Smart'Flore

Cresson de fontaine

Nasturtium officinale R.Br.

Famille des Brassicaceae


Nasturtium officinale
Cresson des Fontaines
Le cresson de fontaine est une plante vivace qui forme des pousses rampantes au fond de l?eau, puis des tiges creuses qui se dressent hors de l?eau à l?extrémité des rameaux. Les tiges sont étalées, voire couchées sur le sol ou sur les plans d?eau. Elles peuvent dépasser deux mètres de long. Elles émettent facilement des racines adventives au niveau des nœuds. Les feuilles émergentes sont pennées et charnues, alternes, vert foncé, munies d?un long pétiole. Elles sont composées de cinq folioles ovales plus ou moins arrondies, la foliole terminale étant plus grande que les autres.
À l'aisselle des feuilles peuvent apparaître des bulbilles, qui se détachent et donnent naissance à de nouvelles plantes.
Appareil reproducteur :
Les petites fleurs blanches (5-6 mm) à anthères jaunes apparaissent en grappes terminales tout l?été, de juin à septembre. Le fruit est une silique de 1 à 2 cm de long, linéaire ou linéaire-oblongue, terminée par un style épais, à valves sans nervures. La silique renferme de petites graines brun rouge, ovales, sur deux rangs dans chaque loge de la silique.

Usage :
Le cresson se consomme tout au long de l'année.
Attention ! Il est fortement déconseillé de manger du cresson sauvage, celui-ci pouvant abriter la douve du foie, dangereux ver parasite à l'origine d'une grave maladie du foie : la distomatose. Le cresson cultivé (que l'on trouve sur les étals de marché ou au rayon légumes) est exempt de parasite.
Une fois acheté, le cresson se conserve au maximum deux à trois jours au réfrigérateur ou en laissant tremper ses tiges dans un vase (et en renouvelant l'eau régulièrement).
Préparation :

Juste avant consommation, prendre soin de bien le laver et l'égoutter. Le goût piquant de cette plante rappelle un peu celui du radis blanc. Le cresson de fontaine frais peut être utilisé, lorsqu'il est haché, de la même façon que le persil, dans les salades, soupes, et sur les pommes de terre grillées. Les salades, les soupes et les purées de cresson de fontaine sont des préparations appréciées. On peut également consommer ses feuilles comme celles des épinards. Le cresson peut également être pris sous forme de jus à boire juste avant les repas. Il est également présenté en flacons ou en ampoules buvables dans les parapharmacies ou magasins de diététique.
Anecdotes et croyances populaires :

Des écrits anciens révèlent que depuis la plus haute Antiquité, les hommes ont reconnu les qualités alimentaires et pharmaceutiques du cresson appelé alors « santé du corps » grâce à sa richesse en vitamines et oligo-éléments. Ils lui attribuaient des vertus magiques et le faisaient entrer dans la préparation de philtres. Xénophon raconte que lorsque les jeunes Perses allaient à la chasse, ils se contentaient d'eau et de pain assaisonné de cresson.

Le cresson de fontaine était réputé chez les Romains qui en mangeaient de grandes quantités, notamment parce qu'ils croyaient que cette plante pouvait prévenir la calvitie et qu'elle stimulait l'activité de l'esprit. Les Grecs affirmaient que le cresson pouvait « redonner raison aux esprits dérangés » et atténuer les effets de l'ivresse. Dioscoride, au Ier siècle, lui trouve des vertus aphrodisiaques et, au Moyen Âge, on pense qu'il agit comme antidote des philtres.

Au Moyen Âge, il faisait partie des plantes potagères recommandées dans le Capitulaire De Villis, rentrant notamment dans la confection des soupes campagnardes. Satisfait d'une salade de cresson que les habitants de Vernon lui avaient offerte, Saint Louis leur accorda de le faire figurer dans leurs armoiries.

En Grande-Bretagne, selon la croyance populaire toujours, une jeune fille qui, le 24 mars, sème une ligne de cresson et une ligne de laitue, peut connaître le caractère de son futur mari : il sera doux et conciliant si la laitue pousse en premier, mais si c'est le cresson, il sera exigeant et parfois violent.[réf. nécessaire]

Le cresson de fontaine est considéré comme le contrepoison de la nicotine.

Sa culture dans des « cressonnières » ne se développe en France qu'au XIXe siècle à partir de son importation d'Allemagne. La machine à couper le cresson apparaît en 1960. Le département de l'Essonne produit 40 % du cresson cultivé en France, Méréville se revendiquant comme la capitale du cresson.
Calendrier républicain :

Dans le calendrier républicain, le Cresson était le nom attribué au 17e jour du mois de brumaire.
Source: Cresson de fontaine - https://fr.wikipedia.org

Répartition et habitat :
C'est une plante remarquable par ses capacités de reproduction végétative. Elle peut vivre en milieu aquatique sans aucune attache avec le sol.
L'aire d'origine de cette espèce couvre une très vaste zone, incluant l'Europe, l?Asie jusqu'à la Chine au nord et au Pakistan au sud, et l'Afrique du Nord. Les sources d'eau qui ne gèlent pas totalement durant l'hiver sont les lieux naturels privilégiés où pousse le cresson de fontaine. Elle s'est largement naturalisée, étant cultivée un peu partout.
La consommation du cresson est très ancienne. C'était autrefois principalement une plante de cueillette utilisée d'abord pour les vertus médicinales de ses feuilles en rosettes.
C'est une plante herbacée vivace des milieux humides et aquatiques (mares, étangs, ruisseaux). Il lui faut une eau claire et peu profonde, non acide, à courant lent. Elle est considérée comme caractéristique de l'association végétale Glycerio-Sparganion (Végétation de ceinture des bords des eaux, bordures à Calamagrostis des eaux courantes).