Smart'Flore

Bruyère vagabonde

Erica vagans L.

Famille des Ericaceae


Petit sous-arbrisseau vivace pouvant mesurer jusqu'à 1 m
On la reconnait grâce à ses fleurs rosées en forme de clochettes et en grappes denses.
Les feuilles, elles ressemblent fortement à des aiguilles, elles sont fines et sont toujours par 4 ou 5 autour de la tige.
Il est très probable que vous remarquez à ses côtés, un autre type de sous arbrisseau lui ressemblant. Il s'agit de la callune, un buisson bas appartenant à la même famille des Ericaceae. Ces deux là sont presque inséparables !
Dans les Pyrénées, les anciens disaient "fougère et bruyère sont des terres de misère". En effet, ces plantes se développent généralement sur des sols très pauvres, mais la terre de bruyère, noirâtre, produite par leur décomposition est très appréciée des jardiniers pour les plantes exigeant un substrat acide.

La Bruyère est traditionnellement utilisée par voie orale pour favoriser l'élimination rénale d'eau et dans les troubles urinaires bénins.
Ses fleurs sont recherchées par les abeilles.


On confond souvent sous le nom de bruyère la callune et les bruyères mais toutes sont inoffensives et ont des propriétés similaires.

Si vous vous promenez, vous pourrez la rencontrer de 0-1800 (3200) m d'altitude sur :
- les ourlets et les landes où cette végétation va servir de transition entre la jeune forêt et les pelouses. Celle-ci est essentiellement constituée de petits arbrisseaux comme notre chère bruyère vagabonde. Elle se développe principalement sur des sols pauvres en matière organique.
Elle fleurit de juillet à octobre