Smart'Flore

Fougère-aigle

Pteridium aquilinum (L.) Kuhn

Famille des Pteridaceae


Une des espèces les plus cosmopolites de la planète

- plante vivace de 40 cm à 1-2 mètres, à souche profonde, épaisse, noire, longuement traçante
- feuilles coriaces, à pétiole très long, robuste, nu, brun noirâtre et laineux à la base, très amples, ovales-triangulaires dans leur contour, 3-4 fois pennatiséquées
- segments primaires opposés, pétioles, ceux de dernier ordre triangulaires ou oblongs lancéolés, élargis à la base et sessiles, les inférieurs pennatifides, les supérieurs entiers, un peu enroulés par les bords et pubescents en dessous
- indusie ciliée au bord.

La section de sa tige aurait une forme d'aigle à deux têtes, d'où peut-être son nom de fougère-aigle

- autrefois elle servait de litière pour le bétail
- recherchée pour masquer les parois des palombières (cabanes de chasseurs du Sud-Ouest)
- plante renfermant plusieurs composés chimiques toxiques
- allélopathie limitant les implantations d'autres espèces sous son couvert

- espèce à large amplitude climatique, des étages méditerranéens à la base du montagnard
- sols siliceux, décarbonatés ou magnésiens (dolomie)
- mésophile elle craint autant la sécheresse que l'excès d'humidité
- tolère l'ombre mais peut proliférer en pleine lumière