Le vasculum ou boîte d’herborisation : Marqueur emblématique du botaniste du XIXe siècle, objet désuet devenu vintage

LIVRE/ Le Jardin botanique de Meise vient de sortir un nouvel ouvrage consacré au “vasculum” ou boîte d’herborisation. Fruit du travail passionné de Régine Fabri, cet ouvrage retrace l’histoire de la boîte en fer-blanc, verte ou noire, qui, pendant plus de deux siècles, a accompagné des générations de botanistes à la recherche de plantes dont certains specimens font encore aujourd’hui la fierté de nos grands herbiers

Équipement scientifique né en Europe à l’aube du XVIIIe siècle, le vasculum a rapidement conquis le monde. Les boîtes de grands noms de la botanique préservées jusqu’à ce jour et de multiples portraits montrent la grande diversité des modèles utilisés.
Vasculum
A l’origine réservé à des botanistes professionnels, le vasculum intrigue et inquiète aussi. Il a ainsi parfois valu à son possesseur d’être soupçonné de vol de pommes de terre, de braconnage ou de contrebande, et même d’être jeté en prison. Ce bel objet a également séduit un large public amateur, comme en témoignent ses nombreuses illustrations et évocations dans la littérature ou les œuvres d’artistes. À la Belle Époque, joliment décorée, la boîte devient en outre un jouet d’enfant…
Cet ouvrage, richement illustré de photos, d’images et de citations, retrace l’histoire de cet accessoire désuet aujourd’hui exposé dans des musées et très prisé des collectionneurs, de son étrange origine à son obsolescence, en passant par ses heures de gloire.

L'auteur

L’auteure, Régine Fabri, titulaire d’un doctorat en sciences botaniques et d’un master en sciences de l'information et de la communication de l’université de Liège, a été chef de service de la bibliothèque du Jardin botanique de Meise (Belgique) de 2005 à sa retraite en 2019. Aujourd’hui collaboratrice scientifique au Jardin botanique, elle est, par ailleurs, une contributrice très active à l’encyclopédie en ligne Wikipédia depuis fin 2007.

Informations pratiques

Le vasculum ou boîte d’herborisation.
Marqueur emblématique du botaniste du XIXe siècle, objet désuet devenu vintage.
Par Régine Fabri.
Meise, Jardin botanique de Meise, 2021.
259 p. ; 300 ill. (photos, dessins, schémas, la plupart en couleurs).
(Scripta Botanica Belgica, vol. 57) 
ISBN 9789492663306
ISSN 0779-2387
25 € + frais d’expédition.

Comment se procurer l'ouvrage ?

En vente à la boutique du Jardin botanique de Meise (Belgique)
Nieuwelaan 38 – 1860 Meise  www.jardinbotaniquemeise.be

ou sur le shop en ligne https://shopbotanicgarden.be

6 commentaires

  1. Ce qui est remarquable, c’est le nombre d’illustrations réunies ici : près de 300. C’est une somme !

    C’est grâce aux collectionneurs, parfois accusés d’être des accumulateurs, que les boîtes à herborisation sont parvenues jusqu’à nous.

    En fouillant dans les archives publiques, vous arrivez rarement à réunir quelques plans, photographies.

    Les collections privées sont trop peu souvent versées aux archives, la plupart du temps elles sont détaillées par les commissaires priseurs ou les brocanteurs et sont ensuite éparpillées.

    Un livre qui intéressera plus que les botanistes, tous les passionnés de la chine.

    1. Très judicieux !
      Nous devons beaucoup à la petite boite métallique qui a permis les découvertes sur lesquelles repose maintenant notre conception du monde végétal.
      Merci à Régine d’avoir montré combien la récolte de plantes est à la base de leur connaissance.

    1. Bonjour,
      Nous sommes malheureusement tributaires des tarifs exorbitants pratiqués par les services postaux…
      12,70 €, c’est le prix dans le cadre d’un contrat obtenu par le Jardin botanique, si je devais l’envoyer en tant que particulier, cela monterait à 16,40 € !
      J’ai proposé à la maison Deyrolle de vendre ce livre, mais je n’ai pas obtenu de réponse.
      Si vous connaissez un libraire intéressé, c’est avec plaisir que nous traiterions avec lui !
      Bien à vous
      Régine Fabri

  2. In 1955 or so I was botanizing on the North Downs near Dorking (UK).

    Two ladies stopped me «What have you got in that box, little boy ?»
    (school prize – brand new vasculum in shiny aluminium)

    – Opened the lid and showed them «I think its a Natrix natrix»

    – They almost fainted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.