eFlore

L'encyclopédie botanique collaborative
Leucaena leucocephala (Lam.) de Wit par Ans Gorter, licence CC BY-SA

Description Baseflor :

Aucune donnée.

Description collaborative :

Participez à la rédaction collaborative de cette description, un double clic dans le cadre suffit pour compléter ou corriger la page

Générale


Seuls représentants subsistant du grand ensemble des Cycadophytes, dans la nature actuelle, les Cycadales comprennent 2 familles et 9 genres dont un seul ,Cycas, présente une large distribution géographique comprenant une partie de l'Afrique orientale et de Madagascar, la totalité de l'Asie des moussons et de l'Insulinde , également le nord de l'Australie.Les autres genres , qui habitent comme les Cycas les régions chaudes du globe entre 30 ° de latitude nord et sud, quatre sont endémiques de l'Amérique tropicale ( Mexique, Antilles, Colombie et régions voisines ) : ce sont Dioon, Zamia,Microcycas et ceratozamia ; deux , Encephalartos et Stangeria, sont endémiques de l'Afrique, les deux derniers , Bowenia et Macrozamia , endémique de l'Australie. Les Cycas sont de petits arbres ( certains cependant peuvent dépasser 10 mètres ), souvent acclimatés dans les jardins méditerranéens ; leurs longues feuilles pennées les font ressembler à des palmiers-dattiers ou a des fougères arborescentes. Les Zamia ont un tronc très court ; Les Encephalartos, des feuilles à folioles épineuses.

Participez à l'écriture collaborative de la description générale du taxon

Identification


L'anatomie de l'appareil végétatif est intéressante par la survivance de caractères ancestraux.

- Les feuilles sont souvent, à l'état jeune, enroulées en crosses comme chez les fougères.
-Les faisceaux libéro-ligneux des folioles montrent, outre un bois et un liber normaux, un volumineux cordon de xylème dont le sens de différenciation est l'inverse de celui du bois normal et rappelle les faisceaux des fougères ( bois cryptogamique dit "diploxylé"
- Dans certaines plantules, l'axe jeune est polystélique.
- Les racines des Cycadales contiennent des Cyanophytes symbiotiques du genre Anabaena ;
- les radicelles infestées sont courtes, renflées, dépourvues de poils absorbants ( racines corraloïdes ) . -
- L'écorce et la moëlle des tiges renferment des canaux à mucilage.
- Les cycadales sont dioïques.
- Les pieds mâles produisent au centre de la couronne de feuilles un long cône, semblable à une très longue pomme de Pin, constitué d'innombrables écailles dont chacune porte sur sa face inférieure de petits sacs, dits sacs polliniques, qui mettent en liberté le pollen par une fente longitudinale.
- Chaque écaille est donc comparable à une étamine d'une fleur d'Angiosperme.
- La morphologie des cônes mâles et des écailles est assez uniforme
- En revanche , l'appareil femelle est plus variable d'un genre à l'autre : il est toujours fait de feuilles ovulifères portant de volumineux ovules rouges, de la dimension d'une noisette.
- Chez les Cycas, les feuilles ovulifères forment une touffe occupant le coeur de la couronne de feuilles végétatives , chacune porte deux à quatre ovule insérées à sa base, comme résultant de la transformation des folioles , et un limbe foliacé épais et recouvert d'un duvet roux.
- Chez Dioon, les feuilles ovulifères sont des lancettes indurées ;
- Chez Zamia et Encephalarctos, ce sont des écailles en écusson portant deux ovules à leur face inférieure et groupées en cônes comme les étamines. '

Listez les caractères spécifiques permettant de déterminer ce taxon

Confusions possibles


Listez ici les taxons avec lesquels celui-ci risque d'être confondu

Références

Listez ici les ouvrages spécifiques à la description/identification de ce taxon.
Vous pouvez également mettre des liens vers des documents (déposez les ici)


Fiche wikipedia : Description de wikipedia


En poursuivant votre navigation sur tela-botanica.org, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l'utilisation de ceux-ci à des fins statistiques.
En savoir plus