Stage : Évaluation de l’état de conservation des pelouses sèches du Val Suzon

L'Office national des forêts, gestionnaire de la Réserve Naturelle Régionale et Forêt d'Exception du Val Suzon, propose un stage de 6 mois pour réaliser l'évaluation de l'état de conservation des pelouses sèches de ce territoire.

Contexte

La Réserve Naturelle Régionale et Forêt d’Exception (RNR-FE) du Val Suzon, créée en 2011 est essentiellement forestière. Lors du récent renouvellement du document de gestion, l’éco-complexe « pelouses, ourlets, fruticées et chênaies pubescente » a été identifié comme un des principaux enjeux de conservation du patrimoine naturel.

Ce complexe, comme son nom l’indique, est composé d’une mosaïque d’habitats naturels liés à des conditions écologiques chaudes, sèches, ensoleillées souvent en bordure des plateaux. Ils reflètent l’influence climatique méridionale à laquelle est soumise la côte calcaire de Côte-d’Or, dont la RNR-FE du Val Suzon est l’un des derniers témoins septentrionaux. Ces habitats naturels sont étroitement liés entre eux du point de vue écologique, dynamique, fonctionnel et géographique. Ils abritent en outre de nombreuses espèces rares et menacées, souvent en isolat ou en limite d’aire de répartition. Les pelouses sèches occupent une place particulière au sein de cet éco-complexe compte tenu de leur importance pour un grand nombre d’espèces pour lesquelles la réserve a une importante responsabilité de conservation. Ces milieux sont menacés entre autres par la dynamique forestière naturelle. Les conditions écologiques locales et l’héritage de l’empreinte de l’homme impliquent une certaine dissémination de ces pelouses sur l’ensemble du territoire de la RNR-FE. Par ailleurs, elles ont fait l’objet de modes de gestion divers (pâturage ovin, débroussaillage, fauche régulière, absence de gestion etc.).

Sont considérées ici les différentes formations végétales contenues dans l’habitat générique Natura 2000 6210 « Pelouses sèches semi-naturelles et faciès d’embuissonnement sur calcaires (Festuco-Brometalia) [*sites d’orchidées remarquables] », sachant que la majorité des surfaces présentes dans le Val Suzon relève des pelouses les plus sèches de l’alliance phytosociologique du Xerobromion dont on retrouve plusieurs associations végétales en fonction des contextes et des cortèges floristiques.

Le gestionnaire de la réserve (l’Office national des forêts) a pour mission principale de garantir la conservation des espèces et des habitats à enjeux que la Réserve accueille. C’est pourquoi un certain nombre d’indicateurs de suivi de l’état de conservation des pelouses sèches de la RNR-FE a été défini en se basant principalement sur la méthodologie d’évaluation développée par le Muséum National d’Histoire Naturel (Maciejwski et al, 2015) pour les sites Natura 2000.

Missions

Objectif du stage :

L’objectif de ce stage est ainsi de mettre en œuvre la méthode d’évaluation des pelouses sèches de la RNR-FE en renseignant les différents indicateurs retenus : relevés de terrain, cartographie, analyse et synthèse pour obtenir un état initial sur le territoire.

Déroulé :

Le travail bibliographique se concentrera sur le recueil et l’analyse des travaux déjà réalisés avec cette méthode sur d’autres sites (voir notamment RNN de la Combe Lavaux et site Natura 2000 des pelouses de la côte dijonnaise) afin d’en évaluer la pertinence. Des propositions d’ajustement/d’adaptation de la méthodologie pourront être faites.

Un effort important sera fait sur le choix et le nombre de secteurs à échantillonner (bonne représentativité des contextes, des syntaxons, des niveaux éventuels d’embroussaillement…) afin d’obtenir une évaluation globale à l’échelle de la réserve, nécessitant un travail cartographique préalable à la phase de terrain. Ce travail cartographique pourra également être utile pour renseigner d’autres indicateurs.

Un important travail de terrain sera ensuite à réaliser dans les secteurs retenus qui se matérialisera notamment par le relevé des indicateurs floristiques sur des unités d’échantillonnage à définir (quadrats, transects…).

