eFlore

L'encyclopédie botanique collaborative
Leucaena leucocephala (Lam.) de Wit par Ans Gorter, licence CC BY-SA

Description

Description de Coste

353 Cistus albidus L.
- Sous-arbrisseau de 40 cm à 1 mètre, peu odorant, tomenteux-blanchâtre 
- feuilles sessiles, demi-embrassantes, non connées, oblongues-elliptiques, planes, entières sur les bords, très tomenteuses sur les 2 faces 
- fleurs de 4-6 cm, rouges, pédonculées, 1-4 en ombelle au sommet des rameaux 
- sépales 3, largement ovales-acuminés, velus 
- pétales 2-3 fois plus longs que le calice 
- style égalant les étamines 
- capsule ovoïde, velue, plus courte que le calice, à 3 loges 
- graines lisses.
Écologie Garrigues et côteaux surtout calcaires, dans toute la région méditerranéenne, jusque dans la Drôme, l'Ardèche et l'Aveyron ; Corse.
Répartition Sardaigne, Italie ; Baléares, Espagne, Portugal ; Algérie.
Floraison Mai-juin.

Voir +/Compléter

Ecologie

caractéristiques climatiques
caractéristiques du sol
Voir les références

Voir +/Compléter

Nomenclature

Taxons supérieurs

Nom retenu

Cistus albidus L. [1753, Sp. Pl., 1 : 524]
Basionyme : Cistus albidus L. [1753, Sp. Pl., 1 : 524]

Synonymes

Anthelis albidus (L.) Raf. [1815, Chloris Aetn., 9]
Cistus × albidoides H.Lév. [1915, Bull. Acad. Int. Géogr. Bot., 25 : 35]
Cistus bernardii Sennen [1931, Monde Pl., 32 : 23]
et 7 autres synonymes

Taxons inférieurs

Aucun taxon inférieur référencé

Voir +/Compléter

Bibliographie

Références

- Flowering and fruiting phenology and breeding system of Cistus albidus.

Voir +/Compléter

Répartition

Observations

Cistus albidus L. - carte des observations

Répartition départementale

Cistus albidus L. - carte de répartition
Voir +/Compléter

Ethnobotanique

Noms communs

- Ciste blanchâtre (fra)
- Ciste cotonneux (fra)
- Ciste blanc (fra)
et 14 autres noms

Usages


Espèce très bonne colonisatrice des espaces à sol pauvre. Un défonçage du terrain, un gyrobroyage ou un incendie d'espace ouvert où cette plante présentait un taux de couverture de 10%, peut faire passer ce taux de couverture à 90%. Très bonne colonisatrice qui périclite en quelques années pour laisser place à la strate herbacé ou ligneuse basse suivant la dynamique de végétation environnante. Un taux de couverture important est facilement maintenu par gyrobroyage, espacés de deux ou trois ans.
Espèce inscrite à tord sur la liste des espèces non-consommable par le bétail, en effet même si le pâturage ne permets pas de la contrôler, les jeunes pousses, boutons floraux et fleurs sont très appétents pour les ovins en particulier.

Culture et arts

Rajouter vos informations.
Voir +/Compléter

En poursuivant votre navigation sur tela-botanica.org, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l'utilisation de ceux-ci à des fins statistiques.
En savoir plus