eFlore

L'encyclopédie botanique collaborative
Leucaena leucocephala (Lam.) de Wit par Ans Gorter, licence CC BY-SA

Description

Description de Coste

3173 Laurus nobilis L. Laurier sauce
- . Arbre de 2 à 10 mètres, aromatique, glabre, vert, très rameux, à rameaux dressés 
- feuilles alternes, coriaces, persistantes, elliptiques-lancéolées, atténuées en court pétiole, penninervées, entières et ondulées aux bords 
- fleurs dioïques, blanchâtres, odorantes, en petites ombelles axillaires pédonculées et involucrées 
- périanthe pétaloïde, caduc, à 1 divisions obovales égales 
- 8-12 étamines sur 2 rangs, à anthères 5 ouvrant de la base au sommet par des valvules 
- 1 style court et épais, à stigmate subcapité 
- ovaire libre, entouré de 2-4 staminodes tripartites 
- drupe ellipsoïde, noire, à 1 seule graine.
Écologie Rochers et bois de la région méditerranéenne et du littoral du Sud-Ouest ; Corse.
Répartition Région méditerranéenne.
Floraison Mars-mai. .
Usages Cultivé comme ornement et comme condiment.

Voir +/Compléter

Ecologie

caractéristiques climatiques
caractéristiques du sol
Voir les références

Voir +/Compléter

Nomenclature

Taxons supérieurs

Nom retenu

Laurus nobilis L. [1753, Sp. Pl., 1 : 369]

Synonymes

Laurus vulgaris Duhamel

Taxons inférieurs

Aucun taxon inférieur référencé

Voir +/Compléter

Bibliographie

Références

- Reproduction du Laurus nobilis sous le climat de Rouen
- Glanures corses - V. - Le Laurier Noble Laurus nobilis L. (1753) en Corse

Voir +/Compléter

Répartition

Observations

Laurus nobilis L. - carte des observations

Répartition départementale

Laurus nobilis L. - carte de répartition
Voir +/Compléter

Statuts de protection


Rajoutez des informations sur la protection de ce taxon (autres pays, arrêtés départementaux ou communaux...)
Ce taxon est classé dans la liste rouge dans la catégorie :
LC - Préoccupation mineure (espèce pour laquelle le ris

Voir +/Compléter

Ethnobotanique

Noms communs

- Laurier (fra)
- Laurier vrai (fra)
- Laurier-sauce (fra)
et 13 autres noms

Usages


Listez dans les sections correspondantes le ou les usages possibles de ce taxon
Précautions d'utilisationTela Botanica ne peut prendre aucune responsabilité concernant les effets nocifs de l'utilisation des plantes. Sollicitez toujours l'avis d'un professionnel avant d'utiliser une plante médicinale.

Alimentaire

Ses feuilles sont utilisées en cuisine pour leur arôme. En condiment, elles sont habituellement sèches et entrent dans la composition du bouquet garni, pour infusion ou cuisson dans la sauce. En Saintonge, la feuille est employée fraîche pour les courts-bouillons, matelotes ou ragoûts. Les Bédouins l'utilisent pour parfumer le café.
Les fleurs de Laurier-sauce séchées peuvent aussi être employées en infusion avec une cuillère de miel, et les baies séchées ont les mêmes propriétés culinaires que les feuilles ; elles sont préparées avec une râpe, de la même manière que la noix de muscade. Il est préférable d'en user avec modération, car la présence de lactones et d'alcaloïdes peut procurer un goût amer.



Médicinal

Le laurier est depuis toujours utilisé pour traiter les troubles de l'appareil digestif.

Il ouvre l'appétit, stimule la sécrétion de sucs gastriques dans l'estomac, assure une bonne digestion et évite les fermentations.

Il est aussi utilisé pour ses propriétés antiseptiques, c'est pourquoi, il est présent dans de nombreuses marinades.

Le laurier serait aussi un bon expectorant en cas de bronchite et sa poudre ferait tomber la fièvre.

L'huile essentielle de laurier-sauce (qui ne doit jamais être utilisée en interne) est souvent employée sous forme d'onguents pour combattre les courbatures ou les douleurs musculaires. Son action serait aussi bénéfique sur les douleurs rhumatismales. Les décoctions de feuilles ajoutées à l'eau du bain soulageraient aussi les membres endoloris.

Sous forme de cataplasme de feuilles, le laurier-sauce atténuerait la douleur liée aux piqûres de guêpes ou d'abeilles.

Le laurier-sauce aurait aussi des propriétés intéressantes sur l'appareil urinaire puisqu'il tonifierait la vessie et d'après Dioscoride (1er siècle de notre ère), il éliminerait les calculs rénaux. Toujours d'après Discoride, son écorce soulagerait aussi les affections du foie.


Autre

Le savon d'Alep est traditionnellement fabriqué avec de l'huile de baies ou de feuilles de laurier.

Culture et arts


Décrivez l'importance de ce taxon dans les cultures populaires ou dans les arts
Voir +/Compléter

En poursuivant votre navigation sur tela-botanica.org, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l'utilisation de ceux-ci à des fins statistiques.
En savoir plus