eFlore

L'encyclopédie botanique collaborative
Leucaena leucocephala (Lam.) de Wit par Ans Gorter, licence CC BY-SA

Description de Coste : Juniperus communis

3327 Juniperus communis L. Genévrier
- . Arbrisseau diffus ou arbuste dressé de 1-6 mètres, à bourgeons écailleux, à ramules triangulaires 
- feuilles étalées, verticillées par 3 et disposées sur 6 rangs, toutes linéaires en alêne, insensiblement atténuées en pointe fine et piquante, articulées, non décurrentes, marquées d'un seul sillon blanchâtre en dessus, obtusément carénées et sillonnées en dessous 
- fleurs dioïques 
- fruits noirs-bleuâtres et glauques à la maturité, globuleux, assez petits (5-7 mm), longuement dépassés par les feuilles.
Écologie Côteaux, landes et bois, dans toute la France et en Corse.
Répartition Europe ; Asie occidentale et boréale ; Afrique et Amérique septentrionales.
Floraison avril-mai Fructification automne de la 2e année
Usages Les fruits, toniques et diurétiques, servent à préparer une confiture et une liqueur usitée dans le Nord.
Projet de numérisation de la flore de L'Abbé Coste par le réseau Tela botanica - 2011 Voir toutes les metadonnées

Description Baseflor :

Type Biologique : Microphanérophytes (8m) (sempervirentes)
Formation végétale : microphanérophytaie
Chorologie :  circumboréal
Inflorescence : cône
Fruit :baie
Couleur de la fleur : jaune, vert
Floraison : de avril à mai
sexualité : dioïque
Pollinisation : anémogame
Dissémination : endozoochore
Julve, Ph., 2019 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 21 juin 2019. http://perso.wanadoo.fr/philippe.julve/catminat.htm Voir toutes les metadonnées

Description collaborative :

Participez à la rédaction collaborative de cette description, un double clic dans le cadre suffit pour compléter ou corriger la page


Générale

Description de Maurice Reille
(issue de l'ouvrage "IMAGES
DE QUELQUES ARBRES ET ARBUSTES
COMMUNS EN LOZÈRE et ailleurs,
Connaissance et reconnaissances")

Le genévrier commun
Juniperus communis L.
Gymnosperme, Famille des Cupressacées

Le genévrier commun est la plus cosmopolite de toutes les Gymnospermes. Son
aire couvre toute l'Eurasie, le nord de l'Amérique du Nord et de l'Afrique. Indifférent
aux substrats et supportant des conditions climatiques très variées, il
est présent partout en Lozère, abondant aussi bien sur les causses que sur les
crêtes ventées de Margeride, du Mont Lozère ou de l'Aubrac. C'est un arbuste
au port variable, parfois élevé en pinceau (port fastigié), d'autres fois étalé, en
boule, ou aux branches pendantes (1,2).
Son feuillage est sempervirent. Les feuilles, par verticilles de 3, sont presque
perpendiculaires au rameau qui les porte. Ce sont des aiguilles aplaties à extrémité
très aiguë, raides et piquantes. Leur face supérieure présente une seule
raie glauque. Il n'y a qu'une nervure qui fait un peu saillie à la face inférieure.
La floraison a lieu en avril-mai. Il y a diæcie. Les pieds mâles portent à la face
inférieure des rameaux des petits cônes globuleux jaunâtres dont les étamines
libèrent un abondant pollen (3). Sur les pieds femelles, les jeunes cônes à 3
écailles seulement dont chacune porte un seul ovule, passent presque inaperçus
(4). Ils commencent à se remarquer lorsque les écailles devenant charnues se
soudent en un organe globuleux verdâtre, de la taille d'un pois. Leur maturation
se fait en 2 ans. A la fin de leur seconde année ils sont devenus bleu-noirâtre et
la soudure des écailles à leur sommet se voit bien (5). Ils ressemblent à des
baies (on dit souvent « baies de genièvre »). On les désigne sous le nom de galbules
pour les distinguer des baies authentiques qui n'existent que chez les Angiospermes.
Ces galbules consommées et dispersées par les animaux ne contiennent
que 2 ou 3 graines.
L'écorce grisâtre s'exfolie naturellement en lanières longitudinales. Le bois
est dur et homogène jaunâtre à brunâtre, d'odeur agréable. Il prend un beau
poli et a servi à l'ébénisterie fine et la marqueterie. Les « baies de genièvre »
ont une valeur condimentaire. Chacun connaît leur rôle dans la préparation de la
choucroute. On en tire aussi des liqueurs et des eaux de vie, tel le gin.

Identification



Fiche wikipedia : Description de wikipedia


En poursuivant votre navigation sur tela-botanica.org, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l'utilisation de ceux-ci à des fins statistiques.
En savoir plus