Smart'Flore

Abricotier d'argent

Ginkgo biloba L.

Famille des Ginkgoaceae


Le mot "biloba" vient de la forme caractéristique des feuilles, fendues en deux lobes.

C'est un arbre pouvant atteindre 20m à 35m de haut. On distingue les individus mâles des individus femelles. On parle alors d'espèce dioïque.
  • Ses feuilles, caduques, sont en forme de palme, avec deux lobes plus ou moins marqués. Elles ne présentent pas de nervure centrale. Elles sont insérées sur les rameaux par petits groupes de 3 ou 4.
  • Ses fleurs mâles sont réunies en épis pendants. Ses fleurs femelles sont réduites à un ovule nu porté par un pédoncule. L'ovule n'a pas la protection d'un carpelle ou paroi comme chez les plantes supérieures.
  • Ses pseudo-fruits résultent de la maturation des ovules. A l'automne, une fois tombés à terre, ils dégagent une forte odeur de vomissure.

Probablement originaire du Sud-Est de la Chine, le premier pied de Ginkgo biloba en France a été apporté par Auguste Broussonnet (1761-1807). Il fut planté dans le jardin botanique de Montpellier en 1795. Arbre vénéré au Japon, il est l'une des rares espèces à avoir survécu aux bombardements nucléaires d'Hiroshima lors de la seconde guerre mondiale.

Médecine

Le ginkgo est utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise depuis l'antiquité. Les résultats de plusieurs études scientifiques montrent que les potentielles applications médicales de cette espèce sont variées. Les feuilles contiennent une variété de substances, dont des flavonoïdes, des terpénoïdes, des lactones sesquiterpènes, des ginkgolides et des bilobalides. La plupart des recherches portant sur les effets du ginkgo sont faites avec un extrait nommé EGb 761, qui contient 24 % m/m de glycosides de flavone et 6 % m/m de terpènes de lactone.
Les effets du ginkgo sur l?organisme sont nombreux, mais certaines croyances concernant ses vertus thérapeutiques demeurent à ce jour infondées. Parmi les effets observés, notons une activité antioxydante, une augmentation du débit sanguin notamment cérébral, une potentialisation des neurotransmetteurs et une modulation du métabolisme du glucose.
Riche en flavonoïdes, l'extrait de feuilles de ginkgo est un antioxydant, comme la plupart des plantes. C'est pourquoi on pensait qu'il aurait pu avoir un effet bénéfique pour diminuer les pertes de fonctions liées au vieillissement, mais aucun résultat concret n'a été obtenu. On lui attribue parfois des vertus protectrices contre la maladie d'Alzheimer ou la démence, mais aucune différence significative n'a été démontrée entre l'effet de traitements d'extrait de G. biloba et un placebo. De même, il n'y a pas d'effets démontrés sur les troubles cognitifs des sujets âgés.
Son utilisation pharmaceutique a été proposée, ses propriétés vaso-dilatatrices pouvant potentiellement soulager certains problèmes associés au vieillissement comme la perte de la mémoire, de même que des problèmes de peau, varices, hémorroïdes et jambes lourdes. Il permettrait aux personnes atteintes du syndrome de Raynaud de supporter le froid.
L'extrait de G. biloba est un antiagrégeant plaquettaire et pourrait être la cause de certains cas d'accidents vasculaires.

Alimentation
Noix de ginkgo
La « graine » de ginkgo entre dans la composition du chawanmushi japonais. Les « graines », comparables aux pistaches, sont une nourriture traditionnelle en Chine, souvent servies aux mariages ; elles sont parfois aussi considérées comme aphrodisiaques.

Ornement
Ginkgo bonsaï
On trouve des ginkgo aujourd'hui dans de nombreuses rues et parcs des grandes villes en raison de sa résistance à la pollution et du caractère ornemental de ses feuilles. L'arbre est cultivé intensivement (en particulier pour l'usage de ses feuilles en médecine traditionnelle) en Europe, au Japon, en Corée et aux États-Unis[réf. nécessaire].
À cause de l'odeur désagréable de beurre rance des fruits (la paroi externe des ovules se décompose en dégageant de l'acide butyrique)32, les ginkgos plantés en ville sont habituellement des arbres mâles. Un Ginkgo biloba femelle d'origine japonaise a ainsi été planté au centre ville de Toulouse, avant d'être enlevé.
Il est aussi cultivé sous forme de bonsaï.

Utilisés comme plante ornementale dans nos jardins, les arbres sont faciles à obtenir par germination des ovules. Le ginkgo est peu exigeant sur la qualité du sol. Dans son jeune âge, il craint le fort soleil.