Smart'Flore

Salsepareille

Smilax aspera L.

Famille des Smilacaceae


La salsepareille est une plante grimpante à tige et feuilles munies d'épines agressives.

La salsepareille a des tiges minces mais solides, anguleuses, d'une longueur de 2 à 3 m, garnies d'épines éparses et acérées.
  • Ses feuilles plates et alternes, en pointe de flèche ou cordiformes, acuminées, persistantes, coriaces, luisantes, parfois tachées de blanc, sont munies de deux vrilles accrochantes à la base du pétiole. Le limbe est bordé de quelques fines épines ainsi que la nervure médiane de la face inférieure de la feuille. Elles sont simples et lisses, et présentent entre 5 et 7 nervures.
  • Ses fleurs sont petites, blanc crème, très parfumées, réunies en ombelles elles-mêmes disposées en grappes. Fleurs mâles et femelles naissent sur des pieds distincts, en septembre-octobre.
  • Ses fruits, issus des pieds femelles, sont des baies de la taille d'un pois qui n'arrivent à maturité que l'été suivant, devenant rouge vif puis noirâtres.

Son nom botanique Smilax aspera fait référence à l'agressivité de ses épines :
  • Smilax, du grec smilê, grattoir
  • aspera, du latin asper, rugueux, épineux.
La salsepareille serait dédiée à Smilax, nymphe amoureuse du jeune Crocus, qui fut métamorphosée par les dieux en liseron épineux.

- Les jeunes pousses de salsepareille peuvent être consommées comme les asperges sauvages.
- Les racines, rhizomes blanc crème, sont sudorifiques, dépuratives et diurétiques. Utilisées contre les rhumatismes et aussi l'eczéma. Elles activent la circulation sanguine (600g de racine pour 1 litre d'eau).
- Mises à macérer dans l'eau de vie, alcoolat qu'on coupe ensuite de 1 à 1,5 fois son volume de sirop, les fleurs font une liqueur délicate.
- Avec son beau feuillage persistant, elle peut être cultivée comme plante grimpante ornementale.
- Les baies sont toxiques.

La salsepareille s'élève parfois jusqu'à 10 m et plus, en montant à l'assaut des arbustes et des arbres, et forme alors des taillis impénétrables.
Dans les garrigues basses ou les lieux rocheux, elle forme des buissons trapus très compacts, aux tiges extérieures traînantes, piège où plus d'un marcheur se laisse prendre.

La salsepareille fait partie de la flore méditerranéenne. Souvent dans des haies et bords de chemin.
En France, elle est assez commune en région méditerranéenne et en Corse, jusqu'à la Drôme et l'Ardèche. On la trouve aussi dans le sud-ouest jusqu'en Charente-Maritime. Elle pousse jusqu'à 400 m d'altitude.
C'est une espèce assez thermophile. Elle pousse au soleil, sur sols secs mais tolère l'ombre où elle grimpera plus haut.
Elle est très résistante à la sécheresse.