Stage : Caractérisation de la dynamique d’épiaison et de la proportion de talles reproductrices chez les graminées fourragères

[INRAE P3F] propose un stage de Master 2 pour 6 mois.

Contexte

La phénologie des plantes intègre un grand nombre de processus qui déterminent fortement leur capacité d’adaptation aux facteurs du climat. Chez les graminées pérennes, la phénologie et en particulier le développement reproducteur est un évènement majeur qui se caractérise par l’allongement des entrenœuds et l’apparition d’épis sur les talles (ramifications) ayant subi la transition florale. Cet évènement impacte fortement la vitesse de production de la biomasse, la qualité du fourrage récolté ainsi que la démographie des talles puisque les talles épiées meurent à l’issue de la maturité des graines et disparaissent du couvert. La pérennité des plantes est alors assurée par les talles restées végétatives i.e. n’ayant pas subi la transition florale. La proportion de talles épiées par plante est donc une variable clé du fonctionnement des graminées pérennes et du pilotage des couverts prairiaux. Néanmoins, l’influence des facteurs environnementaux et génétiques, ainsi que leurs interactions, conduisent à une forte diversité phénotypique du taux d’épiaison qui rend particulièrement complexe de prédire la phénologie des graminées pérennes pour une large gamme de conditions, génotypes et usages.

Missions

L’objectif du stage est de caractériser la dynamique d’épiaison ainsi que la proportion de talles reproductrices chez différentes espèces de graminées fourragères montrant une forte diversité phénotypique.

Le stage sera composé d’un volet modélisation et d’un volet expérimental :

  • Un modèle de phénologie reproductive a été développé sur Ray Grass Anglais au sein de l’unité. L’étudiant⋅e mettra en place un jeu de simulations numériques permettant d’évaluer in silico le comportement du modèle en termes de proportion de talles épiées sous différents climats et régime de coupe.
  • L’étudiant⋅e suivra également une expérimentation en extérieur de janvier à mai/juin sur des plantes de Ray Grass Anglais et Italien, fétuque et dactyle soumises à différents régimes de coupe. Il s‘agira de suivre le développement de certaines talles afin de quantifier le taux d’épiaison, la dynamique d’apparition des épis entre les différentes talles d’une plante et d’évaluer la relation entre l’état reproducteur d’une talle mère avec celui de ses talles filles.

L’étudiant⋅e sera amené⋅e à :

  • Manipuler un modèle numérique de plante
  • Mettre en place et appliquer un protocole expérimental
  • Réaliser des suivis de la morphogénèse de graminées pérennes et de leur épiaison
  • Analyser des données de simulations et expérimentales

Profil recherché

Formation : Fin d’études Bac + 5 en agriculture ou agronomie : master 2, ingénieur agri/agro.

Poste et conditions

  • Localisation du stage : Lusignan (86 600)
  • Indemnités : environ 565 €/mois
  • Restauration : le midi sur place à prix subventionné
  • Hébergement : possible sur site (chambres et cuisine réservées aux stagiaires) : 5€ /nuit

Modalités de candidature

CV & Lettre de Motivation à envoyer à romain.barillot@inrae.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.