Smart'Flore

Pulmonaire semblable

Pulmonaria affinis Jord.

Famille des Boraginaceae


La Pulmonaire porte dans son nom même 'indication du principal de ses emplois. Appelée aussi "Herbe aux poumons", on peut croire que les taches laiteuses que portent ses feuilles avaient dû attirer l'attention, sans qu'l soit possible d'affirmer qu'il y avait là une application de la "théorie des signatures", théorie selon laquelle les plantes nous montre l'usage que l'on doit en faire (ici, soin des poumons).


C'est une plante vivace qui ne dépasse pas 50 cm, à tiges et feuilles molles et velues. Si ses fleurs roses,puis violettes et enfin bleues attirent le regard au tout début du printemps, ce sont ses feuilles ovales, tachées de blanc qui vont faciliter l'identification. Après la floraison, elles vont s'accroître pendant l'été.


Inconnu des Anciens, elle n'apparaît dans la littérature botanique qu'au XVIème siècle.

A l'état frais, elle est émolliente, adoucissante, sudorifique et pectorale et donc utile dans les inflammations de la gorge et des voies respiratoires.
Sèche, elle devient astringente.


Il existe plusieurs espèces de pulmonaires qu'il est difficile de distinguer tellement elles sont proches. La Pulmonaire officinale, sa cousine, ne se trouve guère que dans le nord de la France.

Elle aime les sous-bois clairs, un peu humides, les prés, les terrains ombragés surtout calcaires. Elle fleurit en mars ou avril.