eFlore

L'encyclopédie botanique collaborative
Leucaena leucocephala (Lam.) de Wit par Ans Gorter, licence CC BY-SA

Nom retenu (taxon modifié le : 24/05/2016 )

Légende
Nom sélectionné
protologueLien vers protologue
Afficher la biblio
Masquer la biblio
Hybride de :
Parent 1 : Platanus occidentalis L. [1753, Sp. Pl., 2 : 999]
Parent 2 : Platanus orientalis L. [1753, Sp. Pl., 2 : 999]

Synonymes


Basionyme : Platanus orientalis var. acerifolia Aiton [1789, Hort. Kew., éd. 1, 3 : 364] Basionyme : Platanus densicoma Dode [1908, Bull. Soc. Dendrol. France, 1908 : 57] Noms dont le basionyme est inconnu

Dénomination dans les flores usuelles

  • Ce taxon est noté dans la flore LAUBER & WAGNER 2000 Flore illustrée de Suisse sous :
    • le nom de Platanus x acerifolia et code 0243 en tant que syn1
    • le nom de Platanus x hispanica et code 0243
    • le nom de Platanus hybrida et code 0243 en tant que syn2
  • Ce taxon est noté dans la flore FOURNIER 1934-1940. Quatre Flores de France. sous :
    • le nom de Platanus x acerifolia et code 1264
    • le nom de Platanus occidentalis et code 1265
  • Ce taxon est noté dans la flore LAMBINON & DELVOSALLE & DUVIGNEAUD 2004 Nouvelle flore de la Belgique du G.-D. de Luxembourg du nord de la France et des régions voisines sous :
    • le nom de Platanus hybrida et page 0099 en tant que synonyme
    • le nom de Platanus x hispanica et page 0099 en tant que nom retenu
  • Ce taxon est noté dans la flore TISON & DE FOUCAULT 2014. Flora gallica. sous :
    • le nom de Platanus x acerifolia et code 0902 en tant que nom d'un taxon inclus dans un autre
    • le nom de Platanus x hispanica et code 0902 en tant que nom retenu
  • Ce taxon est noté dans la flore BONNIER & LAYENS 1894. Tables synoptiques des plantes vasculaires de la flore de France.
  • Ce taxon est noté dans la flore Flora Europaea
  • Ce taxon est noté dans la flore KERGUÉLEN 1993. Liste synonymique de la flore de France.
  • Ce taxon est noté dans la flore TUTIN & al. 1964-1980. Flora Europaea (5 vol.).
  • Ce taxon est noté dans la flore GUINOCHET & VILMORIN 1973-1984. Flore de France éd. C.N.R.S. (5 vol.).
  • Ce taxon est noté dans la flore COSTE 1899-1906. Flore illustrée France (3 vol.). sous :
    • le nom de Platanus vulgaris et code 3314
    • le nom de Platanus occidentalis et code 3314 en tant que taxon 'b' inclus dans un autre taxon


Référentiel des trachéophytes de France métropolitaine et régions avoisinantes, Benoît Bock & al., version 6.00 du « 27 septembre 2019 ». Voir toutes les metadonnées
Consultez ce nom dans le référentiel en cours de mise à jour


Partagez vos infos complémentaires sur ce nom, un double clic dans le cadre suffit pour compléter ou corriger la page

Discussion concernant les variétés d'hybrides de P. occidentalis et P. Orientalis

Selon l'appendice I de ICN (ICBN) dédié au nom des hybrides un seul et même nom s'applique à tous les individus/génotypes issu du croisement entre deux individus attribués aux deux mêmes espèces parentes, c'est également le cas des rétrocroisements et de toutes les générations suivantes (Article H.4.1 du code de Melbourne). En d'autre termes quel que soit le sens du croissement et les autofécondations et croissements ultérieurs, tous les individus issus fondamentalement du croisement Platanus occidentalis X Platanus orientalis sont a nommer Platanus x hispanica (publié en 1770) (et non pas Plantanus x acerifolia au rang spécifique en 1805). Ce même nom s'applique quels que soient les individus de P. occidentalis et P. orientalis dont descendent les plantes à nommer. C'est aussi le nom à donner aux croisements P. x hispanica X P. orientalis, P. x hispanica X P. occidentalis, ou P. x hispanica X P. x hispanica et ce quel que soit le sens des croisements (le seul cas ou un nom différent peut indiquer un sens de croisement différent est celui des Grex, dont les règles de nomenclatures sont données par l'ICNCP, et qui ne s'applique qu'aux hybrides d'orchidées - quoique certains souhaitent ou l'ont appliqué à d'autres genres tels que Saxifraga ou Nepenthes). Il est clair que génétiquement les Platanus x hispanica sont hétérogènes (voir Besnard et al. 2002, Grimm & Denk 2010, Pilotti et al. 2009) mais cela ne peut avoir aucun effet sur le nom a utiliser pour nommer l'ensemble des ces individus.

Par ailleurs, si l'on souhaite nommer des taxons pour "ordonner" la variabilité observé chez Platanus x hispanica, il est possible soit d'utiliser des noms de cultivars et de groupes de cultivars (selon les règles de l'ICNCP) soit d'utiliser des noms de taxons infraspécifiques "classiques" (sous-espèces, variétés, formes ...) comme l'indique l'article H.12.1 du Code (attention ce ne sont pas des nothosubsp. ou nothovar. ces derniers indiquent des hybrides dont l'un des parents est au rang "classique" équivalent ..). Que ce soit selon les règles de l'ICNCP ou celles de l'ICN,

Les cultivars peuvent être traités comme des entités taxonomiques, il ne respectent pas tous le principe de DHS (Distinct-Homogène-Stable), seul le Groupe de Cultivar est une catégorie qui à une valeur pratique et dans laquelle peuvent être inclus des cultivars et des individus non nommés ayant les caractéristiques du groupe.

