Smart'Flore

Ronce commune

Rubus fruticosus L.

Famille des Rosaceae


La ronce commune est bien connue pour ses épines, mais aussi pour ses fruits délicieux.

La ronce commune est un arbrisseau vivace par ses tiges souterraines, produisant chaque année de nouvelles tiges aériennes sarmenteuses qui vivent deux ans et ne fructifient que la deuxième année. Elle forme rapidement des fourrés impénétrables appelés ronciers.
- ses tiges et les pétioles des feuilles portent des aiguillons acérés. Les tiges arquées peuvent atteindre trois à quatre mètres de long. Leur extrémité rejoint le sol la deuxième année et s'enracine par marcottage, émettant ensuite de nouvelles tiges qui colonisent rapidement le terrain ;
- ses fleurs, blanches ou blanc rosé, de deux à trois centimètres de diamètre, sont regroupées en corymbes. Elles ont cinq sépales, cinq pétales et de nombreuses étamines et plusieurs carpelles.
- ses feuilles typiques, alternes, sont composées palmées et denticulées, à cinq ou sept folioles en général ;
- ses fruits sont noirs bleuâtres à maturité, vers septembre. Ce sont des fruits formés de petits grains (drupes) accolés.

Le mot Rubus vient du latin qui veut dire Ronce, en allusion à la couleur rouge ruber de ses fruits avant maturité.

Leurs fruits très riches en différentes formes de vitamine B (sauf B12) et vitamine C, sont consommés crus, seuls ou dans des salades de fruits, ou cuits en gelées et confitures au goût délicieux. Ils se congèlent bien. On en fait également une boisson alcoolisée, la crème de mûre, base d'une variante de kir, un vin de mûre et du vinaigre aromatisé à la mûre.
Les fruits de toutes les autres espèces de ronces (très nombreuses) sont eux aussi comestibles.
La ronce est riche en tanins, qui lui confère des propriétés raffermissantes.
On utilise aussi l'écorce pour faire des éclisses ou autres liens naturels pour la vannerie.
La ronce est intéressante pour la biodiversité car elle offre le gîte et le couvert pour les insectes, oiseaux et mammifères.

Cette espèce est originaire d'Eurasie. Elle s'est naturalisée un peu partout. Elle est souvent considérée comme plante envahissante.