A la découverte de la flore du littoral

Participez à la mission Littoral !

Objectifs de la campagne

- Améliorer nos connaissances sur la répartition des plantes rares des dunes,

- Sensibiliser les usagers et les touristes durant les vacances d’été à ce milieu fragile.


Contexte

Importance des sciences citoyennes

Pour être efficaces, les différentes politiques de préservation de la biodiversité doivent s’appuyer sur une connaissance des enjeux de terrain et s’appuyer sur des observations naturalistes. Impliquer les citoyens dans la connaissance de la flore patrimoniale et l’acquisition de données permet de démultiplier le réseau d’informateurs tout en permettant leur sensibilisation.


A quoi les données vont-elles servir ?

En plus de permettre la sensibilisation des citoyens, les données récoltées permettront d’améliorer les connaissances sur la répartition, la rareté et les menaces potentielles des espèces étudiées. Les données seront intégrées à la base du Système d'Information sur la Nature et les Paysages (SINP).


Milieu

Les dunes sont des milieux offrant des conditions de vie difficile, notamment à cause du vent et de la faible disponibilité en nutriment. Certaines plantes néanmoins sont spécialistes de ces milieux et elles jouent un rôle très important dans leur stabilisation. Cet écosystème particulier ne se retrouve qu’en bord de mer, dans des zones généralement très urbanisées et perturbées par les activités humaines, notamment touristiques. Les dunes sont donc des milieux rares, fragiles, sensibles au piétinement et menacés par la montée des eaux causée par le changement climatique. Histoire de ternir un peu plus le tableau, les dunes sont envahies par la Griffe de Sorcière (Carpobrotus edulis), une invasive venue d’Afrique du Sud et disséminée par les hommes qui entrent directement en compétition avec les espèces indigènes.

Photographie d'Eryngium maritimum par Nicolas Girard, licence [CC-BY-SA]

Eryngium maritimum

Photographie par Lazaros Xenidis licence CC-by-sa

Pancratium maritimum

Photographie par France ROSMANN licence CC-by-sa

Euphorbia peplis

Une mission, plusieurs étapes !

1 > Préparez votre sortie !

2 > Partez sur le terrain !

3 > Saisissez vos données !

Etape 1 > Préparez votre sortie !

Apprenez à les reconnaître

Plusieurs espèces !

Les missions Flore thématiques vous proposent de partir à la recherche de plusieurs plantes : une espèce principale Eryngium maritimum ainsi que quelques espèces compagnes poussant dans le même milieu : Medicago marina, Helichrysum stoechas, Pancratium maritimum et Euphorbia peplis.


Quand partir sur le terrain ?

De juin à septembre


Eryngium maritimum - Panicaut de mer

Fiche eFlore

Description

Plante vivace épineuse de 30 à 60cm de hauteur dont la couleur bleu gris est caractéristique. Les feuilles, d’abord pétiolées puis embrassantes (collées à la tige), sont coriaces ce qui leur permet de lutter contre l’évapotranspiration, lobées, dentées, épineuses. Les fleurs sont regroupées en involucre bleu comportant 4 à 6 folioles étalées et larges. Elle possède une racine pivotante importante lui permettant de bien s’ancrer dans le sable et de résister au vent.

Habitat

On la retrouve exclusivement dans les sables maritimes des côtes françaises dont il est l’emblème, aussi bien atlantique que méditerranéen, tout comme en Corse. Il fleurit durant l’été de juin à septembre. On retrouve parfois à ces côtés la pleurote du panicaut (Pleurotus eryngii) dont la présence serait intéressante à noter.

Confusion possible

Sa forme, sa couleur et son milieu particulier font qu’il est impossible de la confondre avec une autre espèce.


Medicago marina - Luzerne maritime

Fiche eFlore

Trèfle rampant, trifolié (feuilles à 3 lobes) et très poilu, pouvant atteindre 50 cm de hauteur que l’on retrouve dans les sables maritimes jusqu’au Sud de la Bretagne. Les tiges portent à leur extrémité des fleurs jaunes vif regroupées en grappes visibles d’avril à juin. Ses tiges rampantes, ses fleurs jaunes et sa pilosité blanche fait qu’on ne peut pas le confondre avec une autre espèce de trèfle dans ce milieu.