La saisie, le traitement et l’analyse des données issues du travail cartographique et des relevés de terrain permettront de caractériser l’état de conservation des pelouses sèches de la RNR-FE sur l’échelle établie par la méthodologie. Celle-ci, de même que les résultats obtenus, seront discutés afin d’améliorer/d’adapter le cas échéant les différents indicateurs retenus. Il sera intéressant de mettre en relation si possible ces résultats et le type de gestion mis en œuvre sur les différents sites.

Profil recherché

  • Formation : Master 2 environnement / écologie / biodiversité
  • Compétences :
    • Connaissances en techniques et protocoles échantillonnage et réalisation d’inventaires
    • Connaissances des outils d’analyses, des outils de traitement statistiques
    • Maîtrise du SIG (Idéalement ArcGis)
    • Connaissances générales en écologie et fonctionnement des écosystèmes, notamment des groupements végétaux. Un fort attrait et/ou la pratique de la botanique de terrain et la phyto-écologie sera vivement apprécié voire déterminant
    • Goût pour le travail de terrain en situation parfois isolée et dans des situations parfois difficiles (terrain escarpé, fortement exposé au soleil…). Goût pour le travail d’équipe
    • Curiosité et attrait pour le patrimoine naturel et sa conservation en général
    • Esprit d’analyse, de synthèse, rigueur et capacités rédactionnelles
    • Permis B obligatoire.

Poste et conditions

  • Durée et période du stage : 6 mois à partir de février – mars 2022 (début impératif avant le 15 mars)
  • Lieu du stage : Dijon (locaux de l’Agence Bourgogne-Est de l’ONF). Phase de terrain principalement dans la RNR-FE du Val Suzon, ponctuellement dans la région Bourgogne-Franche-Comté
  • Gratification / indemnisation : selon la réglementation en vigueur
  • Remboursement des frais de déplacements. Mise à disposition de véhicules administratifs

Modalités de candidature

CV et Lettre de Motivation à envoyer avant le 14 janvier 2022 à :
Charles-Etienne BERNARD
charles-etienne.bernard@onf.fr – 06 28 68 06 13

Références utiles :

ARDOUIN, 2019. Evaluation de l’état de conservation des pelouses calcaires du site Natura 2000 « Pelouses et forêts calcicoles de la Côte et arrière-Côte de Beaune » (FR2600973) -2ème année de suivi, CENB, 42 p.

BENSETTITI, F. (coord.), 2001-2005. Cahiers d’habitat Natura 2000, Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire, 7 tomes. MATE/MAP/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris.

COLLECTIF, 2019. Numéro spécial Pelouses Sèches. L’Azuré, 28, 15 p. (disponible en ligne ici : http://cen-franchecomte.org/l-azure-art41)

DOUCET G., 2013. Méthode d’évaluation de l’état de conservation et de la faisabilité de gestion de 5 pelouses du site Natura 2000 « Pelouses et forêts calcicoles de la Côte et Arrière Côte de Beaune », CENB, 27 p. + annexes

JUILLARD P., 2017. Mesure E4d – Mise en œuvre des protocoles d’évaluation des habitats et des espèces, Evaluation de l’état de conservation des pelouses calcicoles (habitat 6210), Site Natura 2000 n° FR2600956 « Milieux forestiers et pelouses des combes de la Côte dijonnaise », Communauté de communes de Gevrey-Chambertin et de Nuits-Saint-Georges, 44 p + annexes

MACIEJWSKI L., SEYTRE L., VAN ES J. DUPONT P., 2015. Etat de conservation des habitats agropastoraux d’intérêt communautaire, Méthode d’évaluation à l’échelle du site : guide d’application. Service du patrimoine naturel, MNHN. 194 p.

ROYER J.-M., FELZINES J.-C., MISSET C. & THEVENIN S., 2006. Synopsis commenté des groupements végétaux de la Bourgogne et de la Champagne-Ardenne, Bull. Soc. Bot. Centre-Ouest, nouvelle série, n° spécial 25, 394 p.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.