France métropolitaine

Silene gallica L. par Jean-Jacques Houdré, licence CC BY-SA

Le référentiel

La BDTFX (Base de Données des Trachéophytes de France métropolitaine et régions avoisinantes) compile la taxonomie et la nomenclature des plantes vasculaires (trachéophytes) de la France métropolitaine étendue à quelques taxons nord africains, à tous les taxons des contrées limitrophes (Péninsule ibérique, Italie, Belgique, Luxembourg…) et en cours d’extension à tous les taxons européens.

En ce qui concerne la France métropolitaine, cet index a été la source du référentiel TaxRef diffusé par le MNHN de 2010 à 2016. Il a été compilé par Benoît Bock pour Tela Botanica dans le cadre d’une convention quadripartite MNHN/ Tela Botanica / Ministère chargé de l’Écologie / Fédération des conservatoires botaniques nationaux.

Fin décembre 2022, le référentiel BDTFX contient 105 107 noms de 27 539 taxons incluant tous les rangs du règne à la forme y compris les hybrides. Il intègre les données actualisées de l’ouvrage Flora Gallica (Tison, J-M & de Foucault, B, Flora Gallica Flore de France. Biotope éditions, 1196 p.) paru en 2014 ainsi que les dernières corrections issues de la relecture de l’ouvrage. Elle intègre également les derniers travaux sur les Rubus de France réalisés par David Mercier ainsi que de nouveaux taxons décrits ou introduits, des mises à jour nomenclaturales issues des progrès de la phylogénie ainsi que des corrections orthographiques d’épithètes notamment ceux données en hommage comme le permet le dernier code de nomenclature. En 2022, les découvertes des xénophytes sur notre territoire ont été ajouté au fur et à mesure dans le référentiel. Le travail sur l’incorporation des taxons des derniers tomes de Flora Iberica consacrés à la flore de la péninsule ibérique continue ce qui nécessite parfois de revoir la nomenclature de taxons également présents en France afin d’homogénéiser la nomenclature à l’échelle européenne. Et bien entendu, la base de données continuent à être amélioré grâce aux retours des utilisateurs qui ne manquent pas de mettre en avant certains problèmes concernant le plus souvent les noms d’auteurs

Les principes de base de constitution des référentiels diffusés par Tela Botanica sont présentés dans le document « Référentiels de Tela Botanica »

Un index réduit de la BDTFX a été créé en sélectionnant les noms retenus et leurs synonymes mentionnés dans les flores suivantes : flores complète portative de Gaston Bonnier, Flore descriptive et illustrée de France et des contrées limitrophes de l’abbé H. Coste, les quatre de la France de Paul Fournier, la Flore de France du CNRS et Flora Gallica. Cet index contient 27 677 noms.

Actuellement en consultation dans eFlore : la BDTFX V8.00 d’octobre 2021.

Dans RTax-ß, l’espace de gestion des BDNT (Bases de Données Nomenclaturales et Taxonomiques) de Tela Botanica,

  • Icône de Référentiels taxonomiques

    Référentiels taxonomiques

    RTax-ß permet de consulter les référentiels nomenclaturaux et taxonomiques en cours de mises à jour et permet de télécharger les différentes versions. C'est aussi un outil d'experts permettant de tester et versionner ces référentiels.

L’histoire et l’évolution de ce projet

Le projet concernait au départ la flore de France métropolitaine. Le projet est né du travail de Michel Kerguelen. Il avait recensé tous les noms des taxons de plantes sauvages de France dans des fichiers Word. L’impression de l’ensemble de son travail correspondait à 1500 pages.” Benoit Bock a réinvesti ce travail et l’a transformé en base de données puis il l’a poursuivi en continuant les mises à jours taxonomiques et nomenclaturales. Ce travail en perpétuelle évolution, a servi à l’élaboration de la partie concernant les plantes vasculaires métropolitaines de TaxRef.

Cette base de données est en cours d’élargissement à l’ensemble de l’Europe.

Ce travail évolue chaque année grâce à l’intervention d’une centaine de spécialistes qui collaborent au sein de l’espace projet “Référentiel des trachéophytes de France métropolitaine et d’Europe”.

Les noms français normalisés

Le projet « noms normalisés français » consiste à définir un Nom Français Normalisé pour chaque plante vasculaire de la flore de France métropolitaine. Depuis 2015, de nombreuses versions partielles de ce travail ont déjà été produites par les participants à ce projet sur Tela Botanica. C’est un travail, coordonné et rédigé par David Mercier, qui a été relu par les botanistes du projet des Noms français normalisés, et qui a été également relu, dans ses versions précédentes, par le réseau Tela Botanica. Ce travail s’est achevé en fin 2021.

Ce travail se base sur les règles et recommandations du Guide de nomenclature des noms normalisés en français pour les Trachéophytes de France métropolitaine (Mathieu et al. 2014). Ce guide permet de définir le choix des noms normalisés selon une procédure unique pour l’ensemble des taxons. Cette démarche, initiée par Mélisse Durécu (stagiaire à Tela Botanica, 2011), est inspirée des travaux de différentes sources, notamment de ceux de Gisèle Lamoureux au Québec (Noms français des plantes, in Flore printanière, 2002) qui ont fourni le socle de base à la rédaction de la version 1 du guide pour la flore de France.
Le projet contient notamment tous les taxons signalés dans la base de donnée de Tela Botanica (la BDTFX), comme indigènes, naturalisés, occasionnels, ou cultivés à plus ou moins grande échelle sur le territoire.
Ce travail s’inscrit dans le programme national de constitution du référentiel TAXREF de la flore et de la fonge de France conduit par le Muséum national d’histoire naturelle, la Fédération des Conservatoires botaniques nationaux et Tela Botanica, sous l’égide du ministère chargé de l’environnement.

Les noms communs des plantes

Les noms communs des plantes sont donnés dans 8 langues européennes (français, espagnol, catalan, italien, allemand, hollandais, anglais et grec). Ces noms sont issus pour l’essentiel de la base de données des noms vernaculaires compilée par Jean-François LEGER (2007) et par Pierre SEBA (2017) pour les noms grecs.

Les données écologiques

Les optimums écologiques des plantes sont extraits de la base de données baseflor (version 27 avril 2020) et les données phytosociologiques de la base de données baseveg (version 27 avril 2020), compilées par Philippe Julve dans le cadre de son programme de travail CATMINAT.

Les cartes de répartition départementales

La chorologie est établie à partir des données compilées par Philippe Julve avec les contributions des membres du réseau Tela Botanica (version de avril 2018).

Les données d'usage

Pl@ntUse, le wiki sur les plantes utiles et les usages des plantes, est un espace collaboratif d’échange d’informations sur les plantes utiles et les usages des plantes.

Statuts de protection

Les statuts de protection proviennent de la base de connaissance « Statuts » des espèces en France de Gargominy, O. & Régnier, C.. (Version pour TAXREF v16.0. PatriNat (OFB-MNHN-CNRS-IRD). [version du 3 avril 2023])

Si vous constatez des problèmes sur eFlore ou souhaitez nous adresser vos remarques

Les données des telabotanistes

Les dernières images