eFlore

L'encyclopédie botanique collaborative
Leucaena leucocephala (Lam.) de Wit par Ans Gorter, licence CC BY-SA

Description

Description de Coste

3060 Phytolacca decandra L. Raisin d'Amérique
- . Plante vivace de 1 à 2 mètres, glabre, à tige dressée, épaisse, striée, souvent rougeâtre, à rameaux dichotomes 
- feuilles alternes, grandes, ovales-lancéolées aiguës, entières, atténuées en court pétiole, penninervées, sans stipules 
- fleurs blanchâtres ou rosées, en grappes multiflores dressées, pédonculées, opposées aux feuilles 
- pédicelles étalés, plus longs que la fleur et la bractée inférieure 
- périanthe persistant, à 5 pétales ovales, à la fin réfléchis 
- 10 étamines, insérées sur un disque charnu 
- 10 styles courts 
- ovaire libre, formé de 10 carpelles verticillés 
- baie noire, globuleuse-déprimée, à 10 côtes et carpelles.
Écologie Naturalisé dans le Midi et en Corse et subspontané çà et là dans les lieux frais.
Répartition Originaire de l'Amérique du Nord, d'où il s'est répandu dans presque tout le globe.
Floraison Juin-septembre. .
Usages Feuilles et fruits purgatifs.

Voir +/Compléter

Ecologie

caractéristiques climatiques
caractéristiques du sol
Voir les références

Phytosociologie

alliance - 13/8.0.3.0.1
Atropion bellae-donnae Braun-Blanquet 1930 ex Aichinger 1933 - mégaphorbiaies pionnières de clairières basophiles, médio-européennes, mésoeutrophiles, mésohydriques
Voir +/Compléter

Nomenclature

Taxons supérieurs

Nom retenu

Phytolacca americana L. [1753, Sp. Pl., 1 : 441]

Synonymes

Phytolacca decandra L. [1762, Sp. Pl., éd. 2 : 631]
Phytolacca vulgaris Bubani [1901, Fl. Pyr., 3 : 1] , non Crantz [1766]
Phytolacca vulgaris Crantz [1766, Inst. Rei Herb., 2 : 484]

Taxons inférieurs

Aucun taxon inférieur référencé

Voir +/Compléter

Bibliographie

Références

- Drôles de mûres (Note brève)
- Phytolacca americana

Voir +/Compléter

Répartition

Observations

Phytolacca americana L. - carte des observations

Répartition départementale

Phytolacca americana L. - carte de répartition
Voir +/Compléter

Ethnobotanique

Noms communs

- Raisin d'Amérique (fra)
- Teinturier (fra)
- Épinard de Cayenne (fra)
et 17 autres noms

Usages


Selon Cazin, F.-J. (1868) : Traité pratique & raisonné des plantes médicinales indigènes, Jalons des savoirs (rééd. à l?identique avec préface de P. Lieutaghi, 1997)), elle est comestible en toutes ses parties lorsqu'elle est jeune malgré une saveur âcre et un peu vireuse pour les feuilles. Ses jeunes pousses se mangent comme des asperges. Elle devient purgative en grandissant et son usage peut se révéler toxique selon la dose.

Cazin rapporte encore de nombreux usages.
Elle contient 21 kg de potasse pour 50 kg de plante lorsqu?elle pousse en terrain profond. Cette aptitude à la concentration de la potasse peut en faire un amendement intéressant pour les cultures surtout lorsqu?on sait que les gisements de potasse s?épuisent. De même elle peut servir à produire un alcali.
Ses baies peuvent être utilisées pour produire de l?alcool après fermentation et peuvent être utilisées pour produire une teinture ou comme réactif, ce qui a conduit des tricheurs à y recourir pour changer le vin blanc en vin rouge en Italie.

Sur le plan médicinal, le caractère purgatif et vomitif peut être utilisé avec parcimonie. C?est la racine qui est la plus partie la plus active, surtout lorsqu?elle est âgée de plusieurs années. On en a usé pour soigner la syphilis et les rhumatismes qui la suivent. Ses baies infusées dans l?alcool étaient un remède populaire aux Etats-Unis contre les rhumatismes. Ses propriétés traditionnelles contre le cancer n?ont pas été vérifiées. On soignait aussi la gale et la teigne en Hollande avec une pommade contenant du phytolaque.

Selon http://homeopathie.officine.free.fr/index.php/phytolacca-decandra/sa préparation homéopathique traite les rhumatismes, les angines et les règles douloureuses.

Culture et arts

Rajouter vos informations.
Voir +/Compléter

En poursuivant votre navigation sur tela-botanica.org, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l'utilisation de ceux-ci à des fins statistiques.
En savoir plus