eFlore

L'encyclopédie botanique collaborative
Leucaena leucocephala (Lam.) de Wit par Ans Gorter, licence CC BY-SA

Description Baseflor :

Type Biologique : Hémicryptophytes (< 1m) stolonifères
Formation végétale : hémicryptophytaie
Chorologie :  européen méridional
Inflorescence : fleur solitaire latérale
Fruit :capsule
Couleur de la fleur : bleu
Macule : jaune
Floraison : de mai à octobre
sexualité : hermaphrodite
Pollinisation : entomogame, autogame
Dissémination : autochore
Julve, Ph., 2020 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 27 avril 2020. https://www.tela-botanica.org/projets/phytosociologie Voir toutes les metadonnées

Description collaborative :

Participez à la rédaction collaborative de cette description, un double clic dans le cadre suffit pour compléter ou corriger la page

Générale


Feuilles en forme de cymbales d'où le nom

Dissémination des graines : la tige portant la graine se plaque contre le mur pour que la graine rentre dans un interstice.

Identification


Plante vivace de 40-80 cm, glabre. Très souvent fixée dans des fissures de murs ou de rochers, port retombant.
Tiges filiformes, cylindriques.
Feuilles. La plupart alternes, à pétiole plus long que le limbe. Simples, rondes à réniformes, palmatinervées. Limbe charnu, luisant, à bord lisse, à cinq (parfois sept) lobes larges. Base du limbe cordée.
Fleurs hermaphrodites, solitaires, sur des pédoncules égalant ou dépassant la taille des feuilles. Calice à cinq lobes lancéolés-linéaires, soudés à la base et disposés en coupe. Corolle violet pâle de 8 à 10 mm comprenant un tube prolongé vers l'arrière, au delà du calice, par un éperon linéaire ou légèrement courbé. Sur la face antérieure, le tube s'ouvre en deux lèvres. La lèvre supérieure est bilobée et dressée, avec souvent deux veines plus foncées sur chaque lobe. La lèvre inférieure est trilobée avec deux bosses blanches tachées de jaune, bien visibles, qui masquent la gorge. Quatre étamines didynames (deux longues et deux courtes), anthères à 2 loges s'ouvrant en long. Ovaires supères.
Fruits. Capsules globuleuses, glabres, s'ouvrant au sommet en trois valves.
Graines ovoïdes, à crêtes flexueuses épaisses.
Particularité. Les fleurs présentent un phototropisme positif : leurs pédoncules les orientent vers la lumière. Mais une fois fécondées, ce phototropisme s'inverse et les pédoncules dirigent les graines vers les parties les plus sombres des fissures et des cavités.

Références.
- Description de Linaria cymbalaria (basionyme de Cymbalaria muralis). Coste H. 1937. Flore descriptive et illustrée de la France, de la Corse et des régions limitrophes. Librairie des Sciences et des Arts, Paris.
- Cymbalaria muralis - abiris.snv.jussieu.fr
http://abiris.snv.jussieu.fr/herbier/Linaire_cymbalaire.html

Opération Cymbalaire

Mesurez les pétales de la Cymbalaire des murailles dans le cadre du programme de sciences participatives Sauvages de ma rue : http://www.tela-botanica.org/operation:cymbalaire


Fiche wikipedia : Description de wikipedia


En poursuivant votre navigation sur tela-botanica.org, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l'utilisation de ceux-ci à des fins statistiques.
En savoir plus