Smart'Flore

Herbe aux femmes battues

Dioscorea communis (L.) Caddick & Wilkin

Famille des Dioscoreaceae


C'est une espèce de plante à tige grêle, volubile, pouvant atteindre 3 m de long. Elle est vivace grâce à une grosse racine, noirâtre, tubérisée, en forme de navet et qui émet chaque année de nouveaux bourgeons.
Les feuilles alternes, à pétiole muni de deux glandes, sont cordées, à sinus très ouvert, acuminées, minces, très luisantes. Fait exceptionnel pour une monocotylédone, le limbe est constitué d'un réseau de nervures non parallèles.
Les fleurs jaune-verdâtre sont petites (3-6 mm de diamètre) et réunies en grappes. Les sexes sont séparés (plante dioïque). Les fleurs mâles sont disposées le long de racèmes grêles de 5-10 cm de long, les femelles en groupes serrés. La floraison a lieu en avril-mai-juin, suivant le climat.
Les fruits sont de petites baies rouges, brillantes, juteuses, de 12 mm de diamètre, persistantes l'hiver après la sénescence des feuilles.

C'est une plante toxique, sauf les jeunes pousses consommées comme des asperges et nommés respounchous dans le Sud-Ouest. Malgré ses propriétés rubéfiante et vésicante (provoquant des ampoules sur la peau), la racine était employée en médecine populaire pour soigner les contusions et les meurtrissures, d'où son nom d?herbe aux femmes battues. La pulpe râpée était appliquée localement.

Le tamier commun est présent dans toute la France métropolitaine, l'Europe centrale et méridionale. On le trouve aussi en Afrique du Nord et en Asie tempérée.
Il croît sur les sols plutôt riches et frais, dans les bois et les haies.