eFlore

L'encyclopédie botanique collaborative
Leucaena leucocephala (Lam.) de Wit par Ans Gorter, licence CC BY-SA

Description de Coste : Sorbus domestica

1266 Sorbus domestica L. Sorbier, Cormier
- . Arbre assez élevé, à bourgeons glabres, visqueux, dressés
- feuilles imparipennées, à 11-17 folioles oblongues, dentées sauf à la base entière et non échancrée, pubescentes-tomenteuses en dessous, à la fin glabres 
- fleurs blanches, de 8-10 mm de diam. 
- calice à lobes courbés en dehors après la floraison 
- 5 styles, coudés, laineux sur toute leur longueur 
- fruit assez gros (3 cm de long), en poire, d'un vert rougeâtre ou roussâtre à la maturité, sucré à l'état pulpeux, caduc en automne.
Écologie Haies et bois, surtout calcaires, dans le Midi, le Centre et l'Ouest, jusqu'au Morbihan et en Lorraine ; Corse.
Répartition Europe méridionale ; Afrique septentrionale.
Floraison avril-juin ; Fructification octobre
Usages Cultivé pour ses fruits, dont le goût est agréable ; elles servent à fabriquer une sorte de poiré.
Projet de numérisation de la flore de L'Abbé Coste par le réseau Tela botanica - 2011 Voir toutes les metadonnées

Description Baseflor :

Type Biologique : Mésophanérophytes (16m) (caducifoliées)
Formation végétale : magnophanérophytaie
Chorologie :  méditerranéen
Inflorescence : corymbe
Fruit :drupe
Couleur de la fleur : blanc
Floraison : de avril à juin
sexualité : hermaphrodite
Pollinisation : entomogame
Dissémination : endozoochore
Julve, Ph., 2017 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 09 février 2017. https//www.tela-botanica.org Voir toutes les metadonnées

Description collaborative :

Participez à la rédaction collaborative de cette description, un double clic dans le cadre suffit pour compléter ou corriger la page


Générale

Description de Maurice Reille
(issue de l'ouvrage "IMAGES
DE QUELQUES ARBRES ET ARBUSTES
COMMUNS EN LOZÈRE et ailleurs,
Connaissance et reconnaissances")

Le sorbier domestique
Cormier
Sorbus domestica L.
Famille des Rosacées

Rare en Lozère à l'état spontané, dans les chênaies de chênes pubescents, le
cormier se rencontre un peu partout planté autour des habitations. C'est un arbre
au tronc droit qui peut dépasser 15 m, à écorce noirâtre, souvent découpée
en plaquettes rectangulaires (4). Ses feuilles, comme celles du sorbier des oiseleurs
sont composées. Il y a de 10 à 20 paires de folioles à bords dentés et une
foliole terminale (5, 7). Les fleurs, en bouquets terminaux rappellent celles de
l'alisier blanc (5, 6). Les anthères des étamines sont rouges (6). Les fruits ou
sorbes ou cormes, joliment colorés ont la forme de petites poires (7, 8). Dans
cet état ils sont immangeables à cause de leur sévère astringence. Il faut attendre
leur blettissement qui colore leur peau en brun avant de pouvoir les
consommer. Elles ont alors une saveur agréable, un peu acidulée. C'est son bois
précieux qui fait du cormier un arbre remarquable. C'est un bois dur et lourd,
brun foncé (densité 0,8 à 0,93) remarquablement homogène qui a servi à faire
les meilleurs outils en bois et les socles des rabots à moulures de belle qualité
(9). Les graveurs sur bois l'apprécient plus que tout autre ainsi que les tourneurs
pour son poli de marbre. On en fait des crosses de fusils.

Identification



Fiche wikipedia : Description de wikipedia


En poursuivant votre navigation sur tela-botanica.org, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l'utilisation de ceux-ci à des fins statistiques.
En savoir plus