Smart'Flore

Cirse aranéeux

Cirsium eriophorum (L.) Scop.

Famille des Asteraceae


Plante herbacée bisannuelle de 50 à 150 cm
Le capitule (endroit où les fleurs s'insèrent) peut faire 4 à 7 cm de diamètre et est entouré d'épines d'on la base est cachée par de fin filaments blancs tissés en toile d'araignée.
On l'appelle le cirse laineux, car on pourrait croire que la laine des moutons a été transférée de l'animal à la plante en regardant le capitule et le revers des feuilles qui ont un aspect laineux.
Il est également une réserve de biodiversité, de sa longue floraison à sa maturation. Il accueille une foule d'insectes comme les butineurs (bourdons, abeilles, guêpes et papillons) qui récoltent le nectar des fleurs, ou encore les punaises, sauterelles et chenilles sur ses feuilles, et enfin les oiseaux tels que les serins, chardonnerets et linottes qui vont manger les graines noires du cirse à maturation.

Pour nous, les capitules de ce cirse peuvent être mangées de la même manière qu'un coeur d'artichaut (ils sont d'ailleurs issus de la même famille). Il faut se prendre de patience pour isoler le coeur de ses nombreuses épines, mais une fois ce travail fait vous pouvez le déguster cru, sauté, à l'eau ou encore à la poêle avec un peu d'ail et d'huile d'olive

Vous trouverez ce cirse de 200-2000 m d'altitude sur :
- les pâturages,
- les talus,
- les prés rocailleux
Il fleurit de juillet à septembre