Smart'Flore

Mangifera indica L.

Famille des Anacardiaceae


référentiel de La Réunion : arbre exotique originaire de l?Inde, introduit à La Réunion en 1770. Si son tronc est généralement court, ses branches peuvent lui permettre d'atteindre jusqu'à 30 m de hauteur. Cette morphologie lui donne une allure très gracieuse. Ses fleurs ne sont pas très élégantes, mais le fruit, la mangue, est en revanche un délice pour les papilles et une vraie source de vitamine A, B, C et de carotène.

Le mangotier est l'arbre non greffé qui produit des fruits plus petits et plus fibreux, mais il existerait près de 300 cultivars de manguier, certains datent de 4000 à 5000 ans en Asie

Grand arbre pouvant atteindre 30m de hauteur (10m dans le sahel)
  • Ses feuilles sont lancéolées, longues (12-25cm) et étroites. Elles dégagent une forte odeur de térébenthine au froissement
  • Ses fleurs sont petites et jaunâtres regroupées par centaines dans des inflorescences terminales
  • Son fruit est ovoïde de taille (10-25cm de long sur 7-12cm de diamètre) et de couleur variable (vert, jaune, rouge à violet). Sous une fine peau se trouve une chair orange et fibreuse entourant un noyau large et plat.

Le manguier est originaire du nord de l'Inde mais a été introduit massivement dans toutes les régions tropicales pour la culture de son fruit.
e de son fruit.
t.
e de son fruit.

référentiel de La Réunion : la chair de la mangue est onctueuse et sucrée avec un goût de pêche et de fleur. On la mange nature ou on l'incorpore aux salades de fruits, aux céréales, aux gâteaux. On la transforme en rougail ou en achards (mangue verte), en coulis, en glace ou en confiture (mangue mûre).

Son fruit est très consommé et fait l'objet d'une commercialisation internationale.
Ses feuilles ont des vertus antiseptiques, diurétiques, fébrifuges, antitussives...

Cet arbre est l'un des arbres fruitiers les plus anciens avec le palmier-dattier.
Wolof : Garabou mango
go

référentiel de La Réunion : localisé dans les zones de basse altitude. Il est cultivé en champ et aussi dans les jardins créoles, pour ses fruits et l'ombrage qu'il apporte. C'est l'arbre fruitier tropical le plus commun à La Réunion.

Cette espèce est cultivée et assez répandue dans toutes les régions tropicales, une saison sèche de plusieurs mois favorise sa floraison et sa fructification. Sa culture nécessite un sol bien drainé car elle ne supporte pas l'eau stagnante
gnante