eFlore

L'encyclopédie botanique collaborative
Leucaena leucocephala (Lam.) de Wit par Ans Gorter, licence CC BY-SA

Description de Coste : Acer monspessulanum

691 Acer monspessulanum L. Érable de Montpellier
- . Arbre ou arbuste atteignant au plus 5-6 mètres, à écorce fendillée 
- feuilles petites, coriaces, glabres, vertes et luisantes en dessus, mates et glauques en dessous, à peine en coeur à la base, à 3 lobes triangulaires obtus, presque égaux et entiers, séparés par des sinus formant presque un angle droit 
- fleurs d'un jaune verdâtre, paraissant avant ou avec les premières feuilles, en corymbes à la fin penchés, sessiles 
- pétales et filets des étamines glabres 
- samares glabres, petites, à coques très convexes, veinées, à ailes dressées-convergentes, rétrécies à la base.
Écologie Côteaux secs du Midi, jusqu'à la Côte-d'Or, l'Allier, la Vendée ; Corse.
Répartition Europe méridionale ; Asie occidentale ; Afrique septentrionale. – Fl. avril, fr. septembre.
Projet de numérisation de la flore de L'Abbé Coste par le réseau Tela botanica - 2011 Voir toutes les metadonnées

Description Baseflor :

Type Biologique : Mésophanérophytes (16m) (caducifoliées)
Formation végétale : magnophanérophytaie
Chorologie :  méditerranéen
Inflorescence : corymbe
Fruit :samare
Couleur de la fleur : jaune
Floraison : en avril
sexualité : polygame
Pollinisation : anémogame
Dissémination : anémochore
Julve, Ph., 2017 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 09 février 2017. https//www.tela-botanica.org Voir toutes les metadonnées

Description collaborative :

Participez à la rédaction collaborative de cette description, un double clic dans le cadre suffit pour compléter ou corriger la page

Générale

L'érable de Montpellier
Agas, Azerou
Acer monspessulanum L.
Famille des Acéracées

De tous les érables, l'érable de Montpellier est le plus facile à reconnaître grâce à ses feuilles trilobées qui rappellent l''insigne de la marque ADIDAS, probablement inspiré de leur forme (1). Il n'y a que trois nervures principales émanant de la base du limbe, chacune correspondant à l'un des lobes. Les bords des
lobes ne sont pas dentés.

Identification

Toute la feuille est presque entièrement glabre ; quelques rares poils existent parfois sur la face inférieure. L''érable de Montpellier n'est, au mieux, qu'un petit arbre qui atteint exceptionnellement 10 mètres (2). Le plus souvent c''est un arbuste ou un buisson, assez fréquent dans les chênaies de chênes verts et de chênes pubescents, essentiellement sur calcaire. Il est fréquent dans les gorges du Tarn et tous les adrets des causses. Il fleurit en mai et l''éclosion des fleurs précède de peu l'apparition des feuilles.
Les bourgeons floraux sont bicolores, verts à extrémités brunes (3). Les fleurs, longuement pédicellées sont pendantes, groupées en grappes touffues (4). Les fruits sont des disamares à corps ventru et dur comme le sont aussi celles de l''érable duret ( Acer opalus). Les deux ailes forment toujours un angle aigu
(5). L'écorce, lisse sur les jeunes sujets, se fendille en long sur les arbres âgés.

Sources : Description de Maurice Reille
(issue de l'ouvrage "IMAGES DE QUELQUES ARBRES ET ARBUSTES COMMUNS EN LOZÈRE et ailleurs, Connaissance et reconnaissances")


Fiche wikipedia : Description de wikipedia


En poursuivant votre navigation sur tela-botanica.org, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l'utilisation de ceux-ci à des fins statistiques.
En savoir plus