Smart'Flore

Pariétaire couchée

Parietaria judaica L.

Famille des Urticaceae


L’ensemble de la plante est couvert de fins poils qui lui confèrent une texture collante.

Plante herbacée vivace de 20 à 40 cm de haut possèdant des tiges rougeâtres.
  • Ses feuilles sont simples, entières, ovales, vertes et velues, aux bords lisses et légèrement luisantes. Elle sont disposées de façon alternée de part et d'autre de la tige;
  • Ses fleurs (juillet-novembre) sont verdâtres et de très petite taille;
  • Ses fruits sont petits, secs et ne s'ouvrent pas à maturité (akènes).

Originaire de Grande-Bretagne, son nom vient du latin paries qui signifie « mur » faisant allusion au lieu où elle pousse communément.

Elle était utilisée autrefois pour récurer la vaisselle car elle contient de la saponine et son aspect rêche permettait de gratter les récipients en verre et les casseroles. Elle faisait partie des plantes utilitaires au Moyen-Age.
Elle possède des propriétés adoucissantes, émollientes et diurétiques mais est peu utilisée en phytothérapie car son action est moins forte que celle de la pariétaire officinale (parietaria officinalis) qui lui est préférée.
Très présente en Provence et dans le bassin méditerranéen, elle était utilisée jusqu'au XX ème siècle comme une plante dépurative pour les jeunes enfants (contre les croutes de lait des bébés, contre les douleurs abdominales)

La pariétaire possède un pollen très allergisant pouvant provoquer des rhinites, de l’asthme ou de la conjonctivite.
Elle est utile dans les jardins car c'est une source de nourriture importante pour les chenilles de certains papillons.

La pariétaire de Judée se trouve souvent au bord des routes, le long des murs de pierres sèches et dans les fissures des bâtiments. Elle préfère idéalement les endroits secs entre 0 et 1000 mètres d'altitude.