Smart'Flore

Platane

Platanus x hispanica Mill. ex Münchh.

Famille des Platanaceae


Le platane commun ou platane à feuilles d'érable (Platanus ×hispanica) est une espèce hybride d'arbres de la famille des Platanaceae. C'est un hybride entre le platane d'Occident (Amérique du Nord) et le platane d'Orient (ouest de l'Asie, sud est de l'Europe), à fertilité très faible (seule une infime partie des graines peuvent germer), apparu au cours du XVIIIe siècle en Europe. Cette espèce est couramment utilisée comme arbre d'ornement et d'alignement le long des rues.


- Arbre élevé, à écorce toujours unie, l'épiderme se détachant par plaques
- feuilles grandes, alternes, pétiolées, palmatilobées, à 3-5 lobes dentés, pubescentes dans leur jeunesse, à la fin glabres
- fleurs monoïques, en chatons unisexués, globuleux, subsessiles, espacés sur de longs pédoncules pendants, les mâles et les femelles sur des axes différents

Fruits secs, en petites massues entourées de poils à la base, uniloculaires, indéhiscents. Varie à feuilles glabres de bonne heure, plus ou moins profondément lobées (P. orientalis L.), ou longtemps tomenteuses et à sinus très ouverts et peu profonds (P. occidentalis L.).

Taille maximale connue : 55 m (le platane du château des Bruyères à Pont-Saint-Esprit, dans le Gard2?).
Port : houppier large.
Tronc : droit, pouvant atteindre un diamètre impressionnant avec l'âge.
Écorce caractéristique qui se fissure en écailles (rhytidomes), dégageant des zones jaunâtres. L'aspect de peau de serpent de l'écorce est assez particulier.
Feuillage caduc. Grandes feuilles (20 cm) alternes (contrairement à l'érable qui a des feuilles opposées) à 3 ou 7 lobes peu dentés. Les nervures ne partent pas toutes du même point. Les jeunes pousses sont couvertes de poils marron qui restent un certain temps sur les feuilles, se mêlant aux graines poilues qui se libèrent des fruits de l'année passée (en avril). Les feuilles sont grandes, coriaces, difficilement putrescibles.
Fleurs : unisexuées, réunies en capitules sphériques pendant au bout d'un long pédoncule.
Fruits : Les fruits sont des petits akènes entourés d'un duvet qui facilite la dissémination par le vent. Ils sont groupés en boules ou glomérules qui persistent longtemps après la chute des feuilles.

Ornement : on connaît bien le platane comme arbre d'ornement urbain et d'alignement de route. Il supporte l'élagage (s'il est bien réalisé). C'est un arbre d'ornement parmi les plus courants en France. C'est aussi l'arbre le plus haut de Paris (un exemplaire atteint 45 m de hauteur).

Menuiserie : son bois clair, dur et ferme est utilisé en menuiserie. Il ressemble au bois du hêtre et résiste mieux que lui à l'humidité, mais il est plus facilement attaqué par les insectes. L'aubier se distingue peu du coeur.

Bois de chauffage : le bois du platane a une combustion particulièrement propre. La vigueur de cet arbre l'a fait souvent utiliser dans le Sud-Ouest de la France comme arbre têtard.

L'écorce de platane se délite pour former des rhytidomes, bien connus des entomologistes, sous lesquels une multitude de petits animaux viennent chercher refuge, notamment en hiver. Tout un écosystème se développe ainsi sous les plaques d'écorce, avec ses proies et ses prédateurs. En hiver, cette faune est encore augmentée par les animaux vivant normalement dans le houppier, et qui descendent sur le tronc et les branches lors de la chute des feuilles, mais également par d'autres animaux des alentours, normalement non inféodés au platane le reste de l'année.