage à partir de janvier pour une durée de 5 à 6 mois, gratifié selon la réglementation en vigueur.
  • Accueil au sein du laboratoire Silva sur le campus nancéien AgroParisTech
  • Langue utilisées durant le stage : anglais et français

Encadrement :

Modalités de candidature

veuillez télécharger sur ce site un fichier compressé nommé [NOM_PRÉNOM.ZIP]

Le fichier .zip doit inclure :
• Un CV (2 pages maximum) avec le contact de deux références.
• Une lettre de motivation (1 page maximum) indiquant vos centres d’intérêts ainsi que la manière dont vos compétences et votre motivation permettront de mener à bien le stage.

L’évaluation des candidatures commencera le 15 novembre 2021 et continuera jusqu’à ce que le stage soit pourvu. Une courte entrevue aura lieu à partir de la mi-novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.