eFlore

L'encyclopédie botanique collaborative
Leucaena leucocephala (Lam.) de Wit par Ans Gorter, licence CC BY-SA

Description de Coste : Populus nigra

3312 Populus nigra L. Peuplier noir
- . Arbre élevé, à écorce se gerçurant de bonne heure et en long, à rameaux étalés et arrondis 
- bourgeons et jeunes pousses glabres et très visqueux 
- feuilles deltoïdes ou ovales triangulaires acuminées, régulièrement crénelées-dentées tout autour, à dents conniventes, très glabres, vertes et luisantes sur les deux faces 
- pétiole comprimé au sommet 
- chatons à écailles laciniées-frangées, glabres
- 12-20 étamines 
- 4 stigmates réfléchis, jaunes 
- capsule ovoïde-conique, à 4 sillons, s'ouvrant par 2 valves. Varie à rameaux dressés formant une cime pyramidale longue et étroite (P. italica Duroi, P. pyramidalis Rozier, Peuplier d'Italie).
Écologie Rivières et lieux humides, dans toute la France et la Corse ; Europe centrale et méridionale ; Asie tempérée ; Afrique septentrionale. = Mars-avril.
Projet de numérisation de la flore de L'Abbé Coste par le réseau Tela botanica - 2011 Voir toutes les metadonnées

Description Baseflor :

Aucune donnée.

Description collaborative :

Participez à la rédaction collaborative de cette description, un double clic dans le cadre suffit pour compléter ou corriger la page

Générale

Description de Maurice Reille
(issue de l'ouvrage "IMAGES
DE QUELQUES ARBRES ET ARBUSTES
COMMUNS EN LOZÈRE et ailleurs,
Connaissance et reconnaissances")

Le peuplier noir
Peuplier commun, liardier, liard, piboule
Populus nigra L.
famille des Salicacées

Le peuplier noir est un grand arbre au tronc flexueux, aux fortes branches formant
une cime arrondie (1). Une forme particulière, en pinceau, a été introduite
d'Italie en 1745 et propagée par boutures. Commun partout en France, il est
maintenant connu sous le nom de peuplier d'Italie (2), bien qu'il s'agisse de la
même espèce. Le peuplier noir se reconnaît à ses bourgeons pointus un peu visqueux
(3) (qui laissent un baume jaunâtre sur les doigts quand on les touche), à ses feuilles, glabres et luisantes sur les deux faces, longuement pétiolées,
triangulaires à extrémités effilées (4) à limbe finement denté sur les
bords (5).
Les sexes sont séparés (diæcie) : il y a des pieds mâles et des pieds femelles.
La floraison a lieu en mars-avril, avant l'apparition des feuilles.
Les chatons mâles sont rouges et pendants (6), sans poils. Les étamines sont
rassemblées par paquets de 10 à 30 autour d'une écaille glabre en forme de coupe
(7). Sur les pieds femelles, les chatons sont également longs et pendants,
verts (8). Les fleurs femelles à ovaire globuleux sont surmontées d'un stigmate
jaune à 4 lobes (9). Les fruits, mûrs début juin, sont des capsules à deux valves
d'où sortent d'abondantes graines pourvues de longs poils blancs (10), facilement
emportées par le vent et qui s'accumulent parfois sur le sol en une sorte
de tapis neigeux assez embarrassant. C'est la raison pour laquelle le pied mâle
est préférentiellement propagé par bouture. Dans le cas du « peuplier d'Italie »
seul le pied mâle a été introduit en France. Ces graines à longs poils ne sont pas
rares dans la nature, les saules ont des graines du même type et celles des épilobes
sont connues de tous les promeneurs ; quant au coton, il est cultivé pour
cela.
L'écorce du peuplier noir est grise, épaisse sur les arbres âgés et profondément
crevassée en long (11). Le bois du peuplier noir est blanchâtre, tendre et léger
(densité 0,4 à 0,55) souvent noueux, peu durable. C'est un bois voué à la caisserie.
Celui du peuplier d'Italie, pourtant bien rectiligne n'est guère meilleur. Il
sert à la charpente ou à la volige des toitures.
Un peuplement de peupliers est une peupleraie.

Identification



Fiche wikipedia : Description de wikipedia


En poursuivant votre navigation sur tela-botanica.org, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l'utilisation de ceux-ci à des fins statistiques.
En savoir plus