Helichrysum stoechas - Immortelle

Fiche eFlore

Plante vivace aux tiges dressées pouvant atteindre 50cm de hauteur, communément appelée “Immortelle”. Les feuilles linéaires, très étroites, généralement de couleur blanchâtre ou verdâtre, dégagent une forte odeur de curry. Les fleurs jaunes, très caractéristiques et visibles tout l’été, sont regroupées en capitule et dominent la partie végétative. Elle a une répartition plus large que les autres espèces, pouvant se développer plus loin des côtes. Dans les dunes, aucune confusion n’est pas possible avec d’autres espèces.


Pancratium maritimum - Lis de mer

Fiche eFlore

Plante vivace bulbeuse atteignant 60 cm de hauteur portant des feuilles allongées. Les grandes fleurs blanches caractéristiques, odorantes, qui apparaissent pendant l’été, sont regroupées en ombelle par groupe de 3 à 15. L’ensemble des pétales est soudé en couronne de 12 dents portant les étamines à filet court. Victime de sa beauté, elle est en déclin dans son habitat naturel à savoir les dunes et sables maritimes de l’océan et de la Méditerranée.


Euphorbia peplis - Euphorbe péplis

Fiche eFlore

Plante annuelle de 5 à 20 cm, glabre (dépourvue de pilosité) et glauque à longue racine pivotante possédant des tiges couchées, rampantes, de couleur rougeâtre. Elles portent des feuilles charnues (légèrement succulentes), opposées, entières ainsi que des fleurs axillaires solitaires (poussant à la base des feuilles). Cette discrète plante se retrouve dans les sables maritimes de l’océan et de la Méditerranée. Ces graines noires et très légères flottent, cette plante se dissémine grâce à l’eau.


Sont-elles menacées ou protégées ?

Le panicaut de mer est une espèce sur liste rouge européenne de l’UICN (LC), déterminante ZNIEFF, protégée et réglementée dans de nombreuses régions. Les espèces compagnes sont toutes rares, en déclin et/ou protégées, veillez à ne pas dégrader les milieux et préférez les sorties naturalistes encadrées pour ne pas porter atteinte aux dunes et à leur végétation.

Photographie par Gabriela DEMARCHI DIAS licence CC-by-sa

Eryngium maritimum

Photographie Emmanuel STRATMAINS licence CC-by-sa Photographie Liliane ROUBAUDI licence CC-by-sa

Medicago marina

Photographie par Lesli Torregrosa licence CC-by-sa

Helichrysum stoechas

Photographie Liliane ROUBAUDI licence CC-by-sa

Pancratium maritimum

Photographie Hugues TINGUY licence CC-by-sa

Euphorbia peplis

Photographie par Jean-Jacques HOUDRÉ licence CC-by-sa

Medicago marina

Etape 2 > Partez sur le terrain !

> Emportez votre fiche de terrain (PDF, 236 ko) et si nécessaire une flore et une loupe pour vous aider à identifier la plante. Pour bien préparer votre sortie vous pouvez consulter cette fiche pratique.

> Prospectez un ou plusieurs site(s) choisi(s), seul, avec des telabotanistes ou avec le soutien de structures botaniques. Vous pouvez vous servir de la cartographie de l'espèce pour confirmer la présence de l'espèce par rapport aux données historiques.

> Respectez ce milieu sensible et ne ramassez pas de plante si vous êtes dans une zone où elle est protégée.

> Notez le maximum d'informations sur la fiche de terrain.

> Pensez à prendre des photos de la plante : port et organes de la plante (selon son stade phénologique : boutons, fleurs, fruits et feuilles)... et en plus des conseils habituels du bon naturaliste, n’oubliez pas de prendre des photos en gros plan de la fleur et du calice (ensemble des sépales). Vos clichés doivent être les plus nets et le plus précis possible.

Etape 3 > Saisissez vos données !

Saisissez vos informations recueillies sur le terrain, dans l'outil de saisie spécifique à cette mission

Cartographie du Panicaut de mer

Cartographie dynamique de Eryngium maritimum L. issue de Flora Data

Vous pouvez retrouver toutes les observations de la mission Littoral en suivant ce lien !

Partenaires

Le dispositif mission Flore a été créé par Tela Botanica avec le soutien opérationnel du Conservatoire Botanique National méditerranéen de Porquerolles et avec le soutien financier de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement de Languedoc-Roussillon.


Photographies des header & footer : Eryngium maritimum L. par Annick LARBOUILLAT, licence CC BY SA Tela Botanica.