En ce qui concerne l'intégration dans la BDNFF des noms éventuels, c'est déjà possible et c'est même déjà le cas dans les peupliers où on a un fiche pour Populus nigra (Plantienris Gp.) (un groupe de cultivars), un Populus 'Balsam Fire' (un cultivar issu d'hybridation et sans épithète spécifique) et Populus x jackii 'Gileadensis'. La position belge (Geerinck 2001, repris dans la flore Lambinon) de réduire les cultivars, chez les ligneux, aux "individus dont les caratéristiques ne peuvent pas être obtenus par reproduction sexuée" et d'utiliser les noms selon l'ICN lorsque les individus sont issus d'une découverte dans le milieu naturel (et non pas les fruit d'une sélection soit intentionnelle dans le cadre d'un programme de sélection ou au hasard lors de la découverte dans un jardin) me gène (voir aussi de Blaay 2004). Leur système ne tient pas compte tout un ensemble de plantes non ligneuses multipliées par voie sexuée (telles que les céréales).

Geerinck propose toutefois des noms au rang variétal pour les variations de platane :

"Platanus x hispanica P. MILLER ex MUNCHH. [P. occidentalis L. x P. orientalis L.].
L'origine hybride est confirmée par une récente étude génétique [cf. VIGOUROUX et al. 1997]; d'après ces auteurs, deux types seraient propages, essentiellement par clonage.
- var. hispanica - tronc restant lisse avec l'age; feuilles a lobes plus longs que larges; infrutescences réunies par 2-3(-5); akenes cylindriques..
  • P. orientalis [var.] "B" acerifolia AITON, Hort. Kew., 3 : 364 (1789).
  • P. acerifolia (AITON) WILLD., Sp. Pl., 4 : 474 (1805).
- var. pyramidalis (WESMAERL) VIGOUROUX ex GEERINCK comb. nov. - tronc devenant boursoufflé avec l'âge; feuilles a lobes aussi longs que larges; inflorescences par 1(2); akenes coniques.
  • Basionyme: P. orientalis var. "B" pyramidalis WESMAEL, Bull. Feder. Soc. Hort. 1867: 312 (1868).
  • P. densicoma DODE, Bull. Dendrol. France 1908: 67 (1908).
La fiabilité de ces différents caractères distinctifs est a vérifier sur le terrain."

Dans le détail je soupçonne que ce la soit un peu plus compliqué, sachant que Geerinck lui même semble avoir changé d'avis (voir Geerinck 1979 qui retiens le nom Platanus x hispanica 'Acerifolia'), et selon toute vraisemblance dès 1770 il y avait deux clones nommés l'un acerifolia et l'autre hispanica (voir ici :: http://books.google.fr/books?id=8f8CAAAAYAAJ&pg=PA214 mais sans description) et l'un au moins était multiplié par graines en 1786 (ici http://books.google.fr/books?id=BJlQAAAAYAAJ&pg=PA55 pour hispanica). Ce qui manque toutefois c'est qu'il ne semble pas y avoir de type désigné pour le nom Platanus x hispanica, histoire de fixer les choses.

Donc en résumé :
- un seul nom possible pour tous les individus supposés issus d'hybridation entre Platanus occidentalis et P. orientalis : Platanus x hispanica, selon la règle de priorité
- une proposition existe (Geerinck 2001) pour distinguer deux variétés chez cet hybride)
- potentiellement on pourrait traiter ces variétés comme des groupes de cultivars (mais vu le faible nombre de cultivars décrits, ces groupes de cultivars ne seraient souvent composés que d'individus non nommés)

cordialement

Valéry Malécot, le 20/08/2013

refs :
- Besnard et al. 2002 Molecular approach of genetic affinities between wild and ornamental Platanus. Euphytica 126 (3) : 401-412
- De blaay 2004 Une contradiction fragrante. Taxonomania 14 : 1
- Grimm & Denk 2010 The reticulate origin of modern plane trees (Platanus, Platanaceae): A nuclear marker puzzle. Taxon 59 (1) : 134-147
- Geerinck 1979 Platanus hispanica Mill. ex Munchh. cv. acerifolia, nom correct du platane hybride ou a feuilles d'erable. Bulletin du Jardin Botanique National de Belgique 49. (1-2): 160 - 161
- Geerinck 2001 Considérations taxonomiques et nomenclaturales sur des arbres et des arbustes cultivés en Belgique. Taxonomania[c] 1 : 2-23
- Pilotti et al. 2009 Platanus× acerifolia genotypes surviving to inoculation with Ceratocystis platani (the agent of canker stain): first screening and molecular characterization. Euphytica 169 (1) : 1-17

Place du taxon dans la classification APG III

Rang Nom Scientifique Num Nom
Cladus Plantae 101140
Cladus Plasmodesmophytes 102735
Cladus Embryophytes 102762
Cladus Stomatophytes 102768
Cladus Hemitracheophytes 101137
Cladus Tracheophytes 87491
Cladus Euphyllophytes 87521
Cladus Spermatophytes 102795
Cladus Angiospermes 101135
Cladus Eudicotyledones 101004
Ordre Proteales 101014
Famille Platanaceae 101101
Genre Platanus 87019
Espèce Platanus x hispanica 50147
Variété Platanus x hispanica var. hispanica 120847
Variété Platanus x hispanica var. pyramidalis 120848
Référentiel des trachéophytes de France métropolitaine et régions avoisinantes, Benoît Bock & al., version 6.00 du « 27 septembre 2019 ». Voir toutes les metadonnées
En poursuivant votre navigation sur tela-botanica.org, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l'utilisation de ceux-ci à des fins statistiques.
En savoir plus